Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 20 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Lotissement quartier urbain du Grasweg
    Lotissement quartier urbain du Grasweg Schiltigheim - quartier du centre ville - 9 à 22 rue de Bitche rue de Herrlisheim 3 rue de Hoerdt rue de Kilstett 1 à 13 rue de La-Wantzenau - en ville - Cadastre : 1990:03:00
    Historique :
    division du terrain en lots à bâtir d’environ 4 ares chacun et le percement de 5 unités de rues. Ce projet question, la procédure d’aménagement est, elle, revue. Le terrain à lotir étant constitué de plusieurs possibilités offertes par le droit local (lois du 21 mai 1879 et du 6 janvier 1892 étendues à l’ensemble de la propriétaires afin de constituer un lotissement, conformément à la loi du 15 juin 1943. Le droit local offre en opposent et conduisent la Ville à acquérir de force leurs terrains. Le projet de quartier urbain ainsi que l’alignement des voies à aménager est approuvé par le préfet en 1954. En 1956, trois nouvelles rues Ville met en œuvre la dernière phase d’aménagement du quartier urbain (sur les terrains qu’elle a maîtrise d’œuvre est confiée à l’architecte F. Grutter.
    Observation :
    modifié) contribuent à l'homogénéité du quartier urbain. Par ailleurs, le tracé sinueux de la rue de la Wantzenau ainsi que la présence de nombreux arbres dans les propriétés, surtout dans cette rue, concourent à
    Description :
    bâti se constitue de maisons et d'immeubles. Les maisons, essentiellement à un étage carré sur rez-de phase d'aménagement, sont regroupés à l'extrémité de la rue de Herrlisheim.
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 9 à 22 rue de Bitche rue de Herrlisheim 3 rue de Hoerdt rue de Kilstett 1 à 13 rue de La-Wantzenau - en ville - Cadastre : 1990:03:00
  • Lotissement de la rue de Lauterbourg
    Lotissement de la rue de Lauterbourg Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 30 rue de Lauterbourg 32 rue de Vendenheim 7 rue de Wissembourg - en ville - Cadastre : 1990:37:00
    Historique :
    Vendenheim) s'est fait, selon toute vraisemblance, à l'initiative d'Emile Voglet autour de 1900 sur une Vendenheim). Dès 1908, les propriétaires riverains souhaitent céder la voie, alors en mauvais état, à la commune. Cette dernière ne peut accéder à leur demande qu’à condition qu’ils s’engagent à céder gratuitement les parcelles de terrain correspondant au tracé de la rue et à prendre en charge les coûts d , les propriétaires s’adressent à nouveau à la municipalité pour obtenir une réduction du montant des travaux et obtiennent une seconde fois satisfaction ; la ville participe financièrement à l’achèvement de
    Observation :
    passages d'entrée peut laisser supposer qu'il s'agit d'un lotissement aménagé à l'attention d'ouvriers ou d'artisans modestes. Une transformation de dépendances en habitat en fond de parcelle a été observée au No 9A.
    Description :
    Lotissement orienté est-ouest, enserré entre la rue de Wissembourg (à l'est) la rue de Vendenheim (à l'ouest), desservi par une voie unique et traversé de une rue perpendiculaire. Le bâti se repartit de part et d'autre de la voie en léger retrait par rapport à la rue du côté nord du lotissement et en ont été repérés en fond de parcelle (à l'arrière des immeubles No 23 et 25 notamment).
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 30 rue de Lauterbourg 32 rue de Vendenheim 7 rue de
  • Lotissement des rues de Saales et de Saint-Dié
    Lotissement des rues de Saales et de Saint-Dié Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 26 rue de Saales 1 à 26 rue de Saint-Dié 23, 25, 29, 31 rue de Wissembourg 6, 10, 16 rue de Vendenheim 9, 18 rue du Fondeur - en ville - Cadastre : 1990:38:00
    Historique :
    Vendenheim est décidé en 1922. Ils appartiennent à Emile Ehrahrdt pour l’'essentiel, et aux Hospices Civils prévu d’y percer deux rues parallèles orientées est/ouest. Toutefois, en 1923, à la demande d'’Emile suffisantes pour tous les emplacements à lotir. Les rues reçoivent leur nom en 1929, mais ne sont pas encore achevées à cette date.
