Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Promenade Déroulède

Dossier IA68001579 réalisé en 2008

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cascade
    • pont de jardin
Parties constituantes non étudiées cascade, pont de jardin
Dénominations promenade
Aire d'étude et canton Guebwiller
Hydrographies Thierenbachweg
Adresse Adresse : Rue du Vieil Armand
Cadastre : 2000 11 86

La construction d’une promenade est décidée par une délibération du conseil municipal en janvier 1894. Elle est exécutée sur un terrain en bordure du Thierenbachweg. En 1906, de nouvelles parcelles sont acquises pour agrandir la promenade. Dans le premier quart du 20e siècle, une passerelle est conçue au dessus du cours d’eau. Un nouvel agrandissement a lieu en 1951 grâce à une donation de Madame Ernest Schlumberger à la ville de Guebwiller en échange du respect des arbres sur la promenade et de la consultation obligatoire de Madame Schlumberger pour tout changement important pendant une durée de vingt ans. Une source est située sur le terrain de la promenade mais ne fonctionne plus dès 1955. Une carte postale du début du 20e siècle nous donne un aperçu de l’état de la promenade à cette époque : le tracé est irrégulier, les pelouses sont délimitées par des cordeaux, les arbres sont plantés en groupes, un banc circulaire entoure un arbre. Après la Seconde Guerre mondiale, un cimetière militaire est implanté à proximité du parc. Dans le dernier quart du 20e siècle, la motorisation de la population entraîne la création d’un parking et d’une rue goudronnée pour rendre l’accès plus facile au cimetière.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1894, datation par travaux historiques

La promenade Déroulède se situe sur un terrain en pente, partant de la route du Viel Armand près du Lycée Kastner, jusqu’à un chemin de randonnée en forêt. Elle se caractérise par de nombreuses plantations régulières, accentuant l’axe vertical formé par la route. Ainsi, de nombreux arbres alignés donnent à la promenade une ambiance de régularité, malgré un retour, dans le style, à la nature. L’axe central de la promenade, marqué par la route, est dominé par le découvert mettant en valeur des arbres remarquables ou des alignements importants. Des bancs sont placés tout au long de la promenade en direction du bas du dénivelé pour obtenir un panorama. En bordure du pont, à l’Est de la promenade, le couvert domine la composition. Le Thierenbachweg coule en cascade grâce à un aménagement en rocaille pouvant dater du début du 20e siècle. Le plateau de la passerelle a été restauré mais la structure métallique semble encore d’origine. Quelques arbres sont à remarquer : un séquoia géant (Séquoiadendron giganteum) marqué par une importante protubérance (loupe) à la base du tronc et des beaux sujets de chêne rouge (Quercus rubra). Cependant, les essences d’arbres sont plutôt communes : tilleul (Tilia europeana), pin sylvestre (Pinus sylvestris), érable plane (Acer platanoïdes) ou encore chêne séssile (Quercus petrea).

Plans jardin irrégulier
Élévations extérieures jardin de niveau
Jardins arbre isolé, pelouse, groupe d'arbres

Ouvert au public

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Inventaire général - Beaudéan Colette