Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Foy
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Foy Sélestat - place du Marché Vert
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Foy
    Illustration :
    Projet pour les vitraux et le tyumpan du portail. Winkler, 1890, signé CW. Schlettstadt. St Projet de médaillon pour le dallage : l'Euphrate. Winkler, 1890. IVR42_19766701693P Projet de médaillon pour le dallage du vaisseau central : le Tigre. Winkler, 1890 Projet de médaillon pour le dallage du vaisseau central : le Gange. Winkler, 1890 Projet de médaillon pour le dallage du vaisseau central : le Géon. Winkler, 1890. 1/5 nat. grösse Choeur, angle sud-ouest, mosaïque avec Boeuf de Saint-Luc. Vers 1890, d'après le projet de Winkler Nef, angle sud-ouest, mosaïque avec le fleuve Euphrate. D'après le projet de Winkler de 1890
  • Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul, actuellement église paroissiale
    Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul, actuellement église paroissiale Wissembourg - avenue de la Sous-Préfecture - en ville - Cadastre : 1988 28
    Historique :
    sacristie nord à étage) . La consécration de 4 autels, en 1284, indique que le sanctuaire était utilisable . Détruit par la foudre en 1883 il fut remplacé, en 1885, par la flèche actuelle, d'après le projet de Charles Winkler. Pendant la Révolution, les sculptures des tympans furent abîmées, le lustre du 11e siècle et le mobilier furent détruits. L'église devenue paroissiale (en 1805) , le jubé fut supprimé. Les tympans furent bûchés, le niveau du sol fut relevé. En 1823, la fenêtre est de l'abside fut partiellement murales...) . En 1934, l'absidiole d'un édifice antérieur fut découverte contre le bras nord du transept
    Précisions sur la protection :
    1930 : confirmation du classement dans le J.O.
    Description :
    toits des bas-côtés, contreforts extérieurs à pinacles). Le vaisseau central et les bas-côtés ont 7 travées avec grandes arcades en arc brisé. Le bas-côté sud est doublé, les 3 travées occidentales correspondant au porche d'entrée. A la place du 2e bas-côté nord se situe le cloître. L'accès à la tribune en chapelle et sont ajourés, au nord et au sud, par une rose. Le choeur, avec abside à pans coupés, donne
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le sud-est. IVR42_19996700031V Vue partielle du chevet depuis le sud-est. IVR42_19996700830V Coupe sur le bras méridional. IVR42_19786700475P Vue depuis le nord-ouest. IVR42_19766701060Z Vue de l'ancienne abbaye depuis le nord-ouest. IVR42_19776703223P Vue d'une inscription funéraire sur le mur est du porche. IVR42_19836702879Z Vue de l'inscription sur le contrefort sud-est de la chapelle de la Vierge. IVR42_19786701025Z Vue du sol dallé le long de l'église (nord-ouest). IVR42_19786701022Z Vue du vaisseau central depuis le choeur. IVR42_19786701028Z Vue partielle du chevet depuis le sud-est. IVR42_19996700831VA
  • Autel, ancienne chaire à prêcher
    Autel, ancienne chaire à prêcher Ballersdorf - Chapelle Saint-Martin - isolé
    Historique :
    Le panneau de l'autel provient de la chaire de l'église de Feldbach, créée par Charles Winkler vers
    Représentations :
    Le Christ en majesté est représenté dans une amande.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
    Origine :
    lieu de provenance Alsace, 68, Feldbach, église Saint-Jacques le Majeur
  • Eglise paroissiale Sainte-Foy
    Eglise paroissiale Sainte-Foy Sélestat - place du Marché Vert - en ville - Cadastre : 1986 1 125, 126
    Historique :
    tribunes réalisées par le sculpteur Stéphane Exstel, en 1742 1745 une école, et remplacent les bâtiments du prieuré en 1688 et de 1753 à 1757, c'est le frère Jean Anderjoch, menuisier qui fut chargé de la reconstruction, il utilisa où s'inspira, peut-être, des plans de l'architecte Gallay ; après le départ des complétés, d'après les plans de l'architecte Gouget, par de nouveaux bâtiments appelés le pavillon ; après pignon néo-roman, dans la nef suppression des tribunes, nouveau toit sur le vaisseau central et sur les
    Description :
    travées latérales du porche, à l'étage du massif, dans le vestibule de la crypte. Les voûtes d'arêtes se d'ogives couvrent le vaisseau central, la travée centrale du porche, le transept, la travée droite du choeur, le cul-de-four, l'abside et les absidioles. Le collège et le pavillon comportent un sous-sol avec
