Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 70 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison d'éclusier : écluse Kembs-Niffer
    Maison d'éclusier : écluse Kembs-Niffer Kembs - sans toponyme - isolé - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    commande des vannes, sont l'oeuvre de l'architecte le Corbusier ; les bâtiments, commandés en 1960 le grand canal d'Alsace. Il s'agit ici de la seule réalisation de Le Corbusier en Alsace et de l'une
    Description :
    La tour de commande des vannes est protégée par un toit terrasse. Le bâtiment administratif de
    Auteur :
    [architecte] Jeanneret Charles Edouard, dit : Le Corbusier
    Illustration :
    Vue depuis le bas de l'écluse. IVR42_19946800097X Vue de la tour de commande depuis le bas de l'écluse. IVR42_19946800098X
  • Hôtel de voyageurs dit auberge au Bouc, dit foyer Saint-Charles
    Hôtel de voyageurs dit auberge au Bouc, dit foyer Saint-Charles Sélestat - 21 rue du Sel - en ville - Cadastre : 1986 1 78
    Historique :
    L'enseigne de l'auberge au bouc existe déjà au 15e siècle ; le bâtiment reconstruit vers 1740 était maître de poste et il fallut construire de vastes écuries dans la cour ; le relais de poste y resta
    Titre courant :
    Hôtel de voyageurs dit auberge au Bouc, dit foyer Saint-Charles
    Appellations :
    dit Foyer Saint Charles dit Auberge au Bouc
    Illustration :
    Escalier dans le corps de logis, 18e s. IVR42_19946700159V Vue des bâtiments sur la cour, vers le passage d'entrée. IVR42_19946700161V
  • Banque dit Société Générale Alsacienne de Banque
    Banque dit Société Générale Alsacienne de Banque Mulhouse - 74 rue du Sauvage - en ville - Cadastre : 1905 98 23 A
    Historique :
    Banque construite pour la société générale alsacienne de banque par Charles Edouard Mewes
    Auteur :
    [architecte] Mewes Charles Edouard
    Titre courant :
    Banque dit Société Générale Alsacienne de Banque
    Appellations :
    dit Société Générale Alsacienne de Banque
    Illustration :
    Le hall vu depuis le vestibule. IVR42_19846802780P Le hall central. IVR42_19846802781P Le hall central vu depuis la corniche à la base de la coupole vers l'entrée. IVR42_19846802783P Le vestibule au rez-de-chaussée. IVR42_19846802865P
  • Maison, édifice hospitalier dit diaconat
    Maison, édifice hospitalier dit diaconat Mulhouse - 19 rue d' Alsace - en ville - Cadastre : 1905 68 1
    Historique :
    Klein ; construction d'un nouveau bâtiment avec chapelle par l'architecte Louis Seltzer et Charles
    Auteur :
    [architecte] Schulé Charles
    Titre courant :
    Maison, édifice hospitalier dit diaconat
    Appellations :
    dit Diaconat
    Illustration :
    Projet d'agrandissement : élévation sur le jardin. IVR42_19856802782X Plan de situation des bâtiments existants (en noir) et du nouveau bâtiment le long de la rue Engel
  • lotissement concerté dit Nouveau Quartier
    lotissement concerté dit Nouveau Quartier Mulhouse - place de la République - en ville - Cadastre : 1905, B R, B V, B T
    Historique :
    Fontaine utilisent le parti des arcades en rez-de-chaussée à l'exemple de la rue de Rivoli à Paris ; les promoteurs de l'ensemble étaient les principaux industriels de Mulhouse qui eurent leur maison dans le jardin privé à l'origine ; la construction de ce quartier s'est poursuivie jusqu'en 1840 environ mais le
    Titre courant :
    lotissement concerté dit Nouveau Quartier
    Appellations :
    dit Nouveau Quartier
    Illustration :
