Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 104 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Moulin, scierie,moulin à foulon et huilerie dit Mittelmühle ou Sägmühle, moulin dit Abstmühle, moulin, tannerie et moulin à papier dit moulin Schanno, puis usine à papier Papeterie Schwindenhammer frères, puis Papeterie A. Scherb, puis Fabrique de Papiers A. Scherb,  puis Papeterie Matussière et Forest-usine de Turckheim, puis Papeteries de Turckheim
    Moulin, scierie,moulin à foulon et huilerie dit Mittelmühle ou Sägmühle, moulin dit Abstmühle, moulin, tannerie et moulin à papier dit moulin Schanno, puis usine à papier Papeterie Schwindenhammer frères, puis Papeterie A. Scherb, puis Fabrique de Papiers A. Scherb, puis Papeterie Matussière et Forest-usine de Turckheim, puis Papeteries de Turckheim Turckheim - Hinter den Muehlen - 01 rue de la Papeterie - en village - Cadastre : 2016 08 10, 13, 31 à 33, 44, 49, 52, 54, 55, 65, 74, 75, 77 à 79 2016 65 14 à 16, 22, 23, 66, 71, 76 à 78, 82, 83, 95
    Historique :
    (étudiée, IA68001689), font construire sur place, un moulin destiné à la préparation de pâte à papier. En raison sociale Papeterie A. Scherb, fait alors l’acquisition d'une machine à papier pour laquelle il fait édifier un nouvel atelier de fabrication et fabrication. En 1885, il procède à la construction d’un 1900, André Scherb fils succède à son père. En 1910, il fait construire une nouvelle chaufferie. En 1926, une deuxième machine à papier produite est installée sur le site, dans un bâtiment dédié. Entre contrôle de la Fabrique de papier A. Scherb. En 1973, une troisième machine à papier est acquise et installée dans de nouveaux bâtiments conçus par l’architecte Jean Chomel (1919-2007). En proie à des
    Dénominations :
    moulin à huile moulin à papier usine à papier moulin à foulon
    Description :
    moulin à papier édifié en 1858, l’atelier de fabrication pour la machine à papier N° 1 et celui pour la préparation de la pâte à papier, tous trois de plan rectangulaire et couverts d'un toit à longs pans. Ces magasin industriel mis en œuvre au fur et à mesure de l’extension de l’usine. Édifiés en rez-de-chaussée ou comportant pour certains un à deux étages ils sont majoritairement construits en béton armé et coiffés de toits à longs pans. A l’est de la cour d’usine et à l’écart se dresse un bâtiment en rez-de -chaussée avec comble à surcroît formant l'ultime vestige de l’ancien moulin Schanno. La seconde cour d’usine, au sud de la première, est bordée à l’ouest par le bâtiment d’eau à deux étages carrés en un toit à longs pans couvert de tôle ondulée en ciment amiante. Enfin, le sud-ouest du site est occupé par une vaste cour qui servait au stockage en extérieur des vieux papiers destinés à être recyclés en tôle nervurée, au nord par un atelier de fabrication pour la troisième machine à papier du site
    Étages :
    comble à surcroît
    Localisation :
    , 31 à 33, 44, 49, 52, 54, 55, 65, 74, 75, 77 à 79 2016 65 14 à 16, 22, 23, 66, 71, 76 à 78, 82, 83
    Titre courant :
    Moulin, scierie,moulin à foulon et huilerie dit Mittelmühle ou Sägmühle, moulin dit Abstmühle , moulin, tannerie et moulin à papier dit moulin Schanno, puis usine à papier Papeterie Schwindenhammer frères, puis Papeterie A. Scherb, puis Fabrique de Papiers A. Scherb, puis Papeterie Matussière et
    Appellations :
    Papeterie A. Scherb, puis Fabrique de Papiers A. Scherb, puis Papeterie Matussière et Forest-usine de
    Destinations :
    usine à papier
    Texte libre :
