Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lunette astronomique ; instrument astrométrique (cercle méridien Repsold et ses accessoires)

Dossier IM67015719 réalisé en 2000

Fiche

Dénominations lunette astronomique, instrument astrométrique
Appellations cercle méridien Repsold et ses accessoires
Parties constituantes non étudiées instrument d'observation, échelle, baromètre, thermomètre
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : rue de l' Université

Cet instrument, construit comme les autres instruments fixes de l´observatoire par la firme Repsold à Hambourg, est installé en 1880 dans la salle conçue spécialement pour lui. Il est resté dans son emplacement d'origine transformé actuellement en bibliothèque (voir bâtiment mérdien IA67007891). A l'origine la lunette était équipée de deux mires pour la collimation, de deux mires pour le contrôle de l'axe de rotation et donc de quatre piliers (voir IA67007885). Comme ses contemporains, les cercles de l´observatoire Kuffner à Vienne ou de l´observatoire de Munich, le cercle méridien Repsold de Strasbourg est abondamment décrit dans l´ouvrage de référence sur l´instrumentation astronomique publié à Berlin en 1899 par l´astronome Leopold Ambronn (1854-1930). Le directeur Ernest Esclangon décrit également cet instrument méridien et ses accessoires dans les Annales de l'Observatoire de Strasbourg parues en 1926. Le chronographe de Gautier, installé en 1920 peu avant le micromètre de Bouty et aujourd´hui disparu, imprimait le temps moyen et le temps sidéral. En 1962 Pierre Bacchus, astronome à Strasbourg, a imaginé un système de photographie du cercle afin de lire les positions sur des films 24x36. Bacchus avait auparavant fait sa thèse à Strasbourg sur un micromètre électronique pour les étoiles doubles. Un compte-tour a été ajouté en 1970, peu de temps avant l'arrêt des observations. Dans l'inventaire allemand, l'instrument porte le numéro USt A2.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1880
1922
Lieu d'exécution Édifice ou site : Allemagne, Bavière, Munich
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Lieu d'exécution Édifice ou site : Allemagne, Hambourg
Auteur(s) Auteur : Repsold, fabricant
Auteur : Merz, fabricant
Auteur : Bouty Edouard, fabricant
Auteur : Fuess R., fabricant

L'axe des tourillons repose sur des piliers en pierre habillés de bois surmontés de cylindres en fonte peinte en blanc. Les contrepoids descendent jusque dans le sous-sol. Les deux cercles possèdent chacun 4 microscopes de lecture avec micromètre. Sur le cercle de gauche, on trouve un 5e microscope. La lunette est équipée à gauche d'une roue en laiton destinée aux manoeuvres, garnie de cuir pour éviter aux astronomes de se brûler les doigts sur le métal froid. En 1922 Esclangon, alors directeur de l'Observatoire, a fait installer un nouveau micromètre à 18 fils fabriqué par Bouty. Le chariot de retournement, en bois, est muni de trois roulettes en acier, dont l´une est directrice. Le système de levage permettant le retournement est à crémaillère. Un dispositif permet de bloquer l'instrument. La chaise d'observation sur rails est d'origine. La position de son dossier est réglable à l´aide d´un système à crémaillère. Elle est posée sur un socle en bois équipée de 4 roues. Il subsiste une partie du mécanisme d'ouverture de la fente du bâtiment méridien dans le faux plafond actuel. Un des deux pare-soleil en bois et en toile a également été conservé. Son cadre en bois est muni de 4 roulettes pour le déplacement. Il comporte une ouverture circulaire pour laisser passer l'objectif de la lunette. Les cabanes et les piliers des mires sud et nord subsistent dans le jardin (voir IA67007885).

Catégories astronomie
Matériaux laiton
bois
verre
cuir
fonte de fer
laiton, argenté
matériau textile, toile
acier
Précision dimensions

Lunette : objectif d = 16 ; tube : l = 188,8 ; micromètre de Bouty : d = 20 ; cercles : d = 69 ; roue : d > 69 ; cylindres pour les contrepoids : d = 56 ; la = 44 ; chaise d'observation : rails la = 80 ; socle l = 110.

Inscriptions & marques inscription concernant le fabricant, gravé, sur l'oeuvre
inscription concernant le lieu d'exécution, gravé, sur l'oeuvre
numéro de série, gravé, sur l'oeuvre
inscription technique, gravé, sur l'oeuvre
graduations
Précision inscriptions

Inscription gravée sur le micromètre : Edouard Bouty PARIS 1922 ; inscription sur le thermomètre placé sur le dessus de la lunette : N° Y 2793 ; graduations sur le thermomètre : de - 20 à + 50 de 10 en 10 avec graduations à l'unité de - 26 à + 50. Inscription gravée sur le baromètre : R. Fuess / Berlin / 1011 ; inscriptions techniques gravées sur le baromètre : de 690 à 820 de 10 en 10 avec divisions au mm et vernier gradué de 2 à 10 de 2 en 2 permettant de lire 1/10 de mm.

États conservations manque
Précision état de conservation

Il manque le chronographe de Gautier ainsi qu'un micromètre et un oculaire de micromètre sur le cercle de droite.

Statut de la propriété propriété de l'Etat

Références documentaires

Documents figurés
  • WINTERHALTER, Albert G. The International Astrographic Congress and a Visit to certain European Observatories and other Institutions, report to the Superintendant, Washington Observations for 1885, Appendix I, Washington, Government printing office, 1889.

Bibliographie
  • AMBRONN (Dr. L.). Handbuch der astronomischen Instrumentenkunde [Manuel des instruments astronomiques]. - Berlin : Julius Springer, 1899. 2 vol., IX - VII - 1276 p. : 1185 ill. Sous-titre : Eine Beschreibung der bei astronomischen Beobachtungen benutzen Intrumente sowie Erläuterung der ihrem Bau, ihrer Anwendung und Aufstellung zu Grunde liegenden Principien / Dr L. Ambronn, Professor an der Universität und Observator an der königl. Sternwarte zu Göttingen Bib. Obs., Besançon : A05C 3.

    p. 992-1002
  • ESCLANGON, Ernest. La nouvelle organisation de l'Observatoire de Strasbourg, Annales de l'Observatoire de Strasbourg, I, 1926.

    p. 8, 12, 60-70
  • LE GUET-TULLY, Françoise, DAVOIGNEAU Jean. L'inventaire et le patrimoine de l'astronomie : l'exemple des cercles méridiens et leurs abris. In Situ. [en ligne]. Numéro spécial. Septembre 2005 [03.05.06]. Accès Internet : <URL : http : //www.culture.gouv.fr/culture/revue-inv/insitu-ns/index-ns.html>.

  • REPSOLD, John A. Zur Geschichte der astronomischen Messwerkzeuge von Furbach bis Reichenbach, t1 : von 1450 bis 1830, Leipzig 1908 ; t2 : von 1830 bis um 1900, Leipzig 1914, (réédition Cologne : PNO, 2004).

(c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - Le Guet Tully Françoise - Turner Anthony - Davoigneau Jean - Issenmann Delphine