    Vue du nouveau quartier depuis le toit du bâtiment de la Société Industrielle. IVR42_19726800116P Vue de la place de la République vers le bâtiment de la Société Industrielle. IVR42_19726800119P Vue de la place de la République vers le bâtiment de la Société Industrielle. IVR42_19726800120P visite de Charles X en 1828. IVR42_19826800321P Vue du Canal du Rhône au Rhin depuis le toit de l'hôtel de la Société Industrielle, lors de la visite de Charles X en 1828. IVR42_19716800368P de Charles X en 1828. IVR42_19716800371P Vue de la colonne transparente élevée le 22 juin 1831. IVR42_19826800464P Vue du nouveau quartier prise depuis le clocher de l'église paroissiale Saint-Etienne Vue de la place de la République vers le bâtiment de la Société Industrielle. IVR42_19776800574P
  • Instrument d'enregistrement (cylindre enregistreur) dit Kymographe
    Instrument d'enregistrement (cylindre enregistreur) dit Kymographe Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant gravé sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution gravé sur l'oeuvre allemand Ancien numéro d´inventaire, peint en rouge : n°130. ; numéro de l´inventaire Charles Marx , manuscrit à l'encre noire sur une plaque en laiton et sur le poids : PM 94 ; numéro de série, gravé sur l ´oeuvre : n°14 ; graduations, gravées sur le cylindre : 2 fois 60 divisions à l´unité numérotées de 5 en 5  ; inscription concernant le fabricant et le lieu d´exécution, gravée sur une plaque en laiton : I. Keinath in
    Historique :
    repose sur le principe d'un cylindre tournant à vitesse constante sur lequel vient s'enregistrer le phénomène à mesurer. Le kymographe a été mis au point dans la période 1847-1855. L´appareil présenté ici a commentaire pour le 25e congrès international de Physiologie de Münich du 26-31 juillet 1971, le Dr. Helmuth utilisé avec le sygmographe de Vierordt." (fiche D4). Dans une lettre adressée au professeur Ch. Marx einsehen muss, ausserordentlich selten sind." (Le kymographe par Keinath à Tübingen a probablement été utilisé en association avec le sphygmographe également par Keinath. Tous les indices concordent, pour dire qu'il s'agit là de l'un des tous premiers instruments qui comme je dois maintenant le reconnaître, sont devenus extraordinairement rares.). Des ajustements du mécanisme ainsi que le petit numéro de série
    Description :
    dit - manomètre, levier - muni d'un stylet mobile verticalement, destiné à inscrire sur le cylindre Appareil d'enregistrement graphique reposant sur le principe d'un cylindre tournant à vitesse constante sur lequel vient s'enregistrer le phénomène à mesurer. L'appareil enregistreur est monté sur un socle en chêne plaqué de noyer portant 4 colonnes permettant la descente d´un poids moteur. Le cylindre à une poulie agissant sur un câble en catgut (boyau de chat). Le câble s´enroule sur un tambour libère le mécanisme : le tambour moteur entraine alors le cylindre enregistreur par l´intermédiaire de noirci à la fumée le phénomène à enregistrer. L´une des colonnes porte un fil à plomb à masse cylindrique
    Titre courant :
    Instrument d'enregistrement (cylindre enregistreur) dit Kymographe
    États conservations :
    Il manque le mécanisme d'horlogerie : le régulateur de marche (volant ?) et la clef de remontage du mécanisme. Le socle est fendu : consolidé avec des traverses métalliques en fer peintes.
  • Instrument d'enregistrement (enregistreur simple) dit Kymographe
    Instrument d'enregistrement (enregistreur simple) dit Kymographe Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    Numéro de l´inventaire Charles Marx, manuscrit à l'encre noire sur le coffret et sur le cylindre inscription concernant le propriétaire sur étiquette sur l'oeuvre inscription concernant le fabricant gravé inscription concernant le fabricant sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution gravé sur l'oeuvre  : PM 44 ; inscription concernant le propriétaire, encre de tampon sur étiquette sous le socle  : Institut de Pharmacodynamie et de Médecine expérimentale ; inscription concernant le fabricant et le lieu d ´exécution, gravée sur le coffret : PIRARD & COEURDEVACHE CONSTRUCTEURS 7 RUE BLAINVILLE PARIS.