    Observation :
    A l'exception de quelques édifices plus tardifs ou remaniés, le lotissement présente une grande
    Description :
    . Les constructions, essentiellement des maisons, sont semi-mitoyennes à l'exception des édifices d'angles, isolés. Les maisons orientées vers le sud sont en léger retrait par rapport à la voirie et
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 26 rue de Saales 1 à 26 rue de Saint-Dié 23, 25, 29
  • Lotissement de la rue Jean-Jaurès
    Lotissement de la rue Jean-Jaurès Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 46 rue Jean-Jaurès 42 route du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1990:30:00
    Historique :
    Jean-Jaurès. En 1928, alors qu'elle presque entièrement lotie, Walzer propose de céder la rue à la Walzer. En 1930, l'alignement de la rue est fixé, elle est intégrée à la voirie communale. Les travaux
    Description :
    essentiellement des maisons et des immeubles de petite taille (2 à 3 étages). La rapidité du lotissement de la rue a permis une grande unité typologique et architecturale du bâti, plusieurs types ont pu être
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 46 rue Jean-Jaurès 42 route du Général-de-Gaulle - en
  • Lotissement de la rue de Rosheim
    Lotissement de la rue de Rosheim Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 25 rue de Rosheim 38 rue des Malteries 31 route de Bischwiller - en ville - Cadastre : 1990:31:00
    Historique :
    Voglet, entrepreneur et menuisier à Schiltigheim. Il prend place sur un terrain qui, selon un témoignage Baufluchtplan approuvé par la commune en 1903 à l'exception du débouché de la rue de Benfeld dans la rue de No 1 à l'angle de la rue et de la route de Bischwiller. La rue est entièrement lotie dès le milieu du
    Description :
    Le lotissement est desservi par une rue unique reliant la route de Bischwiller à la rue des
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 25 rue de Rosheim 38 rue des Malteries 31 route de
  • Lotissement de la rue du Château
    Lotissement de la rue du Château Schiltigheim - quartier du centre ville - 1, 2, 3, 4 rue du Château - en ville - Cadastre : 1808 E 1912 24 6 7 8 9 1990 24 6 7 120 83
    Historique :
    propriétaire des lots. La rue n'a pas été intégrée à la voirie publique.
    Observation :
    Si l'origine de ce lotissement est effectivement à attribuer à la famille Schutzenberger, il s'agirait d'un des rares exemples à Schiltigheim d'intervention patronale en faveur du logement de ses
  • Lotissement de la rue de Sarrebourg (1)
    Lotissement de la rue de Sarrebourg (1) Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 21, 22, 24, 26, 28, 30, 32, 34, 36, 38, 40 rue de Sarrebourg 3 rue de Wissembourg - en ville - Cadastre : 1990:37:00
    Historique :
    achevée et est intégrée à la voirie communale.
