Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

"Places-parvis" du tribunal et de l'église Saint-Pierre-le-Jeune

Dossier IA67040131 inclus dans Quartier du Contades réalisé en 2013

Fiche

Dénominations place
Aire d'étude et canton Neustadt de Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg

Cet espace ne constitue n'est pas à proprement parler une place, mais un espace libre résultant de la présence de deux parvis d'édifices monumentaux (église Saint-Pierre-le-jeune catholique et tribunal) et délimité par quatre édifices aux confins de l'ancienne ville et de la Neustadt. Cet espace apparaît déjà sur le plan d'extension de 1880 où il est prévu sur le tracé des anciennes fortifications, bordé à l'ouest par l'ancienne caserne Finkmatt dont la destruction est décidée. L'espace est prévu comme le point de jonction entre plusieurs rues de l'extension. Par ailleurs, il fait face à l'école récemment inaugurée dans l'ancienne ville quai Schoepflin, construite par l'architecte municipal Jean-Geoffroy Conrath et résolument tournée vers la Neustadt. Dès le début des années 1880, les premières constructions le bordant y sont élevées. Il s'agit d'abord du casino civil (1882), puis de l'église Saint-Pierre-le-Jeune catholique et du tribunal (1894) tous deux dotés d'un parvis.

Autour de 1900, une nouvelle ligne de tramway est aménagée. En remontant la rue de la Fonderie depuis la place Broglie dans la vieille ville, elle traverse la "place" pour emprunter ensuite la rue du Général-de-Castelnau (Am Roseneck à l'époque). A la même période, le mess des officiers, implanté en bordure de la place Broglie est étendu vers le nord-ouest jusqu'à hauteur de la jonction entre l'ancienne et la nouvelle ville.

En 1912, des travaux sont apportés à la place destinés à améliorer l'état de la chaussée, mais également à embellir les parvis de l'église et du tribunal. L'espace au devant du tribunal est doté d'aménagement planté tandis que celui de l'église est aménagé en parvis. Celui-ci a reçu récemment le nom de place Charles-de-Foucauld.

Au moment de l'enquête, la place était en travaux.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Place d'un peu plus de 35 ares en bordure de la Neustadt et de l'ancienne ville, au sud, à laquelle elle est reliée par un pont (pont de la Fonderie). Elle présente un plan irrégulier résultant de la convergence d'îlots et des berges du canal des Faux-Remparts. Ses côtés nord sont bordés par le Tribunal et l'église Saint-Pierre-le-jeune catholique ainsi que par l'ancien casino civil. Les abords du tribunal et de l'église font l'objet d'aménagements plantés.

La place présente un cas intéressant de construction d'un paysage urbain aux frontières de l'ancienne ville et de la Neustadt.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires de Strasbourg. 2BA1912. Débats du Conseil municipal, 1912.

    p. 601-604, 739-740
Documents figurés
  • Archives municipales et communautaires de Strasbourg, BRB 1561, CONRATH, Jean-Geoffroy, Bebauungsplan für die Erweiterung der Stadt Strassburg, 1/5000e, Strasbourg, R. Schulz & Cie, 1880.

© Inventaire général - Pottecher Marie