    Description :
    mobile. Le coffret du mécanisme d´horlogerie porte sur le dessus un volant de régulation de la marche à 2 ailettes orientables, maintenu par un pont sur 2 colonnettes tournées. A l´opposé du cylindre, le coffret l´enregistreur en position verticale. Sous le socle figure le tampon du propriétaire sur une
    Titre courant :
    Instrument d'enregistrement (enregistreur simple) dit Kymographe
  • Prieuré de guillelmites dit de la-Bienheureuse-Vierge-Marie, dit aussi Basilique Notre-Dame-des-Douleurs
    Prieuré de guillelmites dit de la-Bienheureuse-Vierge-Marie, dit aussi Basilique Notre-Dame-des-Douleurs Haguenau - Marienthal - rue de la Basilique - en écart - Cadastre : 1912 DV 3
    Historique :
    In qui conserve les murs de l'ancienne église en les surhaussant pour en faire le choeur ; elle est
    Auteur :
    [architecte] Morin Charles Alexandre François
    Titre courant :
    Prieuré de guillelmites dit de la-Bienheureuse-Vierge-Marie, dit aussi Basilique Notre-Dame-des
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis l'est avec de gauche à droite le pavillon, l'aile est, le chevet de la Lienthard du d. Marienthal, messuré et arpenté à sa réquisition par Markt arpenteur juré à Haguenau, le 28 Prêtres depuis le nord-ouest vers 1845. IVR42_19836704426X Vue de l'ancienne église depuis le nord. IVR42_19836701117P Vue de la rue de la Basilique à gauche, de l'ancienne église et des bâtiments sud et est depuis le Vue de la rue de la Basilique de l'ancienne église et des bâtiments sud et est depuis le sud-ouest Vue de l'ancienne église, des bâtiments sud et est et des jardins depuis le sud. IVR42_19836701841P Vue de l'ancienne église, des bâtiments est et des jardins depuis le sud. IVR42_19836704303X 1889 (démantelé) dans le bras nord du transept avec volets du retable ouverts, statue par Mayer de (démantelé) dans le bras sud du transept avec volets du retable ouverts. Statue par Mayer de Munich
  • Château Fort Saint Nicolas, de la-Sainte-Trinité dit Château du Haut Barr
    Château Fort Saint Nicolas, de la-Sainte-Trinité dit Château du Haut Barr Saverne - le Haut Barr - isolé
    Historique :
    Existence dès le début 12e siècle ; agrandissement vers 1168 : donjon mur bouclier ; chapelle entre
    Référence documentaire :
    Souvenirs pittoresques des Vosges / Henri-Charles Muller, recueil de dessins, fol. 33 (C.E.S
    Auteur :
    [architecte] Winkler Charles
    Localisation :
    Saverne - le Haut Barr - isolé
    Titre courant :
    Château Fort Saint Nicolas, de la-Sainte-Trinité dit Château du Haut Barr
    Appellations :
    dit Château du Haut Barr
    Illustration :
    Tableau à l'huile sur toile représentant Saverne en 1636 avec le Haut-Barr, au musée de Saverne Le portail du 12e siècle, vu de l'extérieur. IVR42_19696700565X Plan du château dessiné à la plume par Ruetsmann le 15 juillet 1811. IVR42_19706702860P encore le raccord de la tour circulaire du 16e siècle. IVR42_19696700579X Armoiries de l'évêque Jean de Lichtenberg, incrustées dans le mur nord de la tour de puits du 14e Tour bastion polygonale, sur le ""Schnabel"" (fin du 16e siècle). IVR42_19696700580X Logis du 12e siècle, vers le sud ouest. IVR42_19696700517X Dessin anonyme (de 1821 ?) sur le revers d'un plan de 1821. Plan et coupe en C (sur la face Vue sur le logis du 12e siècle vers le nord. IVR42_19696700516X Le château du Haut-Barr, lith. de Hahn et Vix, d'après Rothmuller, dans Rothmuller, ""Vues
  • Le mobilier du cimetière Nord
    Le mobilier du cimetière Nord Sélestat - rue du Cimetière
    Titre courant :
    Le mobilier du cimetière Nord
    Illustration :
    Tombeau de Charles Stirnemann (1861-1912), par Ch. Henrichs. IVR42_19876701832Z Tombeau de Charles Louis Stoffel (1799-1870), par Hatz, Gabriel Hügel. IVR42_19876701876Z Tombeau de Charles Lacom (1842-1898), par A. Sichler et Antoine. IVR42_19876701983X Tombeau de Charles Helbig (1829-1884). IVR42_19876702009X Tombeau de Charles Helbig (1829-1884). IVR42_19876702010X Tombeau de Edouard Schauffelberger (1817-1887), par Xavier Hatz fils à Colmar. IVR42_19876702013Z Tombeau de Edouard Schauffelberger, détail. IVR42_19876702014Z Tombeau de Charles Balland (1826-1863) par Sichler. IVR42_19876702019Z Tombeau de Charles Baldenweck (1865-1885). IVR42_19876702285Z Tombeau de Joseph Charles Salb (1872-1928). IVR42_19876702292Z
  • Instrument de mesure (atmidoscope de Babinet) dit évaporomètre
    Instrument de mesure (atmidoscope de Babinet) dit évaporomètre Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le titre manuscrit sur l'oeuvre Numéro de l´inventaire Charles Marx, manuscrit au feutre noir : PM 25 ; graduations, au pochoir à l ´encre noire : de 0 à 33 cm, à l´unité, chiffrées de 5 en 5 ; inscription concernant le nom de l ´inventeur et le nom de l´instrument, manuelle à la plume et à l´encre noire : Atmidoscope de Babinet.