    Observation :
    une certaine unité historique. D'un point de vue typologique, le bâti présente à la fois des maisons
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 21, 22, 24, 26, 28, 30, 32, 34, 36, 38, 40 rue de
    Illustration :
    Vue du lotissement à hauteur des immeubles n° 9 et 11, rue de Sarrebourg. IVR42_20086700320NUCA
  • Lotissement de la rue du Nideck
    Lotissement de la rue du Nideck Schiltigheim - quartier du centre ville - 1, 2, 4 à 14 rue du Nideck 28, 30 rue des Malteries 39, 41 rue de Mundolsheim - en ville - Cadastre : 1992:28:00
    Historique :
    initialement à la brasserie à la Ville de Paris (selon un témoignage oral, le No 3 de la rue du Nideck serait un ancien pavillon de la brasserie). En 1905, une courte impasse perpendiculaire à la rue de Mundolsheim est intégrée à la voirie publique. C'est à partir de cette voie que, en 1925 (date portée sur la maison du No 41 rue de Mundolsheim), se fait le lotissement du terrain qui appartient alors à Georges Luttmann, entrepreneur. L'espace à lotir est enserré entre la brasserie ""A la Ville de Paris"" (à l'est ), la rue des Malteries (à l'ouest), la rue de Mundolsheim (au nord) et la Société l'Air liquide (au sud tronçon perpendiculaire. Une maison est édifiée à l'emplacement du débouché initialement prévu de la rue projet de prolongement de l'impasse est à nouveau évoqué. Une enquête publique est menée qui aboutit en 1939 à la fixation de l'alignement de la voie et à son prolongement jusqu'à la rue des Malteries. A
    Observation :
    Le lotissement de la rue du Nideck témoigne d'un phénomène observé à plusieurs reprises sur l'aire témoigne du phénomène de mutation de la zone sud de la commune, à vocation initiallement industrielle, en
    Description :
    . Le tissu urbain ouvert et la faible hauteur des édifices confère un aspect ""aéré"" à l'ensemble. La rue, une voie de desserte, initialement prévue en angle droit, est déviée à hauteur du débouché de la Mundolsheim, 1 et 2 rue du Nideck), vraisemblablement le plus ancien, est à plan massé, avec un corps de bâtiment en léger retrait abritant le perron. L'élévation, à un étage carré avec balcon, est surmonté d'un -chaussée, pignon sur rue. Le toit, à longs pans, présente une demi-croupe une lucarne est aménagée dans le le No 7). Les maisons sont à pignon sur rue avec un toit à longs pans brisés et demi-croupe. Un d'édifice de ce lotissement. Il présente deux maisons jumelles à plan massé avec avancées en demi hors -oeuvre, les entrées sont rejetées sur les côtés. L'élévation est à un étage surmonté de deux niveaux de comble percés de lucarnes pignon. Le toit est à pans brisés.
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1, 2, 4 à 14 rue du Nideck 28, 30 rue des Malteries 39
  • Lotissement de la rue de Barr
    Lotissement de la rue de Barr Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 28 rue de Barr 2, 4, 14, 16, 18, 20 rue des Bosquets 25 route de Bischwiller 34, 36 rue des Malteries - en ville - Cadastre : 1990:28:00
    Historique :
    les aménageurs pour intégrer la rue de Barr à la voirie publique. La rue est reprise par la mairie en 1931. La rue des Bosquets, demeurée en partie du moins propriété de la fabrique Glauss, ne sera quant à
    Observation :
    et petite industrie, offre un exemple intéressant de la diversité fonctionnelle du sol qui a prévalu à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle sur la commune de Schiltigheim. Il témoigne également de l'activité d'entrepreneur de Franz Scheyder, dont les réalisations architecturales à
    Description :
    Lotissement orienté est-ouest pris entre la route de Bischwiller à l'est et la rue des Malteries à
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 28 rue de Barr 2, 4, 14, 16, 18, 20 rue des Bosquets
  • Lotissement de la rue Moser
    Lotissement de la rue Moser Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 24 rue Moser 38, 40 route du Général-de-Gaulle 37, 37a et 37b rue des Malteries - en ville - Cadastre : 1990:29:00
    Historique :
    Dans le courant des années 1880, Karl Moser, propriétaire à Schiltigheim, décide de lotir son préserver un espace de 3 mètres en avant des parcelles qui servira à l’aménagement de la voie. En 1888, Karl posent quant à l’entretien de la voie. En 1898, les riverains demandent, sans succès, le changement de nom puis, à partir de 1902 ils souhaitent que la rue soit reprise par la commune. En réponse celle-ci exige des propriétaires des parcelles le versement d’une redevance pour l’aménagement de la voie. A désengagé de l'affaire. La rue n’est intégrée à la voirie communale qu’en 1933 après que la question ait été à plusieurs reprises évoquée en séances du Conseil Municipal.
    Observation :
    supposer que le lotissement a très tôt subi une densification. Si la simplicité de l'architecture laisse penser que les constructions étaient destinées à des populations modestes (ouvriers, employés ou petits
    Description :
    . Les édifices sont presque tous implantés à l'alignement de la chaussée. Il s'agit essentiellement de -de-chaussée ou avec un étage carré, toit à long pan, absence de décor remarquable. Nombre d'entre elles possèdent des dépendances dont la fonction première (remise, petits ateliers) n'a pu être systématiquement identifiée avec certitude. La présence de cours et de jardins a été fréquemment observée.
