Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Malterie Schrag und Sohne, puis Grandes Malteries d'Alsace, puis immeuble à logements et café

Dossier IA67012042 réalisé en 1992

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • entrepôt industriel
    • magasin industriel
    • logement
    • bureau
    • garage
    • étable à chevaux
    • cheminée d'usine
    • transformateur
Appellations Malterie Schrag und Sohne, puis Grandes Malteries d'Alsace
Destinations immeuble à logements, café
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, entrepôt industriel, magasin industriel, logement, bureau, garage, étable à chevaux, cheminée d'usine, transformateur
Dénominations malterie
Aire d'étude et canton Strasbourg - Strasbourg centre
Adresse Commune : Strasbourg
Lieu-dit : Krutenau
Adresse : 3 rue Paul-Janet
Cadastre : 1990 35 : 37, 38

L'existence de la malterie Schrag et Sohne est attestée en 1872, au moment où elle devient l'une des unités de production du malteur Henri Levy (les Grandes Malteries Alsaciennes). L'usine est modernisée entre 1936 et 1938 et on trouve ses activités arrêtées en 1960. Les anciennes étables à chevaux (devenues garages pour automobiles) et les magasins industriels donnant sur la cour ont conservé leur fonction de garage et de magasin, tandis que le bâtiment de la malterie, dont la façade est aujourd'hui restaurée, a été converti en immeuble à logements avec rez-de-chaussée partiellement occupé par un café ouvert le soir (La Salamandre).£La modernisation de la touraille est réalisée en 1938 par transformation en touraille de type Winkler.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1872, daté par source

L'atelier de fabrication présentant 3 étages carrés est en brique recouverte d'enduit. Il a une terrasse et une cheminée carrée demi-hors oeuvre côté cour. Les entrepôts et magasins industriels sont situés dans un autre bâtiment à 3 étages carrés en brique et enduit. La façade sur cour est en bois, avec une saillie signalant un monte-charge et une toiture terrasse. Au niveau du 1er étage, cette façade présente les traces d'une ancienne passerelle disparue. Un petit bâtiment à 1 étage carré de brique abrite un logement et un bureau. Sa toiture est à long pan recouvert d'ardoise. Des garages sont aménagés dans un ancien entrepôt industriel recouvert de tôle ondulée. Le local du transformateur est situé dans leur prolongement et accolé à la malterie. Deux magasins donnent sur la rue Paul Janet. Ils ont 1 étage carré et un toit à deux pans de tuiles. Le troisième magasin occupe l'ancienne étable à chevaux qui est recouverte d'une toiture à deux pans de tuiles. Elle ouvre sur la cour et on y accède par un passage surmonté d'un porche en pierre.

Murs brique
bois
enduit
Toit tuile, ardoise, tôle ondulée
Étages sous-sol, 3 étages carrés
Couvertures terrasse
toit à deux pans
toit à longs pans
Escaliers monte-charge
Autres organes de circulations monte-charge
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables atelier de fabrication
(c) Inventaire général - Buchheit Chip