    bâtiments ont été intégrés à la papeterie Scherb et sont encore identifiables aujourd’hui (C1, C2, D et F en amont (C1, C2, D et F). Il fait l’acquisition d’une machine à papier de marque Huillier-Palez à (C1, C2, D et F) adoptant un plan en U ouvert à l’est et ménageant une cour. L’aile sud, de plan La rédaction de ce dossier intervient dans le cadre d'une opération d'urgence menée de mars à juin thématique visant à interroger la transformation du paysage des vallées vosgiennes du Haut-Rhin sous l’effet de l’industrialisation. La synthèse ci-dessous donne ainsi lieu à une organisation spécifique des par Christophe Hamm et le dossier documentaire est rédigé par Frank Schwarz à partir des notes de création remonterait à 1589, semble avoir également accueilli une scierie au cours de son histoire, lui canal des moulins. A la fin du 18e siècle, il est exploité par la famille Yantz, puis par Antoine Meyer au début du 19e siècle. En 1848, le site appartient à Jean-Louis Richert qui y exploite un moulin, un
    Illustration :
    Vue partielle de la partie ancienne de l’usine au nord-est du site, avec la remise d’incendie à et à gauche la remise d’incendie. IVR42_20166800170NUC4A et à gauche la remise d’incendie. IVR42_20166800209NUC2A central l’ancien moulin Richert (D). IVR42_20166800219NUC2A Elévation sud de l’aile méridionale de l’ancien moulin Richert (C) prolongée à l’ouest par un moulin Richert (C), à l’ouest. IVR42_20166800214NUC2A moulin Richert (C), à l’ouest. IVR42_20166800171NUC4A moulin Richert (C), à l’ouest. IVR42_20166800217NUC2A à l’ouest par un atelier en brique apparente. IVR42_20166800215NUC2A Vue intérieure de l’atelier qui prolonge l’aile méridionale de l’ancien moulin Richert (C), à
    Couvertures :
    toit à longs pans demi-croupe toit à longs pans brisés croupe
  • Moulin à garance
    Moulin à garance Schweighouse-sur-Moder - Geisselbronn - rue de la Gare - isolé - Cadastre : 1898 27 173 43
    Historique :
    Le bailli Joseph Hoffmann de Haguenau a créé dans le 4e quart du 18e siècle la plus grande et la plus moderne fabrique de garance de France à Geisselbronn ; de cet ensemble de bâtiments subsiste encore le moulin à garance datant du début du 4e quart du 18e siècle, sa charpente en caréne de vaisseau a été refaite à l'identique après la guerre ; la fabrique a servi successivement comme filature de
    Précision dénomination :
    moulin à garance
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Titre courant :
    Moulin à garance
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler
    Appellations :
    dit Moulin à Garance
    Illustration :
    chemin de la forêt de Schweighausen attenante la forêt d'Haguenau appartenant à M. Hoffmann, et du nouveau canal sur lequel doit être construit un moulin à garance avec explication sur les nouvelles pieds quarrés l'arpent mesure de Roy. Délivré à Schweigenhausen le 6 may 1775. Signé Croiset géomètre fabrique nommée Geisselbronn A appartenant à Mssr. Weiss, Revel, et Compte et grande moulin B dans le ban par le soussigné arpenteur juré résidant à Haguenau au mois d'avril 1788. La grande moulin de 1788. Plan de la fabrique Geisselbronn A appartenante à Mssr. Weiss, Revel, et Compe... En A bâtiment Plan de situation. Signature illisible. 1791. Plan de la partie du chemin de Schweighausen a Reichshoffen comprise entre la sortie du dit Schweighausen et l'avenue de l'usine de Geissenbronn. En A Cadastre napoléonien. 1840. Section D, feuille 3. Situation de l'ancienne fabrique de Geisselbronn . En A bâtiment conservé. IVR42_19816702289P
  • Tannerie et moulin à tan Bisch, puis tissage dit
    Tannerie et moulin à tan Bisch, puis tissage dit ""Tissage Mécanique de Rosheim"", moulin dit Mattenmühl, puis usine de petite métallurgie Adam, usine de matériel d'équipement industriel Rafflenbeul, puis Holweg Rosheim - Mattenmuehl - 1, 2 rue de Bischoffsheim 10 avenue du Général Leclerc - en ville - Cadastre : 1987 5 283, 288
    Historique :
    ruisseau Rosenmeer, elle a peut-être été fondée en 1808, millésime porté sur le linteau d'une porte du sous sol, percée sur l'élévation méridionale. En 1844, l'établissement est transmis à Nicolas Bisch fils , d'un moulin à tan. Emile Bisch devient propriétaire de l'usine en 1881. L'activité de tannerie est attestée jusqu'en 1889. Par la suite, les bâtiments sont réaffectés à un usage agricole et sont acquis par exploite l'établissement change de raison sociale et devient le ""Tissage Mécanique de Rosheim"" avec à sa parcelles situées au nord et à l'est sont acquises en 1928 par la société ""Gustave Rafflenbeul"", filiale cordonnerie, y édifie des ateliers vraisemblablement à la fin des années 1920. Les 19 mars 1945, les bâtiments et les machines de la société Rafflenbeul sont mis sous séquestre, puis loués à compter du 3 septembre 1945 aux ""Ateliers de Construction Mécanique C. & A. Holweg"" de Strasbourg qui produisent des fondé en 1577 si l'on s'en tient à la date portée sur le linteau qui a été conservé après démolition
