Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ecole primaire (bâtiments 4 et 5)
    Ecole primaire (bâtiments 4 et 5) Schiltigheim - ancien village - 112a route de Bischwiller - en ville - Cadastre : 1990:14:00
    Historique :
    -ci, précédé d'un petit bâtiment de toilettes. A cette date, le bâtiment double de douze classes conçu -temps renoncé à élever un cinquième bâtiment dans le même alignement que les précédents.
    Observation :
    Son aspect d'origine est intact, en revanche, les intérieurs ont été refaits à neuf.
    Description :
    Bâtiment rectangulaire en maçonnerie enduite sur solin en grès, à sous-sol total, rez-de-chaussée et deux étages carrés, couvert d'un toit à longs pans débordants, partagé en deux par un pignon coupe à encadrement rectangulaire en grès. Les pignons sont aveugles, à l'exception de deux jours au niveau des combles. Des repercements de portes à chaque étage ont été réalisés afin d'aménager des légèrement saillants abritant deux cages d'escalier, pignons à jours mettant en valeur les faux-entraits. Les portes d'entrée sont sur ces pignons ; ces derniers sont précédés de perrons à quatre degrés.
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Ecole primaire Jean Mermoz
    Ecole primaire Jean Mermoz Schiltigheim - quartier du centre ville - 71 route du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1994:53:00
    Historique :
    L'école primaire Jean Mermoz a été construite en 1899 d'après les plans des architectes ) furent ajoutés par les mêmes architectes en 1906 et 1911. En 1914, le bâtiment (A) fut exhaussé. En 1930 , l'architecte communal Henri Risch fut mandaté pour prolonger le bâtiment (A) à l'ouest, et ajouter un bâtiment prolongement des bâtiments (A) et (B) sont contemporains. L'école maternelle a été créée en 1911 avec une seule classe, augmentée d'une seconde en 1938. Une nouvelle clôture a été posée en 1938 par Louis Cleiss à Schiltigheim. L'école maternelle a été transférée en 1985 au 55 route du Général de Gaulle. En 1960, le préau maternelle dans l'ancienne salle de projection. L’école Mermoz a été réhabilitée en 1992 par l’architecte
    Description :
    . Maison d'instituteurs en maçonnerie enduite sur soubassement en grès à un étage plus un étage de comble , couverte d'un toit à longs pans et demi-croupes, conçue pour plusieurs familles d'instituteurs, aujourd'hui maison de concierge. Derrière la maison, dans le même alignement, bâtiment A en maçonnerie enduite à deux étages prolongé par une extension (entrée B) dans le même style, couvert d'un toit à longs pans, avec du bâtiment (A) également. Les encadrements des portes d'entrée des bâtiments (C) et (D) sont elles ont été réalisées au fur et à mesure de l'agrandissement de l'école. Le vestibule d'entrée du bâtiment (B) comprend une fontaine murale en carreaux émaillés unis à glaçure verte, aujourd'hui hors sapin, permettant à un homme de se tenir assis. Ce poste de guet était accessible par une échelle.
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Groupe scolaire Exen
    Groupe scolaire Exen Schiltigheim - ancien village - 7, 9 rue des Pompiers 112a route de Bischwiller - en ville - Cadastre : 1990:14:00
    Historique :
    Le groupe scolaire Exen-Schweitzer-Pire a pour origine la mairie-école construite en 1829 par François Reiner (1763-1843) au lieu-dit Exen. En 1838, un bâtiment utilitaire à pan de bois fut aménagé en . Le bâtiment à pan de bois transformé en école fut rasé pour vétusté en 1961, et l'école de filles fut bâtiment (5) qui fut doublé avant 1890 par le bâtiment (4), date à laquelle la municipalité demanda aux , dont il dessina deux versions différentes de style néo-baroque. Ce projet fut simplifié et limité à la nouvelle école de filles, avec jardin à la française. En fin de compte, il intervint en 1932 pour la seule préau et gymnase. Il a été mis en chantier en août 1960 à l'emplacement de l'ancienne malterie Prieur dont les caves furent remblayées. Il a été inauguré en septembre 1961 avec 27 classes. Le bâtiment originel est aujourd'hui la Maison du Jeune Citoyen. Le bâtiment (1) construit au sud a été ajouté après
    Observation :
    Implantation continue de 1829 à 1969 dans un tissu urbain industriel et résidentiel environné de dans le développement urbanistique du centre-ville. L'hôtel de ville a été implanté à proximité de
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
  • Maison de maître, dite Villa Fruhinsholz
    Maison de maître, dite Villa Fruhinsholz Schiltigheim - ancien village - 12 rue du Barrage - en ville - Cadastre : 1808 D 482 483 489 490 491 1912 13 56 1990 13 56
    Historique :
    ) en 1903. La famille Fruhinsholz est implantée à Schiltigheim au moins depuis 1700, où ses membres , avant la construction de nouveaux bâtiments après 1970 dans l'ancien parc. La villa sert aujourd'hui à
    Représentations :
    vantail de la porte piétonne et à nouveau sur la grille de la porte d'entrée de la maison.
