Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Quartier des rives de l'Aar

Dossier IA67016526 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations quartier
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Hydrographies Aar l') ; Ill
Adresse Commune : Schiltigheim
Cadastre : 1990 8 ; 1990 9 ; 1990 10 ; 1994 74-1

L’'urbanisation du quartier des rives de l’'Aar remonte à la fin du 19e siècle. Son développement est lié à l’activité industrielle, encouragée par le creusement du canal de la Marne au Rhin en 1853 puis à la construction, en 1854, d’'un Bas-port entre les bras de l'’Ill et de l’'Aar. Une voie de raccordement de chemin de fer reliant les établissements implantés dans ce quartier à la gare de marchandises est installée à la fin du 19e siècle, vraisemblablement en 1872. L’'usine de tonnellerie Frühinsholz s'’y implante en 1900, les abattoirs municipaux y sont construits en 1906, l'’usine de construction mécanique Comessa s’'y établit en 1920 à l'’emplacement de l’'ancienne usine Lipmann. En dépit du maintien d’'une petite activité agricole attestée à proximité de l’'écluse 51, la vocation industrielle du quartier est confortée par la Bauordnung (règlement d’urbanisme) de 1922 qui le classe en zone industrielle. En 1927, la société Oxygène liquide (actuellement Air Products) s’installe dans la partie nord du secteur. La seconde moitié du siècle marque une rupture dans l'’histoire et la morphologie du quartier. En 1948, le maire Ritter, reprenant une proposition de son successeur d’'avant guerre, Sorgus, décide de l’'implantation d’'un stade municipal, inauguré en 1954. Le plan d'’urbanisme directeur de 1954 classe l’'ensemble du secteur en espace libre et prévoit sa traversée par une voie appelée rocade nord. Son tracé, qui aurait profondément impacté le développement du quartier, restera à l’'état de projet avant d’être abandonné en 1988. En 1958, la fermeture du port sur l’Aar, devenu insalubre, précipite la fin de l’'activité industrielle du quartier. Les sites industriels dont l’'activité cesse peu à peu, disparaissent (Abattoirs en 1968, Comessa en 1980) ou sont transformés (Frühinsholz), seule subsiste l’'entreprise Air Products. Les projets d'’aménagements du quartier dans les trois dernières décennies du 20e siècle distinguent deux secteurs. Le long de la rue du Canal de la Marne-au-Rhin (actuelle avenue Pierre-Mendès-France), des ensembles de bureaux et d’'habitation ont été construits à l’'emplacement des sites industriels (site Futura à l'’emplacement de l’'usine Comessa). Le tracé actuel du tramway, qui emprunte cette voie, favorise l’'implantation d'’activités tertiaires qui se poursuit actuellement. Le côté est du quartier, quant à lui, fait l’'objet d’un aménagement paysager à vocation sportive et ludique (aménagement d’un stade de football, restauration du lavoir, aménagement de promenades, et d’aires de jeux, préservation de jardins familiaux).

Période(s) Principale : 20e siècle

Le quartier des rives de l'Aar est délimité à l'ouest par la rue de l'Abattoir et la rue Jean-Monnet, à l'est par le canal de la Marne-au-Rhin et la limite communale sud-est et, au sud par l'Aar qui forme à ce niveau la limite communale avec Strasbourg. Il est structuré par l'avenue Pierre-Mendès-France qui le traverse du nord au sud et le long de laquelle se concentrent les activités tertiaires.

Malgré les importants réaménagements dont il a fait l'objet se quartier conserve quelques éléments importants et intéressants du patrimoine de la commune l'ancienne tonnellerie Frühinsholz et le lavoir, mais également l'ensemble de bâti ancien implanté à proximité de l'écluse au lieu-dit Au Canal qui présente un intérêt paysager remarquable.

(c) Inventaire général - Pottecher Marie