Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lunette astronomique (lunette équatoriale Mailhat de 21 cm)

Dossier IM67015714 réalisé en 2000

Fiche

Dénominations lunette astronomique
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : rue de l' Université
Emplacement dans l'édifice Coupole sud.

Cette lunette de 21 cm date sans doute des années 1900 - 1910 (la monture est antérieure). Elle a remplacé la lunette de 16,2 cm décrite comme le petit équatorial par le directeur Ernest Esclangon dans Annales parues en 1926. Celui-ci précise que, comme au grand équatorial, le mouvement d'entraînement de la lunette a été remplacé par un dispositif électrique dans lequel le moteur est synchronisé par une pendule sidérale. Le secteur denté utilisé pour la transmission du mouvement à la lunette a dû lui-même être remplacé, l'ancien étant usé et présentant des irrégularités qui donnaient lieu à un suivi très défectueux des astres. La lunette de 21 cm a été acquise par l'Observatoire de Strasbourg le 2 avril 1939 pour 16 400 francs. L'instrument a été adapté par Meder, de l'atelier de Strasbourg, sous la direction de Pierre Lacroute et Pierre Bacchus pour le montage, de Bacchus pour l'entraînement, et de P. Bru pour l'éclairage. L'objectif a été retaillé en 1952 par André Couder et Jean Texereau à l'observatoire de Paris.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Mailhat R., fabricant

La monture équatoriale de la lunette repose sur un pilier en fonte. L'oculaire est à crémaillère. Le cercle de déclinaison est équipé d'une loupe de lecture rectangulaire. Les graduations sur son limbe n'occupent pas la totalité du cercle. L'échelle est divisée au demi degré. Le cercle horaire permet la lecture à la minute de temps. Il est équipé d'une loupe de lecture moderne. Le chercheur de la lunette est en laiton. Le système d'entraînement est un moteur asynchrone par générateur en 1002,7 Hz (?) avec moteur de rappel à 8 positions. Les fondations du pilier se trouvent au niveau de la nappe phréatique. L'instrument est abrité par la coupole sud du bâtiment méridien de l'Observatoire. Celle-ci est en métal recouvert de zinc à l'extérieur et lambrissée de bois recouvert de toile à l'intérieur.

Catégories astronomie
Matériaux laiton
fonte de fer
verre
Précision dimensions

Objectif : d = 21 ; f = 35,6 ; chercheur : l = 110 avec l'oculaire ; objectif du chercheur : d = 6 à l'intérieur.

Inscriptions & marques inscription concernant le fabricant, gravé, sur l'oeuvre
inscription concernant le lieu d'exécution, gravé, sur l'oeuvre
inscription technique, gravé, sur l'oeuvre
graduations, gravé, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription gravée sur la platine de l'oculaire : R. MAILHAT / Constructeur / 41 Bould St Jacques / PARIS ; graduations du cercle de déclinaison : de - 65 à 0 à 9 à à 0 à + 65 de 5 en 5 avec division au demi degré ; graduations du cercle horaire : de 1 à 24 de 1 en 1 avec division en minute de temps.

États conservations hors état de marche
Précision état de conservation

Moteurs en panne.

Statut de la propriété propriété de l'Etat

Références documentaires

Bibliographie
  • LACROUTE, Pierre. Le nouvel équatorial de 210 mm, Annales de l'Observatoire de Strasbourg, V, 5e fascicule, 1956.

    p. 44-45
  • ESCLANGON, Ernest. La nouvelle organisation de l'Observatoire de Strasbourg, Annales de l'Observatoire de Strasbourg, I, 1926.

    p. 38, 79-81
(c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - Le Guet Tully Françoise - Turner Anthony - Davoigneau Jean - Issenmann Delphine