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 24 rue Moser 38, 40 route du Général-de-Gaulle 37
  • Lotissement des rues de Gambsheim et de la Robertsau
    Lotissement des rues de Gambsheim et de la Robertsau Schiltigheim - quartier du centre ville - 1a, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15 rue de Gambsheim 1, 5 rue des Tilleuls 1 à 14 rue de la Robertsau - en ville - Cadastre : 1990:02:00
    Historique :
    en 1905. Les voies semblent avoir été intégrées à la voirie communale autour de 1914, date au delà de
    Observation :
    d'alignement. A l'exception de quelques édifices (No 7 et 11A, rue de la Roberstau, notamment) l'ensemble n'a
    Description :
    bâties, qui occupent la moitié au moins de la superficie des parcelles (à l'exception du No 1A, rue de est constitué de maisons, majoritairement à un étage carré. Pour une part importante d'entres elles
    Localisation :
    Tilleuls 1 à 14 rue de la Robertsau - en ville - Cadastre : 1990:02:00
  • Lotissement de la rue du Parc
    Lotissement de la rue du Parc Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 10 rue du Parc 19 rue des Chasseurs 66 route de Bischwiller - en ville - Cadastre : 1990 15 50, 51, 54, 55 1994 57, 60, 61, 64, 65, 67, 68
    Historique :
    En 1903, Karl Heywang, entrepreneur de menuiserie à Strasbourg, entame des démarches pour faire lotir le terrain qu'il vient d'acquérir à Schiltigheim et qui semble alors vierge de construction. En , la rue est entièrement lotie. En 1906, des démarches sont engagées pour la cession de la rue à la commune. Celles-ci n’aboutissent pas avant 1930, date jusqu’à laquelle la question est fréquemment
    Observation :
    d'urbanisation rapide de la commune à partir du début du siècle.
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 10 rue du Parc 19 rue des Chasseurs 66 route de
  • Lotissement de la rue de Dettwiller
    Lotissement de la rue de Dettwiller Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 29 rue de Dettwiller 5, 7, 8, 10 rue de Saverne 66a rue de la Gare 9 rue d' Ingwiller - en ville - Cadastre : 1990:39:00
    Historique :
    du nord au sud, prend le nom de rue de Dettwiller. A la demande de la commune, qui met en oeuvre les travaux, les coûts de viabilisation de la voie incombent aux propriétaires des lots à bâtir (alors Voglet propriétaire de l’ensemble en 1912. A cette date, l’'aménagement de la rue semble être effectif, permettant intégrée à la voirie communale en 1956.
    Description :
    Lotissement aménagé sur une ancienne parcelle agricole orientée nord-sud, dont il a conservé la morphologie. Desserte assurée par une rue secondaire, de 10 mètres de large et s'élargissant à 12 mètres dans son tronçon sud. Le bâti est composé de maisons à un ou deux étages carrés alignés de part et d'autre
    Localisation :
    Schiltigheim - quartier du centre ville - 1 à 29 rue de Dettwiller 5, 7, 8, 10 rue de Saverne 66a
  • Lotissement de la rue du Noyer
    Lotissement de la rue du Noyer Schiltigheim - rue du Noyer - en ville - Cadastre : 1993 62
    Historique :
    La rue du Noyer a été lotie dans les années 1925-1935 sur une ancienne parcelle agricole subdivisée . Le côté Est de la rue a d'abord été loti. La rue desservant les habitations était au départ privée . Les propriétaires ont revendu chacun à la mairie la parcelle de terrain devant leur maison pour procéder à l'assainissement et à la viabilisation de la rue qui devint alors publique. En 1964, les propriétaires purent acheter à la commune qui en était propriétaire (suite à l'implantation d'un égout) les parcelles de terrain situées à l'arrière des maisons. Trois maisons ont été détruites par un bombardement
    Description :
    principaux éléments de variation l'implantation d'un perron en maçonnerie, et le nombre d'ouvertures à