    Historique :
    Cet appareil indique d´après le degré de sécheresse de l´air, sa température et son agitation, la quantité d´évaporation qui à lieu dans un local donné. On mesure la consommation d´eau contenue dans le avec le réservoir. Par rapport à un hygromètre ordinaire, il présentait l´avantage d´être influencé par l´agitation de l´air et d´enregistrer l´effet total produit depuis le moment où il était mis en expérience. Un atmidoscope construit par Lerebours a été présenté à l´Académie des sciences par Babinet le 22 mai 1848. Dans l'Inventaire du Cabinet de Physique, cet atmidoscope de Babinet est cité sous le n°574
    Description :
    cylindrique en porcelaine poreuse sertie entre 2 embouts en laiton. Le long de l´autre branche du tube est
    Titre courant :
    Instrument de mesure (atmidoscope de Babinet) dit évaporomètre
  • Instrument de préparation (chariot inducteur) dit inductorium selon Porter
    Instrument de préparation (chariot inducteur) dit inductorium selon Porter Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant gravé sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution gravé sur l'oeuvre Numéro de l´inventaire Charles Marx, manuscrit au feutre noir : PM 50 ; graduations, gravées sur un rail : échelle de 0 à 12 cm, de 0,5 en 0,5 cm, chiffrée de cm en cm ; graduations, imprimées sur le secteur : à l´unité, de 0 à 50 unités sur 180 degrés, chiffrées de 10 en 10 ; inscription concernant le fabricant et le lieu d´exécution, gravée sur le coupe-circuit : E. ZIMMERMANN LEIPZIG.
    Description :
    coulissant sur 2 rails est mobile autour de 2 tourillons avec sur le côté un secteur gradué en matière
    Titre courant :
    Instrument de préparation (chariot inducteur) dit inductorium selon Porter
  • Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire) dit kymographe à ressort
    Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire) dit kymographe à ressort Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    Ancien numéro d´inventaire, manuscrit en rouge sur le socle : 303. ; numéro de l´inventaire Charles inscription concernant le fabricant gravé sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution gravé sur l'oeuvre Marx, manuscrit en blanc sur le socle : PM 54 ; graduations, gravées sur l´échelle du second socle 5 en 5 ; inscription concernant le fabricant et le lieu d´exécution, gravée sur le support en laiton
    Description :
    entre 2 supports verticaux en laiton, à peinture décorative à motifs noirs, réunis dans le haut par une tige de renfort. Il est mis en mouvement de la droite vers la gauche par un propulseur fixé sur le ressort à boudin plus petit amortisseur de fin de course. Le déclenchement se fait par une manette libérant un cran d´arrêt du piston. Sur le support de gauche, une autre douille contient un ressort à boudin agissant sur un piston amortisseur de fin de course, associé à un cliquet empêchant le rebond du en matière synthétique passe sur 2 contacteurs électriques réglables le long d´une échelle graduée. L ´arrière du second socle porte 3 bornes électriques.£ Le socle porte à l´avant une colonne verticale avec cette colonne et le cadre mobile est monté l´ensemble des stylets inscripteurs mis en contact avec le cadre par une vis de réglage. Dans le bas, un bras porte un électroaimant et un stylet en plume pour l ´inscription du temps. Dans le haut, un axe mobile à contrepoids porte d´une part, une tige en bois qui portait
    Titre courant :
    Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire) dit kymographe à ressort
  • Château dit Kleppernburg, Wepfermannsburg, Hôtel de ville, Château
