Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Instrument de mesure des angles de polarisation (colorimètre de Pellin)
    Instrument de mesure des angles de polarisation (colorimètre de Pellin) Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    , gravée au dos de l´oeuvre : Ph & F. PELLIN, PARIS-FRANCE.  : en dixième de mm, de 0 à 10/10e de mm ; inscription concernant le fabricant et le lieu d´exécution
    Historique :
    Pellin en 1883, puis laissa à ce dernier seul la direction à partir de 1886. Pellin ph. et fils, magasin raffinées et en général pour la comparaison de liquides faiblement colorés. Ce dispositif monoculaire d ´instruments d´optique et de précision.
    Référence documentaire :
    p. 14, fig. 18 PELLIN, Ph.. Instruments D'Optique Et de Précision / Polarimétrie, Saccharimétrie
    Précision dénomination :
    colorimètre de Pellin
    Description :
    Socle en fonte, avec un miroir à 2 faces (réfléchissante et diffusante) inclinable par une vis de réglage, et une platine verticale de fixation de l´instrument en laiton sur l´avant. Sur la platine, 2 , d´un joint extérieur en cuire et d´une bague filetée moletée. 2 plongeurs sont composés d´un octogone massif en verre dont les faces supérieures et inférieures sont planes et parallèles. Ils peuvent ´aide d´une graduation en millimètres et d´un vernier situés au dos de l´appareil. Au dessus des
    Auteur :
    [fabricant] Ph et Fils Pellin
    Titre courant :
    Instrument de mesure des angles de polarisation (colorimètre de Pellin)
  • Instrument de mesure des densités (colorimètre de Pellin)
    Instrument de mesure des densités (colorimètre de Pellin) Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    fabricant et le lieu d´exécution, gravée au dos de l´oeuvre : Mon J. DUBOSCQ/ Ph & F. PELLIN / PARIS.
    Historique :
    du constructeur d´instruments d´optique et de précision Pellin ph. et fils était situé 21 rue de raffinées et en général pour la comparaison de liquides faiblement colorés. Ce dispositif monoculaire d Pellin en 1883, puis laissa à ce dernier seul la direction à partir de 1886. De 1825 à 1941, le magasin l'Odéon et l'atelier 30 rue Monsieur-le-prince, à Paris.
    Référence documentaire :
    p. 14 PELLIN, Ph.. Instruments D'Optique Et de Précision / Polarimétrie, Saccharimétrie
    Précision dénomination :
    colorimètre de Pellin
    Description :
    Un socle en fonte est muni d'un miroir à 2 faces (réfléchissante et diffusante) inclinable par une vis de réglage, et d'une platine verticale de fixation de l´instrument en laiton. Sur la platine, 2 , d´un joint extérieur en cuire et d´une bague filetée moletée. 2 plongeurs sont composés d´un octogone massif en verre dont les faces supérieures et inférieures sont planes et parallèles. Ils peuvent ´aide d´une graduation en millimètres et d´un vernier situés au dos de l´appareil. Au dessus des
    Auteur :
    [inventeur), Ph et Fils Pellin] Maison Jules Duboscq
    Titre courant :
    Instrument de mesure des densités (colorimètre de Pellin)
  • Microscope : microscope pour métallographie de Le Chatelier
    Microscope : microscope pour métallographie de Le Chatelier Strasbourg
    Inscriptions & marques :
    l'instrument : Ph & f. Pellin ; inscription concernant le lieu d'exécution gravée sur l'instrument : Paris
    Historique :
    suivant une direction avoisinant la verticale. La société Ph. Pellin, héritière de la maison Duboscq (elle horizontalement. L'échantillon est placé au-dessus de l'objectif et maintenu par une plateforme assurant la mise concentration et sélection, sur un autre prisme à réflexion totale qui assure le renvoi du pinceau lumineux
    Description :
    reliée à deux lunettes, une courte et une longue, ainsi qu’à une autre lunette possédant un disque en
    Auteur :
    [] Ph et Fils Pellin
  • Instrument de mesure des angles de réfraction : réfractomètre universel, dit de Féry
    Instrument de mesure des angles de réfraction : réfractomètre universel, dit de Féry Strasbourg - 3, 5 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    la lunette : numéro de série : N°261 ; inscription concernant le fabricant : PH. & F. PELLIN Peints sur le trépied : numéro d'inventaire en blanc et rayé de peinture verte : 147 ; numéro . Féry ; inscription technique imprimée en blanc à une extrémité de la lunette : 1 et 1 à gauche, 0 et 0
    Historique :