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Ensemble industriel Vix Bara puis lotissement des rues de Champagne et d'Epernay
    Ensemble industriel Vix Bara puis lotissement des rues de Champagne et d'Epernay Schiltigheim - quartier du centre ville - rue de Champagne rue d' Epernay 8, 16 route du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1990:29:00
    Historique :
    d'éviter des lourdes taxes douanières, consécutives à la défaite de 1870, tout en conservant sa clientèle alsacienne, ce producteur de champagne installé à Avize avait implanté une fabrique à Schiltigheim pour une construction implantée à proximité de la rue des Malteries). La propriété comprenait alors des d'Epernay). En 1922, si Vix Bara est toujours donné comme propriétaire, les lieux semblent être laissés à l'abandon. En 1926 au plus tard, la propriété passe aux mains de Louis Brun, résidant 9 rue Saint-Charles à propriétaires voulaient d'abord baptiser rue Gutenberg) est aménagée quelques mois plus tard. Elle n'a quant à elle, qu'une fonction résidentielle et intègre l'ancienne demeure Vix Bara. A la suite de réclamations intégrées à la voirie communale en 1938. En 1950, l'ensemble du lotissement, qui se trouvait encore dans une zone à vocation industrielle, est classée en zone d'habitation.
    Observation :
    Le lotissement des rues de Champagne et d'Epernay offre un exemple intéressant de remploi, à des fins essentiellement d'habitation, d'un ancien ensemble industriel. Il est dans ce cadre tout à fait
    Description :
    Le lotissement des rues de Champagne et d'Epernay, pris entre la route du Général de Gaulle (à l'ouest) et la rue des Malteries (à l'est) présente un plan triangulaire, traversé par des voies de cohérent constitué de maisons et de petits immeubles implantés en léger retrait par rapport à la voirie
    Illustration :
    Vue d'un ancien bâtiment industriel lié à l'usine Vix Bara. IVR42_20086700155X Vue d'un ancien bâtiment industriel lié à l'usine Vix Bara. IVR42_20086700156XA
  • Lotissement de la rue de Charlemagne
    Lotissement de la rue de Charlemagne Schiltigheim - quartier du centre ville - rue de Charlemagne 2 rue de la Glacière - en ville - Cadastre : 1990:07:00
    Historique :
    Le lotissement de la rue de Charlemagne, ancien Karlgasse, est aménagé par Voglet à la fin du 19e question est évoquée à plusieurs reprises par le Conseil Municipal jusqu'en 1927, laissant supposer que la rue est intégrée à la voirie communale à cette date.
    Observation :
    Le lotissement de la rue Charlemagne semble correspondre à l'amorce de l'urbanisation de l'espace entre l'ancien village et l'Aar. La présence de dépendances vraisemblablement à caractère agricole construction de garages à la place ou à côté des dépendances et l'agrandissement ou le rehaussement de
    Description :
    alignement de voie et à pignon sur rue (exception faite des No 1, 1B rue de Charlemagne et 2 rue de la Glacière qui sont à gouttereau sur rue). Plusieurs dépendances sont conservées, des garages ont été ajoutés . Les espaces libres sont implantés latéralement au bâtiment principal. A l'exception du No 1, les bâtiments principaux présentent une structure similaire à rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble couvert d'un toit à longs pans (hormis l'une des deux maisons sises au No 11, couverte d'un toit à longs pans brisés). Le niveau de soubassement ainsi que les encadrements des baies sont
  • Lotissement du Streng (2)
    Lotissement du Streng (2) Schiltigheim - quartier de Schiltigheim Ouest - rue de Marlenheim rue de Wasselonne rue de Molsheim rue de Mutzig rue de Schirmeck 6, 8, 10, 12 rue de Cronenbourg - en ville - Cadastre : 1994:52:00
    Historique :
    A la fin du 19e siècle, le terrain compris entre la voie ferrée de Strasbourg à Lauterbourg (1876 que les Hospices civils de Strasbourg et un particulier, résidant à Strasbourg dans le faubourg du Wasselonne est ouverte à la circulation et en 1912 les terrains sont presque entièrement construits