    Appellations :
    Caserne dite le Pavillon
    Illustration :
    Ancien collège des jésuites. Bâtiment A depuis le nord-est. Elévations sur la cour 1, vers l'église Façade ouest : vue d'ensemble depuis le nord-ouest. 1. IVR42_19936702128V Façade ouest : vue d'ensemble depuis le nord-ouest. 2. IVR42_19936702129V Façade ouest : vue d'ensemble depuis le nord-ouest. IVR42_19936702130VA Sacristie. Vue d'ensemble depuis le sud-ouest. IVR42_19936702150X autel moderne sur le 'tombeau du Christ'. IVR42_19936702194X Bas-côté sud. Piles vers le vaisseau central. Chapiteau 1. S-E. IVR42_19936702234X Bas-côté sud. Piles vers le vaisseau central. Chapiteau 2. S-O (b). IVR42_19936702243X Bas-côté sud. Piles vers le vaisseau central. Chapiteau 3. S-O. IVR42_19936702245X Bas-côté nord. Colonne mur nord. Chapiteau 1b depuis le sud. IVR42_19936702259X
  • Portail
    Portail Sélestat - place du Marché Vert
    Historique :
    bois et le décor peint sur le tympan ont été réalisés d'après les projets datés de 1890 de l'architecte
    Représentations :
    atlante ; ange ; dragon ; serpent ; tête d'animal ; Christ juge ; Le Tétramorphe ; palmetteAtlantes juge et le Tétramorphe sur le tympan ; palmettes sur les rouleaux.
    Emplacement dans l'édifice :
    sous le porche
  • Château Fort Saint Nicolas, de la-Sainte-Trinité dit Château du Haut Barr
    Château Fort Saint Nicolas, de la-Sainte-Trinité dit Château du Haut Barr Saverne - le Haut Barr - isolé
    Historique :
    Existence dès le début 12e siècle ; agrandissement vers 1168 : donjon mur bouclier ; chapelle entre
    Localisation :
    Saverne - le Haut Barr - isolé
    Illustration :
    Tableau à l'huile sur toile représentant Saverne en 1636 avec le Haut-Barr, au musée de Saverne Le portail du 12e siècle, vu de l'extérieur. IVR42_19696700565X Plan du château dessiné à la plume par Ruetsmann le 15 juillet 1811. IVR42_19706702860P encore le raccord de la tour circulaire du 16e siècle. IVR42_19696700579X Armoiries de l'évêque Jean de Lichtenberg, incrustées dans le mur nord de la tour de puits du 14e Tour bastion polygonale, sur le ""Schnabel"" (fin du 16e siècle). IVR42_19696700580X Logis du 12e siècle, vers le sud ouest. IVR42_19696700517X Dessin anonyme (de 1821 ?) sur le revers d'un plan de 1821. Plan et coupe en C (sur la face Vue sur le logis du 12e siècle vers le nord. IVR42_19696700516X Le château du Haut-Barr, lith. de Hahn et Vix, d'après Rothmuller, dans Rothmuller, ""Vues
  • Ensemble de 34 reliefs
    Ensemble de 34 reliefs Sélestat - place du Marché Vert
    Représentations :
    balance ; main ; poisson ; colombe ; Le Tétramorphe ; agneau ; Sainte Face ; ange ; armoiries
  • Orgue
    Orgue Sélestat - place du Marché Vert
    Historique :
    Vers 1892, Martin Rinckenbach plaça un orgue mécanique dans le buffet en chêne réalisé par l'atelier Klem de Colmar d'après le projet de l'architecte Charles Winkler ; il fut pneumatisé en 1910-1911
    Illustration :
    Buffet par Klem d'après le projet de C. Winkler, instrument par Rinckenbach, vers 1892 Buffet par Klem d'après le projet de C. Winkler, instrument par Rinckenbach, vers 1892
  • Eglise paroissiale Sainte-Geneviève
    Eglise paroissiale Sainte-Geneviève Mulhouse - rue du Printemps - en ville - Cadastre : 1905 B Z 67
    Illustration :
    Vue ancienne de l'église depuis le parc Salvator. IVR42_19826800824X Intérieur : vue depuis le choeur. IVR42_19856802118P Plan et coupe sur le clocher (pièce jointe aux comptes définitifs). IVR42_19846803094P Coupe sur le transept. IVR42_19846803096P Coupe sur le transept vers le choeur. IVR42_19846803104P Coupe sur la nef et sur le transept, avec le calcul des poussées des voûtes. IVR42_19846803114P Coupe sur le transept et le choeur (pièce jointe aux comptes définitifs). IVR42_19846803116P Plan et coupe sur le comble. Charpente (pièce jointe aux comptes définitifs). IVR42_19846803117P Le presbytère vu depuis la rue de Stalingrad. IVR42_19866809578Z
  • demeure dite hôtel de Schoenbeck
    demeure dite hôtel de Schoenbeck Cernay - 18 rue des Moulins - en ville - Cadastre : 1988 03
    Historique :