    Dénominations :
    moulin à tan
    Description :
    tissage flanqué au sud de la salle des machines et de la chaufferie. A l'est se développent les ateliers -de-chaussée surélevé et un comble à surcroît. Le toit est à longs pans avec demi-croupes et tuiles couvert en tuiles mécaniques et verre sur les versants nord des sheds. Les pignons sont ajourés d' oculi avec, placée en retour d'équerre, l'ancienne salle des machines. La chaufferie, prolongée à l'est par encadrement en briques et appuis saillant en grès. La salle des machines à un étage carré, présente des élévations ordonnancées à quatre travées avec baies de même facture que celles de la chaufferie. Construite en moellons de grès, elle est couverte d'un toit à longs pans en tuiles mécaniques. Les ateliers , composée de 10 travées de sheds, est flanquée à l'ouest d'un corps de bâtiment en longs pans et tuiles mécaniques, surmontés de trois lanterneaux à claire voie. Un acrotère couronne l'ensemble des élévations en , dispose d'une ossature métallique hourdée de maconnerie enduite. La dernière section, à l'est, est de même
    Titre courant :
    Tannerie et moulin à tan Bisch, puis tissage dit ""Tissage Mécanique de Rosheim"", moulin dit
    Illustration :
    Vue intérieure, du nord vers le sud, des ateliers édifiés après la Deuxième Guerre mondiale. A Vue intérieure, du nord vers le sud, de l'extension des ateliers réalisée en 1971. A gauche
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin dit Niedermühle, puis moulin à papier, puis usine à papier Papeterie Schwindenhammer, puis Papeterie Ausseydat-Rey usine de Turckheim, puis Papeterie Matussière et Forest usine de Turckheim, puis Papeteries de Turckheim
    Moulin dit Niedermühle, puis moulin à papier, puis usine à papier Papeterie Schwindenhammer, puis Papeterie Ausseydat-Rey usine de Turckheim, puis Papeterie Matussière et Forest usine de Turckheim, puis Papeteries de Turckheim Turckheim - Papiermuehle - 06 route d' Ingersheim route de Colmar - en village - Cadastre : 2016 46 48, 61 à 71, 80, 91, 102, 103 2016 48 45, 49 à 52, 54, 61 à 63, 157 à 59 2016 52 4, 5, 7, 172, 177, 178, 200 à 206, 208, 209, 211, 212
    Historique :
    1841, elle est équipée d'une machine à papier, de type Nicolas Robert. En 1862, une seconde machine à papier est installée sur le site. A partir de 1884, la construction de nouveaux espaces productifs est usinière. En 1903, un garage à véhicules est édifié à l’entrée nord-ouest de l’usine et une nouvelle chaufferie voit le jour en 1904. En 1926, le bâtiment d’eau est rehaussé et un entrepôt industriel à étage est construit en 1927. L'année suivante, un atelier à sheds est bâti le long de la voie ferrée par les , l’atelier à sheds est prolongé à l’est et au sud-ouest par l' ingénieur-conseil Walter Stierli auquel on troisième machine à papier, sous la conduite de l'ingénieur-conseil Pierre Ponton. A partir de 1969, le
    Description :
    enduite et couverts de toits à longs pans : un atelier de fabrication ayant accueilli la première machine à papier du site, une ancienne salle des machines, une ancienne centrale d’énergie et une chaufferie industriel en rez-de-chaussée sous une toiture à longs pans avec couverture en tuile mécanique. L’entrée nord de l’usine est commandée par un garage à véhicules en rez-de-chaussée avec comble à surcroît. Sur la rive droite du canal s’organisent les bâtiments de production édifiés à compter de 1884. Un premier pôle, à l’ouest, est relié à l’usine originelle au moyen d’un bâtiment de liaison établi sur le canal atelier de fabrication à un étage carré et un étage de comble sous un toit à longs pans. A l'ouest de cet ensemble, se succèdent cinq ateliers de fabrication accolés, en rez-de-chaussée et coiffés de toits à longs -de-chaussée sous deux travées à longs pans, d’un entrepôt industriel à deux étages carrés en béton dernière machine à papier installée sur le site. Au nord de la cour d’usine se dresse la nouvelle
