Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Saint-Christophe

Statue et panneaux : Vierge à l'Enfant, sainte Catherine, sainte Barbe

Dossier IM68011071 réalisé en 2000

Fiche

Dénominations statue, relief
Titres Vierge à l'Enfant
Sainte Catherine d'Alexandrie
Sainte Barbe
Aire d'étude et canton Altkirch
Adresse Commune : Luemschwiller
Adresse : rue de l' Eglise
Emplacement dans l'édifice dans la nef

D'après Monique Fuchs, la statue de la Vierge reprend les attitudes de la Vierge de Jechtingen (Augustiner Museum de Fribourg-en-Brisgau). Les deux reliefs seraient également issus du même atelier (traitement des chevelures et des expressions des visages) et de la même période de réalisation : fin du 15e siècle, peut-être début du 16e siècle. En 1914, les ateliers Klem restaurent le retable : les deux anges supportant la couronne (inspirés du tableau de la Vierge au Buisson de roses ?) sont alors réalisés et sans doute aussi les rinceaux ajourés. En 1954, l'ensemble est restauré à l'atelier du Louvre.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Lieu d'exécution (incertitude sur le lieu)
Édifice ou site : Suisse, Bâle

Les parties sculptées du retable se situent dans la niche centrale pour la statue et sur les faces intérieures des panneaux mobiles.

Catégories sculpture, peinture
Structures revers évidé, ?
Matériaux bois, décor en ronde bosse, décor en bas relief, peint, polychrome, doré
Précision dimensions

h=115 ; Hauteur de la statue de la Vierge : h = 115 ; hauteur des reliefs, sans les socles : h = 95.

Précision représentations

Vierge à l'Enfant, Sainte Barbe, sainte Catherine. Les drapés des reliefs sont raides, mais non sans élégance. Le geste de l'Enfant Jésus tenant une grappe de raisin et sa position inversée par rapport à celle de la Vierge crée le seul mouvement perceptible de l'ensemble.

Précision état de conservation

Restauré.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1978/07/11
(c) Inventaire général - Jordan Benoît