    du passage du roi à Cernay en 1683. Acquis par le notaire Ingold, il est transformé de fond en comble après la guerre. Ne subsiste d'ancien qu'une tourelle d'escalier sur le gouttereau nord (cour) doté
    Description :
    Le corps de logis sur cave haute est doté d'une tour accolée au pignon est. Un faux bastion en brique contre le gouttereau sur rue forme une terrasse. Les encadrements des ouvertures sont pour la
  • église paroissiale Saint-Antoine-abbé
    église paroissiale Saint-Antoine-abbé Fellering - Grand'rue - en village - Cadastre : 1989 2
    Historique :
    ) . Une nouvelle église fut élevée en 1822, remplacée par l'édifice actuel commencé en 1874. Le bâtiment
    Description :
    porte sous le porche sculpté du Christ bénissant entouré des symboles des Evangélistes ; gargouilles au
    Illustration :
    La nef vers le choeur. IVR42_19956801589ZE Le choeur. IVR42_19956801590ZE Tympan sculpté du Christ bénissant entouré des symboles des Evangélistes (porte de la nef sous le Couronnement de la Vierge et Christ du Sacré Coeur sur le gâble du portail ouest
  • Eglise de pèlerinage Saint-Morand
    Eglise de pèlerinage Saint-Morand Altkirch - 23 rue du 3e-Zouaves - en ville - Cadastre : 1977 16
    Historique :
    avait subi après 1790 et avant 1817 l'ablation de son choeur. Réouverte au culte dès avant le concordat
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le sud-ouest. IVR42_20006800200V Vue d'ensemble depuis le nord-ouest. IVR42_20006807719ZE Vue intérieure de la nef, depuis le choeur. IVR42_20006807726ZE
  • Eglise paroissiale de la Décollation de Saint Jean-Baptiste
    Eglise paroissiale de la Décollation de Saint Jean-Baptiste Wattwiller - rue de la Première-Armée - en village - Cadastre : 1987 03
    Historique :
    retrouvée en 1976 sous le choeur actuel. La nef et ses bas-côtés sont élevés dans les années 1220-1230, en même temps qu'un ossuaire à moitié enterré (avec fenêtre géminée) et, le surmontant, une chapelle latérale, au nord du choeur. Au 14e siècle (?) , le mur oriental et une grande partie du mur nord de cette couverts de voûtes d'ogives. Le choeur est rebâti sous sa forme actuelle au 15e siècle, tandis que les bas sont munis de fenêtres à deux lancettes et remplages flamboyants. Le doubleau qui divise le bas-côté sud en deux moitiés portait la date de 1489 (pierre remployée dans la sacristie) . Le clocher de style gothique tardif. En 1852, l'église est agrandie par le prolongement des bas-côtés vers , le clocher fortement endommagé, les couvrements détruits. Lors de la restauration de 1923-1924 , l'architecte Paul Gélis, fait remonter les grandes arcades et les murs latéraux de la nef. Le mosaïste Pierre Gaudin décore alors les murs de la nef. En 1976-1977, l'ossuaire est rétabli en le dotant d'un accès
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le nord-ouest. IVR42_19986801594ZE Vue de la nef et du clocher, depuis le sud-est. Agrandissement de 1852, à l'extrémité du bas-côté Vue du choeur, du 15e siècle, depuis le sud. Remplages restaurés. A gauche, couloir de la sacristie Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR42_19986801605ZE Arc entre le choeur et la chapelle latérale nord. Vue depuis le choeur, vers le nord , vers le nord. IVR42_19986801615ZE Pierre datée « 1489 », encastrée dans le couloir de la sacristie et provenant de l'arc divisant le Intérieur du clocher. Détail des corbeaux au niveau de l'horloge, sous le beffroi Détail d'une retombée de voûte dans le bas-côté sud. IVR42_19986801653ZE Ossuaire, travée orientale. Fenêtres gothiques pratiquées dans le mur Est. IVR42_19986801674ZE
  • Eglise paroissiale Saint-Etienne
    Eglise paroissiale Saint-Etienne Cernay - rue de Thann - en ville - Cadastre : 1988 01
    Historique :
    La première église paroissiale, orientée, occupait le même emplacement, au centre d'un cimetière élevée en 1575. L'église fut élargie en 1752 et 1754. En 1837-1838, le curé fit enlever et disperser les statues des 12 apôtres qui ornaient le chevet. En 1846, le clocher dont l'origine remontait à 1428, brûla , Charles Winkler ériga l'église actuelle en conservant le clocher de 1850. Touchée par la guerre de 1914 -1918, elle fut restaurée en 1924-1925 : la façade perdit son clocheton, la tour sa galerie, le choeur d'artillerie endommagèrent l'édifice, en particulier le clocher.