    Étages :
    comble à surcroît
    Localisation :
    Turckheim - Papiermuehle - 06 route d' Ingersheim route de Colmar - en village - Cadastre : 2016 46 48, 61 à 71, 80, 91, 102, 103 2016 48 45, 49 à 52, 54, 61 à 63, 157 à 59 2016 52 4, 5, 7, 172 , 177, 178, 200 à 206, 208, 209, 211, 212
    Titre courant :
    Moulin dit Niedermühle, puis moulin à papier, puis usine à papier Papeterie Schwindenhammer, puis
    Destinations :
    moulin à papier usine à papier
    Texte libre :
    accueilli la première machine à papier du site en 1841 (B), d’une ancienne salle des machines (D), de La rédaction de ce dossier intervient dans le cadre d'une opération d'urgence menée de mars à juin enquête thématique visant à interroger la transformation du paysage des vallées vosgiennes du Haut-Rhin sous l’effet de l’industrialisation. La nouvelle synthèse ci-dessous donne ainsi lieu à une à partir des notes de Déborah Schmitt. La cartographie du site est réalisé par Abdessalem Rachedi ancien moulin dit Niedermühle qui appartenait à la seigneurie du Haut-Landsberg. En 1713, ce moulin est moulin équipé de trois roues hydrauliques jusqu’en 1737, date à laquelle il passe aux mains de Jean Gambs . Par la suite, plusieurs exploitants se succèdent à la tête de la papeterie. De 1749 à 1761, Jean papeteries, David Oesinger. Le papier produit sur place est transporté à Luttenbach pour y être collé et 1761 à 1762, puis dans celles de Cornélius Jacob Weyher de 1762 à 1776. Son successeur, Chrétien Louis
    Illustration :
    Vue de la machine à papier N°3 en cours de montage avant sa mise en fonction en 1965 Vue d’ensemble d’est en ouest du bâtiment (S1) de la machine à papier N°3 inaugurée en 1965 Elévation nord du bâtiment (S1) de la machine à papier N°3 inaugurée en 1965 Elévation nord du bâtiment (S1) de la machine à papier N°3 inaugurée en 1965 Vue intérieure, d’ouest en est, du rez-de-chaussée du bâtiment (S1) de la machine à papier N°3 Vue intérieure, d’est en ouest, du premier étage du bâtiment (S1) de la machine à papier N°3 Elévation orientale du bâtiment d’eau (F, à gauche) construit en 1885 et rehaussé de deux niveaux Vue partielle de la façade sud de l’usine avec de gauche à droite un atelier de fabrication (H2 filtres Hédémora (S2) et le bâtiment de la machine à papier N°3 (S1). IVR42_20166800077NUC4A Vue d’ensemble, depuis le nord-est, du local (J1) de la machine à papier N° 1 (au premier plan) et
    Couvertures :
    toit à longs pans demi-croupe toit à longs pans croupe toit à longs pans brisés
  • Moulin à chanvre
    Moulin à chanvre Nordhouse - sans toponyme - isolé
    Historique :
    souvenir du moulin à proximité de l'endroit où il devait se trouver.
    Parties constituantes non étudiées :
    étable à vaches étable à chevaux
    Précision dénomination :
    moulin à chanvre
    Titre courant :
    Moulin à chanvre
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin, Restaurant A l'Arbre Vert
    Moulin, Restaurant A l'Arbre Vert Stotzheim - 35 rue du Bas Village - en village - Cadastre : 1960 5 48
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Titre courant :
    Moulin, Restaurant A l'Arbre Vert
    Appellations :
    dit restaurant A l'Arbre Vert
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin à café No 2
    Moulin à café No 2 Haguenau - place Joseph-Thierry - en ville
    Précision dénomination :
    moulin à café
    Description :
    4 pieds boules ; réceptacle en laiton contenant le mécanisme à manivelle horizontale actionnant une vis ; tiroir.£Assemblage à clous.
