Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble d'ouvrier
    Immeuble d'ouvrier Le Bonhomme - 6 rue des Cités - en village - Cadastre : 1985 01, 1
    Historique :
    moitié du 20e siècle. Il est à mettre en rapport avec le petit tissage qui paraît exister dès le début du ville de Saint-Dié-des-Vosges, implantés au Bonhomme après la 1ère Guerre mondiale.
    Description :
    pans débordants et demi-croupes. Le débord repose sur des aisseliers moulurés. La porte d'entrée est essentage de tôle revêt le mur-pignon est.
    Localisation :
    Le Bonhomme - 6 rue des Cités - en village - Cadastre : 1985 01, 1
    Illustration :
    Vue de trois quarts, prise depuis le nord-est. IVR42_20016808868ZE
  • Immeuble d'ouvrier
    Immeuble d'ouvrier Le Bonhomme - 6 rue des Cités - en village - Cadastre : 1985 01, 1
    Dossier :
    Vue de trois quarts, prise depuis le nord-est. Immeuble d'ouvrier
  • Estampe (lithographie) : Ombre et lumière
    Estampe (lithographie) : Ombre et lumière Strasbourg - en ville
    Référence documentaire :
    -PORTRAIT-DE-peinture-de-Claude-WEISBUCH-p-2724.html ( vu le 01/10/2012)] . Index. [disponible sur http://www.passion-estampes.com/litho/indexweisbuch.html (vu le 01/10/2012)].
    Texte libre :
    Biographie de Claude Weisbuch Né le 8 février 1927 à Thionville, Claude Weisbuch est un peintre c'est l'année 1961, date à laquelle il reçoit le Prix annuel de la critique, qui signe le début de sa carrière. Il ne cesse dès lors d'exposer dans le monde entier. En 1968, il devient membre titulaire de la l'aspect de croquis inachevés, offrent à chaque fois au regard du spectateur le mouvement tourbillonnant
  • immeuble commercial et d'habitation, 28 avenue de la Forêt-Noire
    immeuble commercial et d'habitation, 28 avenue de la Forêt-Noire Strasbourg - 28 avenue de la Forêt-Noire - en ville
    Historique :
    , représentant de commerce. Le restaurant originel figure sur les plans de masse du rez-de-chaussée et de des Frères en 1900. La même année, Th. Pitorff tenait le restaurant "Zur Flora" selon l'annuaire de à la fois leur restaurant et leur domicile, ce qui n'est pas le cas ici. La présence d'un habité sur place au-dessus du restaurant. Le restaurant Flora du 28 avenue de la Forêt-Noire, implanté & Cie ainsi que le grossiste en bières bavaroises, vins et champagnes Nicolaus Weber firent apposer vit le jour devant l'immeuble avec deux pompes distributrices pour le compte de l'Union française des -service disparut en 1972. En 1981, le magasin de machines de bureaux Joseph Jahn successeur s'installa au déménagement occupant le magasin jouxtant la porte d'entrée principale du 28.
    Description :
    constructions à posteriori. Il comprend un niveau de soubassement en grès à bossages en talle englobant le rez -de-chaussée et l'entresol, et trois étages carrés maçonnés de briques. Le toit est versants brisés en ardoise et abrite un étage de comble éclairé par des lucarnes. Le plan en V est régulier et symétrique superposés, reliés les uns aux autres par des pilastres. A l'entresol, le pan coupé présente l'aspect d'un avec le millésime A. D. 1897, tandis que les initiales du commanditaire J. B. pour Josef Brandner , figurent sur le cartouche médian de l'entablement du balcon du premier étage. Les travées latérales des , géminées ou non, tandis que les baies du dernier étage sont toutes cintrées, de manière à rappeler le rectangulaires habillent mes frontons des travées latérales. Le pan coupé est surmonté d'un clocheton à baie cintrée, à toit bombé en zinc. Le vestibule d'entrée présente un décor modeste, sans verrières d'origine
  • Fortification d'agglomération
    Fortification d'agglomération Barr - en ville
    Historique :
    -être par le cimetière fortifié et par des palissades et des talus de terre ; au 17e siècle l'enceinte étaient accolées au mur dès le milieu du 17e siècle, un fossé faisait le tour de Barr complété par endroits par des palissades ; le cimetière était également entouré d'un mur d'enceinte avec meurtrières et
1