    Description :
    déambulatoire. La sacristie se greffe sur le flanc nord du chevet, la tour est accolée au flanc sud. La façade élévations intérieures du vaisseau central sont ornées de peintures monumentales de René Kuder illustrant le
    Illustration :
    Porte d'accès au comble de l'église, depuis le clocher. IVR42_19996800920ZE Console scellée dans le clocher, servant d'appui à l'échelle. IVR42_19996800923ZE Vue d'ensemble depuis le sud-est de l'église. IVR42_19996800945ZE Statue de saint Jacques-le-Mineur (ou saint Jude Thaddée), conservée au musée Saint-Jean, Mulhouse Statue de saint Jacques-le-Majeur, conservée au musée Saint-Jean, Mulhouse. IVR42_19816800847P
  • Eglise paroissiale Saint-Sébastien
    Eglise paroissiale Saint-Sébastien Schaffhouse-sur-Zorn - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1991 01
    Historique :
    latérale), conservant le choeur médiéval. En 1850 la nef fut allongée vers l'ouest, avec l'ajout d'un niveau par l'architecte Charles Winkler. Une sacristie fut ajoutée contre le mur nord du choeur en 1910 fenêtre sud de la nef). Le cimetière aurait été fortifié, des traces de tour ayant été repérées aux angles nord-est (à l'emplacement de la grotte de Lourdes) et sud-est. Le mur actuel a été reconstruit.
    Description :
    L'église est située sur un terre-plein entouré d'un mur, occupé par le cimetière ; un escalier chaînes droites, elle est ornée de lésènes et d'une frise d'arceaux en plein-cintre sur le 1er niveau. Il est percé d'une porte rectangulaire à l'est (19e siècle) et d'une baie en plein-cintre au sud. Sur le 2e niveau, chaînes harpées, deux jours à l'est et un jour au nord et au sud. Le 3e niveau est percé remplacée). Le 4e niveau (de 1883) est percé de cinq baies jumelées en plein-cintre. A l'intérieur, rez-de coupés, le pan axial étant aveugle.
    Illustration :
    Le choeur et la sacristie vus du nord-ouest. IVR42_20006711598ZE Tour, niveau du comble de la nef, porte en plein cintre percée dans le mur de la tour Vue de la nef vers le choeur. IVR42_20006711686ZE Le choeur. IVR42_20006711688ZE Le choeur et l'abside. IVR42_20006711740ZE
  • Chaire pastorale
    Chaire pastorale Sélestat - place du Marché aux Pots
    Historique :
    1880, date de l'ouverture d'un nouveau temple à Sélestat dans le choeur de l'ancienne église de
  • Mairie, école
    Mairie, école Hindisheim - 130 rue de la Gare - en village - Cadastre : 1905 5 21
    Historique :
    à Beyer la direction des travaux pour la confier à Charles Winkler, architecte à Colmar, le corps
  • Ensemble de 6 chapiteaux
    Ensemble de 6 chapiteaux Sélestat - place du Marché Vert
    Historique :
    , et représentent côté sud l'architecte, le sculpteur et l'entrepreneur dont les noms figurent sur les
1