    conçu par Fery (1865-1935), professeur à l'Ecole de Physique et Chimie de Paris. Le présent appareil les travaux pratiques de physique générale dispensés à l'Institut de Physique et édité en 1924 dans le catalogue des instruments de l'Institut de Physique visé en 1952 et était à cette époque
    Référence documentaire :
    Catalogue de l'Institut de Physique. Faculté des Sciences, Université de Strasbourg. Vu et vérifié p. 110-112 CONGRES D'OPTIQUE. Catalogue d'instruments d'optique et d'appareils généraux. - London
    Description :
    optique de l'instrument, déterminé par la fente à réticule du collimateur, télescopique, et le réticule de entraîne un vernier et une loupe devant une échelle fixe, permettant la lecture directe de l'indice de réfraction. Le réglage de l'appareil et les mesures doivent s'effectuer avec de l'eau à température stable entre les deux cuves. Le système d'approvisionnement et de contrôle de la température de l'eau a été
    Auteur :
    [fabricant] Pellin
    Illustration :
    Vue du réfractomètre (à gauche) et d'un polarimètre (à droite) utilisé dans le cadre de travaux Vue du système d'approvisionnement et de chauffe du liquide, sur le côté de l'appareil
  • Présentation des instruments de la collection de Physiologie
    Présentation des instruments de la collection de Physiologie Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Historique :
    . Majer, A. Marloye, L. Maxant, E. Meyer, C. S. Nachet, R. Neveu, Ph. et Fils Pellin, Pirard et sont identifiés : J. & A. Bosch, Diebolt père et fils, Elser, F. Majer, Schnéegans, Strassacker, C. E . Cogit, Deleuil, Diebolt père et fils, A. Ducretet, Elser, Etablissement Fontaine, Gaiffe-Gallot et une ville universitaire frontalière de renom suscitant des convoitises entre la France et l´Allemagne ´enrichissement provoqué par les alternances de nationalité et les émulations successives apportées dans certains domaines. De nombreux anatomistes et physiologistes illustres s´étant succédés à Strasbourg, elle s´est » reflétant les productions d´origines diverses de cette période. Elle témoigne de l´enseignement et de la pratique de la physiologie à Strasbourg sur un siècle et demi. Ceci depuis l´enseignement de la physique rue Humann en 1968. Charles Marx, physiologiste, réunit et conserve cette collection à Strasbourg de 1945 à 1987. La qualité et la rareté des instruments de physiologie de la Faculté de Médecine de
    Référence documentaire :
    CANGUILHEM, Georges. Études d'histoire et de philosophie des sciences. Paris : J. Vrin, 1968. CRAWFORD, Elisabeth et OFF-NATHAN Josiane (dir.). La science sous influence. L'université de Strasbourg enjeu des conflits franco-allemands 1872-1945. Université Louis Pasteur et La Nuée Bleue / DNA , Association de culture et de muséographie scientifiques, 2000. 61p.. française. Histoire et nature, t.28/29, 1987-1988, pp. 68-89. LE MINOR, Jean-Marie, et al.. Anatomie (s) & Pathologies, les Collections Morphologiques de la SERVICE D'HISTOIRE DE LA MEDECINE DE LA BIUM. Catalogues et Bibliothèque Medic@. [bases de données
  • Instrument de mesure des angles de polarisation (polarimètre Laurent ou polarimètre saccharimètre à pénombres)
    Instrument de mesure des angles de polarisation (polarimètre Laurent ou polarimètre saccharimètre à pénombres) Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    disque : échelle interne, graduée en centièmes saccharimétriques, de 0 à 200 vers la gauche et de 0 à 400 fabricant et le lieu d´exécution, gravée sur le bras radial à bouton moleté : Ivan Werlein Constructeur
    Historique :
     : le polarimètre et le saccharimètre. Il vendit la société en 1892 à Amédée Jobin. Principe : Un polariseur et analyseur : la lumière réapparaît dans l´oculaire. On tourne l´analyseur jusqu´à nouvelle de la lumière (d´où la présence d´un filtre au bichromate) et de l´épaisseur de la substance ´appareil nettement plus sensible. Entre le polariseur et l´éprouvette est interposée une lame de quartz (lame demi-onde) recouvrant la moitié du champ, et qui dévie très faiblement (1 à 2 degrés) le plan de
    Référence documentaire :
    pp. 6-8 PELLIN, Ph.. Instruments D'Optique Et de Précision / Polarimétrie, Saccharimétrie
    Description :
    laiton, avec un filtre frontal orangé au bichromate et contenant un premier prisme de Nicol ou monture en laiton, terminé par un oculaire et contenant un deuxième prisme de Nicol ou « analyseur ». Un
    États conservations :
    Il manque le bouton de réglage du deuxième nicol et le miroir d´éclairage de la loupe.