    Titre courant :
    Moulin à café No 2
  • Moulin à café No 1
    Moulin à café No 1 Haguenau - place Joseph-Thierry - en ville
    Précision dénomination :
    moulin à café
    Description :
    Petit moulin de forme carrée à partie supérieure cylindrique.£Incrustations en bois et en métal.
    Titre courant :
    Moulin à café No 1
  • Moulin bas
    Moulin bas Walheim - 26 rue du Stade - en village - Cadastre : 1995 04
    Historique :
    Un moulin seigneurial est cité à Walheim dès 1312. On peut suivre de manière précise les destinées est endommagé par un incendie. Au milieu du 19e siècle (entre 1836 et 1859), on fait état de 4 roues à aubes décalées : 3 servaient aux fonctionnement du moulin à grains et le 4e au fouloir à chanvre et au pressoir à noix (2 meules jumelées). En 1906, un incendie détruit l'habitation du meunier et une partie de pendant l'Occupation. Le moulin à farine cesse son activité après 1945, l'huilerie fonctionnant jusqu'en
    Précisions sur la protection :
    Bâtiment ancien, installations techniques immeubles et ensemble des systèmes d' amenée et d ' évacuation d' eau.
    Description :
    de la brique). Quelques fenêtres anciennes subsistent dans les murs pignons: 1 fenêtre chanfreinée à cavet dans le pignon sud, 1 fenêtre chanfreinée avec congés à volutes sur le côté nord. Les autres ouvertures ont été refaites au 19e siècle. Roue à aubes sur le gouttereau postérieur. Le toit est partiellement rénové, 2 grandes demi-croupes. A l'intérieur, au rez-de-chaussée: 2 salles abritant la meunerie carrés avec boudin). A l'étage, au nord, logement du meunier reconstitué (graffiti de prisonniers sur les X. A côté du moulin, maison à 1 étage et surcroît ; 2 demi-croupes. Grange séparée.
    Typologies :
    chambranle à congés en volute
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler
    Illustration :
    Vue de détail d'une meule à noix. IVR42_20006805731ZE Vue d'ensemble d'une presse à huile. IVR42_20006805732ZE Vue de détail d'une meule à blé. IVR42_20006805739ZE Vue de détail d'un congé à volutes (pignon nord). IVR42_20006805750ZE
  • Moulin à farine de Steinbourg, puis laminoir, puis usine de transformation des métaux dite clouterie Voelckel, puis Société Nouvelle des Etablissements Voelckel & Cie
    Moulin à farine de Steinbourg, puis laminoir, puis usine de transformation des métaux dite clouterie Voelckel, puis Société Nouvelle des Etablissements Voelckel & Cie Steinbourg - - 12 rue de la Gare - en village - Cadastre : 2018 20 01 115, 225
    Historique :
    La clouterie Voelckel occupe l’emplacement de l’ancien moulin à farine de Steinbourg, attesté dès propriétaire, et le meunier qui l’exploite. En 1542, l’abbesse d’Andlau (Bas-Rhin) cède le moulin à l’évêque moulin à trois meules, d’un moulin à huile avec presses en fer et d’une maison d’habitation avec grange sont Joseph Lohr et son épouse Catherine Kleinclauss. Ce sont eux qui font construire le logis (A) qui moulin, en juin 1858, à l’industriel Gustave Goldenberg, établi au Zornhoff à proximité de Saverne (Bas -Rhin). Ce dernier y installe un laminoir à froid qui fonctionne jusqu’en 1927. Le site est alors loué à la construction d’un atelier de fabrication en rez-de-chaussée (J), couvert de sheds, dans le prolongement oriental du logis du moulin (A). Ces travaux nécessitent la démolition de deux bâtiments annexes nouvelle turbine. Un deuxième atelier à sheds (E) voit le jour au nord du site, à cheval sur le canal usinier. Il accueille la tréfilerie prolongée à l’est par un entrepôt industriel pour le fil brut (F
    Description :
    logement d’ouvriers (D). A l’arrière, se succèdent, du nord au sud, la tréfilerie (E), prolongée à l’est de (D), de plan carré, est bâti en maçonnerie enduite sur un soubassement en blocs de grès à bossage. Il Les bâtiments de production, établis à cheval sur le canal de dérivation de la Zorn, se déploient à logis du moulin (A), l’atelier d’emballage (B), le magasin industriel (C), prolongé à l’ouest par un logis du moulin, de plan rectangulaire, comprend un rez-de-chaussée et un étage carré sous un toit à est ajouré au rez-de-chaussée de baies rectangulaires avec encadrements en grès et à l’étage de baies blocs de grès à bossage. Ils sont percés de larges baies rectangulaires avec châssis métalliques et appentis pour l’atelier d’emballage, toit à longs pans pour le magasin industriel avec couverture en tuiles comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît sous un toit à longs pans avec demi-croupe à l’ouest et tuiles mécaniques. Les niveaux d’habitation sont ajourés de
    Titre courant :
    Moulin à farine de Steinbourg, puis laminoir, puis usine de transformation des métaux dite
    Texte libre :
    projet, réfléchissent à sa faisabilité et à leur engagement respectif. La campagne de prises de vues est réalisée par Frédéric Harster. Une cartographie du site a en outre été réalisée par Abdessalem Rachedi.