    Château dit Kleppernburg, Wepfermannsburg, Hôtel de ville, Château Barr - 1 place de l' Hôtel de Ville - en ville - Cadastre : 1973 2 112 E
    Historique :
    Le 1er château aurait été construit par le bailli de Frédéric II, Woelfelin ; reconstruction vers 1210 par les Wepfermann, le mur d'enceinte qui subsiste daterait du 13e siècle ; vers 1380 reconstruction par les Ochsenstein ; à partir de 1568 le château est propriété de la ville de Strasbourg et sert de résidence au bailli ; le château est reconstruit en 1640 ainsi qu'une partie des communs et des ailes accolées avec passage d'entrée qui portent les dates 1617, 1641, 1644 et 1763 ; le château vendu en 1791 sert depuis d'hôtel de ville et a reçu à cette occasion le clocheton de l'ancienne maison commune ; en 1833 le rez-de-chaussée fut percé d'arcs en plein-cintre par l'architecte Kuhlmann ; en 1850 19e siècle à l'étage d'un bâtiment annexe, le grenier aurait été détruit en 1873 mais le bâtiment avec garage et salle des fêtes qui le remplace semble plus récent ; endommagé pendant la dernière guerre
    Titre courant :
    Château dit Kleppernburg, Wepfermannsburg, Hôtel de ville, Château
    Appellations :
    dit Kleppernburg ou Wepfermannsburg
    Illustration :
    Plan du Rez de Chaussée. Schlestadt, le 15 mars 1846. A. Ringeisen. Plan général du bâtiment de la Plan du 1er étage. Schlestadt, le 15 mars 1846. A. Ringeisen. Plan général du bâtiment de la mairie Vue de l'hôtel de ville de Barr. Par Charles Emrich, s.d., de Barr (v. 1850). Vue de l'hôtel de
  • Route de Brumath (tronçon de Schiltigheim dit route du Général-de-Gaulle)
    Route de Brumath (tronçon de Schiltigheim dit route du Général-de-Gaulle) Schiltigheim - quartier de Schiltigheim Ouest - route du Général-de-Gaulle - en ville
    Historique :
    La route de Brumath, dont le tronçon schilickois se nomme route du Général-de-Gaulle, est un axe de Charles Goehner émit l'hypothèse que seuls certains tronçons furent pavés. Sur certaines cartes du 18e siècle, elle est appelait Herrengasse (route des seigneurs). Longtemps le seul édifice qui la borda fut l'église paroissiale Sainte-Hélène (détruite en 1531) et son cimetière, mais ils sont sur le ban communal
    Observation :
    Intérêt dépassant le cadre communal.
    Description :
    La route traverse le ban communal selon un axe nord-ouest sud-est.
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Strasbourg ; oeuvre située en partie sur le département 67
    Titre courant :
    Route de Brumath (tronçon de Schiltigheim dit route du Général-de-Gaulle)
  • Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire de du Bois-Reymond) dit kymographe à ressort
    Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire de du Bois-Reymond) dit kymographe à ressort Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    Ancien numéro d´inventaire, gravé sur le socle : 303. ; numéro de l´inventaire Charles Marx , manuscrit au feutre noir sur le socle : PM 43.
    Description :
    noirci maintenu dans le haut par 2 cavaliers réglables par 2 vis. A droite, le cadre mobile porte une (manquant) provoquant le déplacement du cadre vers la droite. A cette extrémité, la course du cadre est amortie par 2 butoirs en liège. A gauche, le cadre porte une tige de même type (brisée) à cran d´arrêt ergot appuie sur un contact électrique avec 2 bornes. Le socle porte à gauche un support vertical (dont oscillant, équilibré par un contrepoids réglable. Une traverse porte 2 crochets, le supérieur est destiné à fixer le fil relié au muscle de la grenouille, l´inférieur reçoit un poids tenseur. A l´extrémité du . Le stylet est réglé par un fil de tension enroulé sur un axe horizontal du portique. A droite du (isolant le muscle).