  • Instrument de mesure des angles de polarisation (polarimètre Laurent ou polarimètre saccharimètre à pénombres)
    Instrument de mesure des angles de polarisation (polarimètre Laurent ou polarimètre saccharimètre à pénombres) Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    et sur le bloc optique avant : PM 112 ; numéro de série, gravé sur le tube porte éprouvette : 5082 en centièmes saccharimétriques, de 0 à 200 vers la gauche et de 0 à 400 vers la droite, graduée à l interne : échelle de 0 à 10/10e dans les 2 sens ; inscription concernant le fabricant et le lieu d
    Historique :
     : le polarimètre et le saccharimètre. Il vendit la société en 1892 à Amédée Jobin. Principe : Un polariseur et analyseur : la lumière réapparaît dans l´oculaire. On tourne l´analyseur jusqu´à nouvelle de la lumière (d´où la présence d´un filtre au bichromate) et de l´épaisseur de la substance ´appareil nettement plus sensible. Entre le polariseur et l´éprouvette est interposée une lame de quartz (lame demi-onde) recouvrant la moitié du champ, et qui dévie très faiblement (1 à 2 degrés) le plan de
    Référence documentaire :
    pp. 6-8 PELLIN, Ph.. Instruments D'Optique Et de Précision / Polarimétrie, Saccharimétrie
    Description :
    laiton, avec une lentille frontale, et contenant un filtre orangé au bichromate et un premier prisme de , terminé par un oculaire et contenant un deuxième prisme de Nicol ou « analyseur ». Un bouton de réglage moleté et un piston antagoniste permettent de tourner le nicol dans le bloc optique pour parfaire l , perpendiculaire au bras précédent, porte un double vernier muni d´une loupe et d´un petit miroir d´éclairage
  • Instrument de mesure des densités : colorimètre de Duboscq
    Instrument de mesure des densités : colorimètre de Duboscq Strasbourg - 3, 5 rue de l' Université - en ville
    Historique :
    Maison Duboscq, avant de s'associer à François Philibert Pellin (1847-1923), avec la maison Duboscq -Pellin. L'appareil n'est pas signé mais il est très similaire à ceux fabriqués par Pellin à partir des
    Référence documentaire :
    PELLIN, Ph.. Instruments D'Optique Et de Précision / Polarimétrie, Saccharimétrie, Colorimétrie
    Description :
    L'instrument repose sur un socle en fonte, muni d'un miroir à deux faces (réfléchissante et platine, on trouve deux cuves dans une gaine de protection en laiton, chacune étant composée d´un tube et millimètres et d´un vernier situés au dos de l´appareil. Au dessus des plongeurs, deux prismes en verre
  • Commanderie de Chevaliers Teutoniques
    Commanderie de Chevaliers Teutoniques Andlau - 8 rue de la Commanderie - en ville - Cadastre : 1965 2 99
    Historique :
    par son fils François Antoine d'après son projet de 1773, daté par sources et travaux historiques ; la En 1312, la commanderie de l'ordre teutonique remplaça à Andlau celle des templiers ; en 1741 et 1742 Jean Caspar Bagnato, architecte de l'ordre, construisit les 2 ailes qui abritaient la chapelle et le pressoir avec chambres à l'étage ; le corps de logis central fut reconstruit entre 1781 et 1787 commanderie fut supprimée et vendue à la fin du 18e siècle ; elle abrite actuellement un centre
    Référence documentaire :
    Document figuré. Encre et lavis sur papier, 224 x 358, 1773 (?). Document figuré. Encre et lavis sur papier. Echelle 1/180° (60 pieds = 10,9cm), 308 x 336, 1773. Document figuré. Encre et lavis sur papier. Echelle 1/180, 306 x 335, 1773. Document figuré. Encre et lavis sur papier, 220 x 358, 1773 (?). Document figuré. Encre et lavis sur papier, 225 x 360, 1773 (?). Document figuré. Encre et lavis sur papier, 122 x 162, 1773 (?). Document figuré. Encre et lavis sur papier, Echelle 1/180° (60 pieds = 10,9cm), 308 x 336, 1773.
    Représentations :
    commandeur d'Andlau, support : portes de la chapelle et du pressoir
    Illustration :
    Commanderie de Chevaliers Teutoniques. La chapelle. Coupes transversale et longitudinale. Relevé F Commanderie de Chevaliers Teutoniques. Plan de l'étage noble et élévation de la façade antérieure Commanderie de Chevaliers Teutoniques. Plan de l'étage noble et élévation de la façade antérieure Commanderie de Chevaliers Teutoniques. Plan du sous-sol et des fondations et plan du rez-de Commanderie de Chevaliers Teutoniques. Plan du sous-sol et des fondations et plan du rez-de Commanderie de Chevaliers Teutoniques. Plan du sous-sol et des fondations et plan du rez-de Commanderie de Chevaliers Teutoniques. Porte de la chapelle de 1742 avec armes du comte Ph. Cl. de Montjoie, grand commandeur de l'Ordre et de W. J. E. de Breitenlandenberg, commandeur d'Andlau Commanderie de Chevaliers Teutoniques. Portail de l'ancien pressoir. 1742. Armes de Ph. A. de Montjoie, grand commandeur de l'Ordre et de W. J. E. de Breitenlandenberg, commandeur d'Andlau
1