Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine de construction métallique dite Tôlerie Strasbourgeoise, puis Forges de Strasbourg, puis Mecal, puis usine de construction mécanique Montas

Dossier IA67012075 réalisé en 1992

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • magasin industriel
    • chaufferie
    • forge
    • transformateur
    • bureau
    • bureau d'études
    • maison
    • conciergerie
    • entrepôt industriel
    • abri
    • stationnement
    • voie ferrée
Appellations usine de construction métallique dite Tôlerie Strasbourgeoise, puis Forges de Strasbourg, puis Mecal, puis usine de construction mécanique Montas
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, magasin industriel, chaufferie, forge, transformateur, bureau, bureau d'études, maison, conciergerie, entrepôt industriel, abri, stationnement, voie ferrée
Dénominations usine de construction métallique, usine de construction mécanique
Aire d'étude et canton Strasbourg - Strasbourg centre
Adresse Commune : Strasbourg
Lieu-dit : Meinau
Adresse : 27, 29, 31 route de la Fédération
Cadastre : 1981 HB/40.N 69 ET 326/1

La Tôlerie Strasbourgeoise fut fondée en 1923, avec des extensions repérées en 1924, 1925, 1926, 1928. L'abri souterrain date de 1943. Sinistrée la même année, la tôlerie est reconstruite après la guerre et devient la propriété des Forges de Strasbourg, qui possédaient plusieurs autres usines à Strasbourg. L'usine se développa alors le long de la rue de la Fédération en multipliant ses ateliers et magasins en 1947, 1948, 1949 et 1962, avant de cesser ses activités à une date non déterminée. Le site a depuis été divisé et réoccupé par l'usine de construction métallique Mecal SA, l'entreprise Montas (ascenseurs) et comme entrepôt commercial ou associatif. Il est aujourd'hui partiellement désaffecté et la démolition des bâtiments est projetée.£Un ancien atelier de fabrication, partiellement converti en magasin, abrite une forge et 4 machines-outils électriques animées par arbres de couche et courroies (2 presses,1 perceuse à colonne et 1 tour) et une collection d'outils de forge, le tout semblant dater du début de l'activité. A remarquer : forge, machinerie.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale :
Dates 1923, daté par source
1924
1925
1926
1928
1947
1948
1949

Ce site industriel dispose d'un embranchement ferroviaire. Le grand entrepôt est en pan de fer et brique avec une toiture à 2 pans de tuiles et verrière faîtière. Le second entrepôt est également en fer et brique avec 1 étage carré et une toiture à 2 pans de ciment. L'atelier de fabrication est un grand hall composé de 3 corps de bâtiment construits en pan fer et brique, avec des toitures à 2 pans de tôle. L'ancien atelier de montage est en fer et brique avec une toiture à 2 pans de tôle. La chaufferie est en brique maçonnée recouverte de tôle. La maison à 1 étage carré donnant sur la rue et abritant la conciergerie est également en brique maçonnée et une toiture en pavillon recouverte de tuiles.

Murs brique
enduit
pan de fer
maçonnerie
Toit tuile plate, ciment en couverture, tôle ondulée, verre en couverture
Étages sous-sol, 1 étage carré
Couvertures toit à deux pans
toit en pavillon
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée

L'équipement de l'ancien atelier de réparation abritant une forge constitue un petit ensemble technique remarquable car représentatif de l'activité initiale (tôlerie). La forge (avec panoplie d'outils de forge) et les 4 machines-outils sont en place et en bon état de conservation.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Inventaire général - Buchheit Chip