    Illustration :
    Vue du moulin de Steinbourg, transformé en laminoir à froid par Gustave Goldenberg Vue d'ensemble du site, depuis le nord-ouest, avec à gauche le canal de dérivation de la rivière Vue d'ensemble de la cour d'usine avec, de gauche à droite, le logement d'ouvriers, le magasin Vue d'ensemble de la cour de l'usine, à l'ouest du site. IVR42_20186700288NUC4A Vue de détail du linteau millésimé sur l'élévation sud du logis du moulin (A
    Couvertures :
    toit à longs pans demi-croupe
  • Moulin, puis usine de tabac, puis tissage de toile de coton,  puis filature et tissage de coton de la
    Moulin, puis usine de tabac, puis tissage de toile de coton, puis filature et tissage de coton de la "Société de filature et tissage mécanique du Bas-Rhin", puis "Spinnerei & Weberei Huttenheim-Benfeld", puis "Filature et Tissage de Huttenheim", puis "Filatures et Tissages Kullmann & Cie", puis usine d’éléments préfabriqués Ergé Huttenheim - Fabrik Bruehly - 10 rue du Travail - en village - Cadastre : 2013 21 54 à 63 2013 21 98 à 99 2013 24 54 à 63 2013 24 76
    Historique :
    établissement à Job Dixon et aux frères Risler. Avec des investisseurs, ils fondent la « Société de filature et établissement est équipé, dès l’origine, d’une machine à vapeur de 80 chevaux. Deux nouveaux canaux usiniers sont percés en 1832 et 1836, de part et d’autre du bief initial. En 1838, deux machines à vapeur broches et 780 métiers à tisser et emploie 1600 ouvriers. A cette période, les ateliers sont actionnés par six roues hydrauliques développant 200 chevaux et deux machines à vapeur de 150 chevaux. Vers 1870 des capitaux allemands, l’usine d’Huttenheim est placée sous séquestre à la fin du conflit. La
    Parties constituantes non étudiées :
    usine à gaz
    Représentations :
    A l’étage de l'atelier de fabrication (D), construit entre 1833 et 1837 à l'est du site, le
    Description :
    originels (B) et (D) en maçonnerie enduite, comportant un étage carré sous un toit à longs pans. Ils , occupe une bande de terre formant une île, bordée à l’ouest par un canal d’amenée d'eau et à l’est par la usiniers dont le plus oriental a été comblé. En cœur de site, se dressent les ateliers de fabrication encadrent l'unité de filature à un étage carré qui résulte de la reconstruction partielle de l'édifice suite atelier de fabrication (A) en rez-de-chaussée et couvert de sheds (démoli après inventaire) et au sud-est , prolongé au nord par une petite construction en pan de fer (T) et flanqué à l’est d’une extension en rez-de industriels (L), (M), (N) et(O) et un édifice de plan carré ayant accueilli l’usine à gaz et la forge de maçonnerie enduite (W) et (X), comportant un rez-de-chaussée et un étage de comble sous un toit à longs pans
    Localisation :
    Huttenheim - Fabrik Bruehly - 10 rue du Travail - en village - Cadastre : 2013 21 54 à 63 2013 21 98 à 99 2013 24 54 à 63 2013 24 76
    Texte libre :