    Description :
    , un étage carré et un étage de comble ; l'ensemble est couvert d'un toit à comble brisé en ardoises
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
  • Presbytère catholique
    Presbytère catholique Schiltigheim - quartier du centre ville - 04 place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1990:36:00
    Historique :
    Un nouveau presbytère catholique a été construit entre 1910 et 1912 près de l'église paroissiale catholique de la Sainte-Famille par l'entrepreneur Emile Voglet à Schiltigheim d'après les plans dressés par
    Représentations :
    pot à feu Epis de faîtage en forme de pots à feu avec guirlande festonnée.
    Description :
    Logis rectangulaire en maçonnerie enduite à cinq travées avec solin et encadrements en grès rose . Toit à longs pans et croupes brisés avec lucarne-pignon sur l'avant-corps de la façade principale plus à face convexe surmonté par un balcon à garde-corps de forme identique en fer forgé peint. Le rez-de façade postérieure en équerre, un étage a été rapporté postérieurement dans l'angle droit qui ne comportait à l'origine qu'un décrochement au rez-de-chaussée. L'étage de l'angle droit a été percé de deux précédée par un escalier en grès rose à départ en gaine courbe avec rampe d'appui et main courante en fer
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Abattoir et bureau de jaugeage (détruits)
    Abattoir et bureau de jaugeage (détruits) Schiltigheim - quartier des Rives de l'Aar - rue de la Glacière avenue Pierre-Mendès-France - en ville - Cadastre : 1990 8 135 136
    Historique :
    L'abattoir communal a été construit en 1906-1907 d'après les plans des architectes strasbourgeois a été construit sur la même parcelle en 1912-1913. Une chambre frigorifique pour la conservation des oeufs a été installée à l'abattoir en 1917. Jugé déficitaire par la commune (1317 tonnes de viande produites en 1965, 1265 tonnes en 1966, environ 1350 tonnes en 1967), sa fermeture a été programmée par la commune au 1er juillet 1968. Il a été démoli la même année au profit de la construction de trois immeubles l'été 1968 a coïncidé avec la fermeture définitive de l'abattoir communal.
    Observation :
    L'abattoir a été construit par la commune pour son propre usage, mais il a eu une dimension
    Description :
    emprise dans le parcellaire tels qu'ils ont réalisés l'abattoir était bordé à l'ouest par la tonnellerie mécanique Fruhinsholz, et à l'est par les ateliers municipaux ; plus à l'est, bordant le canal de la Marne gardien. Une cheminée en brique isolée complétait l'ensemble, à proximité de la halle d'abattage. Un segmentaire, bordé de part et d'autre par un petit hall à structure légère en bois.
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Presbytère luthérien
    Presbytère luthérien Schiltigheim - ancien village - 24 rue Principale - en ville - Cadastre : 1990:14:00
    Historique :
    Le presbytère luthérien est attesté à cet emplacement depuis 1683, puisqu'il figure au recensement du ban de Schiltigheim de cette année. Le bâtiment actuel a été très remanié et ses parties les plus anciennes (gouttereau sud et pignon est) peuvent remonter au 16e ou 17e siècle. Il a été désaffecté à la Révolution pour être converti en mairie en 1791, avec logement d'instituteur à l'étage. Redevenu presbytère luthérien, il a été allongé d'une travée à l'ouest en 1858 par l'architecte départemental Charles Morin , assisté de Joseph Andt, entrepreneur de travaux publics à la Wantzenau. Le plan de masse de 1858 permet de connaître la distribution intérieure avant travaux. L'extension de 1858 a permis de relier le presbytère à corridor pour relier le presbytère à son annexe. Les plans de masse montrent que la dépendance en pan de bois a été reconstruite en totalité entre 1858 et 1896. Celle-ci a disparu à la fin des années 1980. En bains. Le presbytère a fait l'objet de nombreuses campagnes de rénovation successives intérieures en
    Observation :
    Contigu à l'église protestante, il a été établi sur le parcellaire du cimetière médiéval
    Description :
    un corbeau soutenant l'étage à pan de bois en léger encorbellement sur le gouttereau sud. Le toit est à longs pans brisés et demi-croupes et présente deux rangées de lucarnes rampantes. Le presbytère a été allongé d'une travée supplémentaire en maçonnerie enduite à l'ouest. Des baies rectangulaires en (baie étroite, murée au niveau du comble, encadrée par des repercements modernes). A l'intérieur, un escalier tournant en bois peint avec départ de rampe à volute et balustres plats en bois découpé est conservé. Une cave haute voûtée en berceau longitudinal est située à l'est. Elle est éclairée par des baies à chambranle en grès rose en arc segmentaire. Le presbytère abrite aujourd'hui un logement communal buissons, jardinières à plantes.
    Couvertures :
    toit à longs pans brisés
  • Maison de maître, dite Villa Wenger-Valentin
    Maison de maître, dite Villa Wenger-Valentin Schiltigheim - ancien village - 1 rue de la Patrie - en ville - Cadastre : 1808 D 418 1912 16 2 1990 16 137
    Historique :
    Meyer vers 1882 (date à laquelle le couple s'y installa) d'après les plans des architectes Marie Rose Jeanne Valentin épousa Paul Léon Georges Wenger (1856-1920) et ils donnèrent leurs noms à cette demeure. La maison fut vendue à la commune de Schiltigheim le 24 mai 1934. Depuis que la propriété est entrée dans le patrimoine communal, elle a subi plusieurs changements parcelles loties , destruction du mur de clôture et de bâtiments économiques, le jardin a été ouvert au public. Cette réalisation
1