    Observation :
    à la diversité typologique du bâti, plusieurs alignements de gabarit sont observés conférant à l'ensemble une certaine harmonie côté pair de la rue de Wasselonne (n° 6 à 16) ; rue de Mutzig (section entre
    Description :
    Lotissement enserré entre la voie ferrée de Strasbourg à Lauterbourg (à l'est), la rue de Marlenheim (à l'ouest) et la route de Hausbergen (au nord), desservi par un réseau de rues orthogonal. La souvent sans retrait par rapport à la voie. Les espaces libres sont rejetés à l'arrière. Le lotissement
  • Lotissement du Streng
    Lotissement du Streng Schiltigheim - quartier du centre ville - 1, 5, 7, 9, 11, 13, 15, 17, 19, 23 rue des Poilus place Claire rue Claire rue Paul-Doumer rue de la Voie rue de l' Embranchement - en ville - Cadastre : 1994:54:00
    Historique :
    entrepreneur strasbourgeois, lotit le terrain qu’'il possède à proximité du Strengweg (chemin vicinal et actuelle rue des Poilus). En 1902, il fait nommer « rue Claire » (Klarastrasse) la voie qu’il y a faite de part et d’'autre de cette nouvelle voie (actuels No 7 à 18 et No 22, 24 et 26 rue Claire). Un certain nombre d'’entre eux présentent de grandes similitudes dans leur mise en œoeuvre (No 13 et 15 à 18 , 22, 24 et 26) laissant supposer qu'’ils ont été construits par le même entrepreneur. A partir de 1913 , la cession de la rue à la commune est évoquée. A cette même période la pointe sud du lotissement (au de Gaulle) connaît un premier aménagement. A la demande des entreprises Ungemach et Fischer, une voie chantier de bois est implanté un peu plus à l'ouest. Au seuil de la première Guerre Mondiale, le Streng a ) de 1921. Toutefois, dès cette date, le processus de lotissement, à des fins résidentielles du Streng débouchant sur le ban de Strasbourg (actuelle rue de la Voie). Ce projet est soumis à l’'enquête publique et
    Observation :
    Situé à l’extrémité sud du ban de Schilitgheim, le Streng est inséré entre la voie ferrée, le ban
  • Lotissement des rues Rouge, de la Lune et du Soleil
    Lotissement des rues Rouge, de la Lune et du Soleil Schiltigheim - quartier du centre ville - 46 rue d' Adelshoffen rue Rouge rue de la Lune 1, 1A, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15, 17, 17a, 17b rue du Soleil - en ville - Cadastre : 1990:07:00
    Historique :
    (aujourd'hui respectivement rue Rouge, rue de la Lune et rue du Soleil). On ne peut toutefois déterminer si à l'initiative de ce lotissement revienne à Emile Voglet, propriétaire d'une entreprise de menuiserie installée 19e et 20e siècles également, a loti la rue Charlemagne voisine. L'installation d'entreprises dans la par la commune en 1929, le projet se heurte à l'opposition des propriétaires et n'est réalisé qu'à une et que soit construit à son emplacement un immeuble d'habitation (23, rue de la Lune et 17A, 17B rue
    Description :
    implanté perpendiculairement à la voie, occupe souvent toute la profondeur de la parcelle, rejetant les espaces libres sur le côté. Les maisons, essentiellement en rez-de-chaussée ou à un étage carré, avec toit à longs-pans, sont pour certaines à pan de bois. Quelques unes possèdent encore des dépendances (No immeubles construits ultérieurement à leur emplacement.
  • Lotissement des rues de Haguenau, Bitche et Niederbronn
    Lotissement des rues de Haguenau, Bitche et Niederbronn Schiltigheim - quartier du centre ville - rue de Haguenau 1A, 1, 3 rue de Bitche 1, 3, 5, 7 rue de la Charrue rue de Niederbronn - en ville - Cadastre : 1990:05:00
    Historique :
    Jonatan Goetz en 1905 au plus tard, date à laquelle les voies nouvellement créées reçoivent leurs noms. Le terrain apparaît à moitié loti sur le cadastre levé en 1912. Dès 1906, Goetz engage des démarches auprès
1