    (D) est également pourvu d’une chaudière à son extrémité nord, pour servir de moteur auxiliaire aux de bois (W) et (X), quatre grands ateliers de fabrication (A), (B), (C) et (D) et un entrepôt Schwarz et Jérôme Raimbault en 2013 dans un contexte de démolition programmée d'un vaste atelier à sheds à Abdessalem Rachedi. Elle a donné lieu à la rédaction d'une synthèse qui précise l'historique de l'usine et en nouveaux bâtiments, une manufacture de tabac active jusqu’en 1806, date à laquelle elle est la proie d’un incendie. Les Sieurs Mainoni vendent alors l’ensemble du site à MM. Bayer et Bruck qui y font édifier un constructions servent ensuite de caserne à un détachement de dragons autrichiens faisant partie de l’armée d’établir sur le site une fabrique de toile de coton comptant 300 métiers à tisser. En 1825, il cède son établissement à Job Dixon et aux frères Risler (Mathieu et Jérémie) qui exploitent depuis 1817, à Cernay (Haut donner de l’envergure au nouvel établissement, ces derniers font appel à des investisseurs. Ensemble ils
    Illustration :
    Plan au sol de la filature et des deux centrales d’énergie qui l’encadrent à l’est et à l’ouest Vue cavalière de l’usine à la fin du 19ème siècle. IVR42_20136700383NUC2A Vue intérieure de l’étage de la filature (H) équipé de ses continus à filés. Photographie vers 1930 à filés. Photographie vers 1930. IVR42_20146700750NUC2A Vue depuis le nord-ouest des deux constructions en pan de bois établies au sud du site. A droite , l’ancienne salle à manger et les cuisines de l’usine ; à gauche, la menuiserie et le dépôt d’incendie Vue depuis le sud des deux constructions en pan de bois établies en partie méridionale du site. A gauche, l’ancienne salle à manger et les cuisines de l’usine ; à droite, la menuiserie et le dépôt Vue d’ensemble de l’atelier de tissage (A) depuis le nord-ouest. IVR42_20136700278NUC2A Vue d’ensemble de l’atelier de tissage (A) depuis le sud-ouest. IVR42_20136700279NUC2A
    Couvertures :
    toit à longs pans croupe toit à longs pans lanterneau toit à deux pans toit à plusieurs pans
  • Moulin
    Moulin Lautenbachzell - en village - Cadastre : 1825 A
    Parties constituantes non étudiées :
    étable à vaches étable à chevaux
    Localisation :
    Lautenbachzell - en village - Cadastre : 1825 A
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Illustration :
    Logis A et moulin D. IVR42_19676801059Z Façade nord du moulin D. IVR42_19676801058Z
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin
    Moulin Frœningen - route d' Illfurth - en village - Cadastre : 1964 05
    Historique :
    Le moulin figure sur le cadastre napoléonien de 1834. Le logis est aménagé à partir de 1924, le moulin a cessé de fonctionner avant cette date. La propriété est partagée après la seconde guerre mondiale (renseignement oral). La meunerie a subi des remaniements. Clôture de jardin en fer forgé avec
    Description :
    agrandissement moderne) accolé à la partie meunerie. Meunerie en pan de bois avec décharges droites, cave semi -enterrée avec accès extérieur, toit à longs pans (refait). A l'intérieur, pressoir.