    Titre courant :
    Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire de du Bois-Reymond) dit kymographe à ressort
    États conservations :
    Il manque les éléments de fixation de la grenouille et le ressort propulseur. La tige de
  • Instrument de mesure électromagnétique (galvanomètre à corde petit modèle) dit électrocardiographe
    Instrument de mesure électromagnétique (galvanomètre à corde petit modèle) dit électrocardiographe Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    Charles Marx, peint en blanc sur le socle : PM 68 ; numéro de série, gravé sur l´appareil : N°1344 inscription concernant le fabricant gravé sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution gravé sur l'oeuvre concernant le fabricant et le lieu d´exécution, gravée sur l´appareil : Edelmann München, gravée sur l
    Historique :
    , en perfectionnant le galvanomètre à corde, construit un électrocardiographe et commence ses travaux sur l'électrocardiographie de l'homme. En 1924, il reçoit le prix Nobel de médecine pour sa découverte de l'électrocardiographie. Le Dr. M. Th. Edelmann dirige et enseigne à l´institut de physique puissant champ magnétique. Lorsque le courant à mesurer, de faible intensité, passe dans le fil, celui-ci se déplace perpendiculairement au champ magnétique, d´un côté ou de l´autre selon le sens du courant . Dans le galvanomètre à corde d´Einthoven, le champ magnétique très puissant et le fil en quartz argenté électrocardiographe pour mesurer les faibles courants émis par des contractions cardiaques. Le déplacement du fil microscope d´éclairage concentre un faisceau lumineux sur le fil. De l´autre côté, un microscope de lecture
    Description :
    est placé le système de mesure constitué d´une cuve métallique avec une ouverture vitrée destinée à une autre en dessous. Sur le système de mesure est fixé horizontalement un microscope de lecture avec ressorts à boudin permet de centrer le microscope sur le fil du galvanomètre. A l´arrière de l
    Titre courant :
    Instrument de mesure électromagnétique (galvanomètre à corde petit modèle) dit électrocardiographe
    États conservations :
    Il manque le fil du galvanomètre (?) et sur le socle la vis de calage à l´avant-gauche.
  • Instrument de démonstration en acoustique (interrupteur à voix) dit clef à commande acoustique selon Römer
    Instrument de démonstration en acoustique (interrupteur à voix) dit clef à commande acoustique selon Römer Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    Ancien numéro d´inventaire, manuscrit en rouge sur le socle : 414. ; numéro de l´inventaire Charles inscription concernant le fabricant gravé sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution gravé sur l'oeuvre Marx, manuscrit en blanc sur le socle : PM 49 ; inscription concernant le fabricant et le lieu d
    Description :
    plaquette il y a un contact électrique en relation avec l´une des bornes. Le noyau vertical en fer de la bobine est traversé par une tige filetée dont le pointeau inférieur fait contact avec la plaquette
    Titre courant :
    Instrument de démonstration en acoustique (interrupteur à voix) dit clef à commande acoustique
  • Objet de représentation d'un organisme vivant (modèle de fonctionnement des muscles oculaires) dit ophtalmotrope
    Objet de représentation d'un organisme vivant (modèle de fonctionnement des muscles oculaires) dit ophtalmotrope Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    Ancien numéro d´inventaire, manuscrit en rouge sur le socle et à l´encre sur une étiquette : 273 . ; numéro de l´inventaire Charles Marx, manuscrit au feutre noir sur la traverse : PM 199.
    Titre courant :
    Objet de représentation d'un organisme vivant (modèle de fonctionnement des muscles oculaires) dit
  • Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire de du Bois-Reymond) dit kymographe à ressort
    Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire de du Bois-Reymond) dit kymographe à ressort Strasbourg - 11 rue de l' Université - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant gravé sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution gravé sur l'oeuvre Ancien numéro d´inventaire, manuscrit en rouge sur le socle, manuscrit partiellement sur une étiquette : 303. ; numéro de l´inventaire Charles Marx, manuscrit en blanc à l´arrière de l´appareil : PM 79 concernant le fabricant et le lieu d´exécution, gravée sur le levier de déclenchement, O. PLATH, BERLIN.
    Description :
    supports. Ce chariot est destiné à porter un carton d´enregistrement noirci maintenu dans le haut par 2 d´arrêt dans lequel s´engage un levier à ressort. A droite, le cadre mobile portait une longue tige identique sur laquelle était enfilé un ressort à boudin propulseur provoquant le déplacement du cadre vers la droite. A cette extrémité, la course du cadre est amortie par 2 butoirs en liège. A droite sous le vertical déclenche simultanément le levier du cran d´arrêt et tire la tige de l´excentrique libérant les la grenouille en expérimentation. Le déplacement vertical fin de la pince est réglé par une tige crochets, l'un relié au muscle, l'autre à un poids tenseur. Le support porte 2 bornes électriques et en
    Titre courant :
    Instrument d'enregistrement (inscripteur linéaire de du Bois-Reymond) dit kymographe à ressort
1 2 3 4 Suivant