    Étages :
    comble à surcroît
    Localisation :
    Frœningen - route d' Illfurth - en village - Cadastre : 1964 05
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin Steinmattenmuhle
    Moulin Steinmattenmuhle Leymen - Steinmatten - isolé - Cadastre : 1844 D 4 431, 432, 433
    Parties constituantes non étudiées :
    étable à chevaux
    Localisation :
    Leymen - Steinmatten - isolé - Cadastre : 1844 D 4 431, 432, 433
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral de 1809, section D. IVR42_19806800012X
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin Schliffmuhle
    Moulin Schliffmuhle Obernai - Schliffmuhle - 41 route de Boersch - isolé - Cadastre : 1904 52 60
    Historique :
    Un moulin existait peut-être à cet emplacement, à la fin du 17e siècle ; successivement moulin à tan (1760) , foulon à Drap (1812, 1848) , moulin à blé (fin du 19e siècle) il a fonctionné jusque vers
    Appellations :
    dit Schliffmuhle, moulin à tan
    Destinations :
    foulon à Drap moulin à blé
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Ancien moulin du haut dit Fleckmuhle, et ferme
    Ancien moulin du haut dit Fleckmuhle, et ferme Lembach - 2, 4 rue de la Sauer - en village - Cadastre : 1961 5
    Historique :
    attesté depuis 1327. Il a été acquis pendant la Révolution par la famille Ehrstein dont les descendants sont toujours propriétaires. L'ancien moulin, en équerre le long de la rivière a été reconstruit au 18e siècle. En l'an X de la République (1801-1802) a été érigée, pour le meunier Peter Ehrstein et son épouse . Ce dernier fut construit suite à un engagement pris par Peter Ehrstein au moment de la donation , faite à son fils Jacob, des autres bâtiments. La dépendance en rez-de-chaussée, abritant des étables et début du 20e siècle a été ajoutée la scierie dont subsiste le bâtiment en bois sur la rive gauche de la rivière. Les nouvelles installations de la scierie actuelle, remontent à 1986 (et se situent sur la
    Parties constituantes non étudiées :
    four à pain
    Description :
    -chaussée en grès à chaînes d'angle et étage en pan de bois, partiellement crépi. L'aile le long de l'eau avec linteaux délardés en arc segmentaire ; le pan de bois (restauré) de l'étage a des chaises curules pan de bois (partiellement crépi pour le logis). Le logis avec chaînes harpées (en partie fausses) a la date : L'AN I0. D. L. R (l'an 10 de la République). Les mêmes initiales avec une roue dentée, un et pan de bois décoratif (chaises curules dans des losanges) identique à celui de la dépendance de , buanderie et four à pain. Un passage couvert, entre la buanderie et l'arrière du moulin, permet de voir les vestiges des mécanismes du moulin et d'un bief et donne accès à la passerelle sur la Sauer vers la scierie
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler
    Illustration :
    date : L'AN 10 D. L. R. (l'an 10 de la République). IVR42_19996702473ZE Vue d'ensemble depuis le sud-est : ancien moulin en équerre, deuxieme logis a gauche, grange au fond, scierie du début du siecle a l'extreme droite et scierie moderne completement a gauche Vue partielle du logis de l'ancien moulin (No 2), a droite, et du logis de 1817 (No 4), a gauche date : L'AN 10 D. L. R. (l'an 10 de la République). IVR42_19996702462ZE a pain ainsi qu'un passage (donnant acces a la passerelle sur la Sauer) contre le mur gouttereau Vue de l'intérieur du petit corps de bâtiment ayant abrité la roue (?) vu a travers une baie Vue depuis la passerelle sur la Sauer, avec ancienne scierie a gauche et corps de bâtiment accolé au moulin a droite. IVR42_19996702484ZE Vue a l'intérieur de l'ancienne scierie, sur la rive gauche de la Sauer. IVR42_19996702486ZE
  • Moulin
    Moulin Hégenheim - 16 rue d' Alsace - en village - Cadastre : 1974 16 60A
    Historique :
    Moulin portant la date 1726, il appartient au 19e siècle à la famille Barbier Schroffenberg, puis
    Localisation :
    Hégenheim - 16 rue d' Alsace - en village - Cadastre : 1974 16 60A
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin
    Moulin Michelbach-le-Bas - rue du Moulin - en village - Cadastre : 1806 D 218
    Localisation :
    Michelbach-le-Bas - rue du Moulin - en village - Cadastre : 1806 D 218
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Moulin
    Moulin Rossfeld - 61 rue du Moulin - en village - Cadastre : 1889 D 215
    Localisation :
    Rossfeld - 61 rue du Moulin - en village - Cadastre : 1889 D 215
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans brisés
  • Moulin, filature
    Moulin, filature Eschentzwiller - Neumuhl - isolé - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    C'est en 1812 qu'une filature de laine s'installa à Neumuhl ; d'après un inventaire de 1853 , l'énergie provenait d'une roue hydraulique verticale ; elle fut remplacée par une machine à vapeur au début
    Énergies :
    machine à vapeur à piston
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans toit à longs pans brisés
1 2 3 4 6 Suivant