Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lunette astronomique (altazimut Repsold)

Dossier IM67015713 réalisé en 2000

Fiche

Dénominations lunette astronomique
Appellations altazimut Repsold
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : rue de l' Université

L'instrument aurait été construit en 1879 par Repsold à Hambourg puis amélioré par Bamberg à Berlin en 1891. La lunette a visiblement été fabriquée auparavant, en 1878, par Krupp. D´après Perrotin, directeur de l'observatoire de Nice en visite à Strasbourg en 1881, cet altazimut était un des plus grands instruments de ce genre : la lunette avait 5 pouces d´ouverture et 5 pieds de distance focale et les cercles avaient 24 pouces de diamètre. L'instrument pouvait remplir les fonctions de premier vertical et était aussi utilisé pour la mesure des déclinaisons d'étoiles circumpolaires par observation de leurs plus grandes élongations, pour mesurer la latitude avec la méthode Talcott, pour l'observation de la lune ou encore comme instrument universel. Dans certaines conditions, il pouvait également être employé pour des observations diurne. Les mesures étaient effectuées avec un chronographe de Hipp (enregistrement du temps), lui-même synchronisé par un régulateur astronomique Knoblich, sans doute l'un des 2 spécimens conservés par l'Observatoire de Strasbourg (cf notice Palissy IM67014729). L'instrument était imparfait (il aurait comporté un défaut au niveau de sa monture, pas parfaitement concentrique par rapport aux parties hautes et basses de l'instrument) et les observations avec l'altazimut ont été, semble-t-il, assez rapidement abandonnées. A l´origine l´instrument était abrité dans la coupole nord. Il a ensuite été été remplacé par une table équatoriale (cf notice Palissy IM67015716) sur laquelle est installé le télescope REOSC (cf notice Palissy IM67015715).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1878
1879
1891
Lieu d'exécution Édifice ou site : Allemagne, Hambourg
Lieu d'exécution Édifice ou site : Allemagne, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Essen
Lieu d'exécution Édifice ou site : Allemagne, Bavière, Munich
Lieu d'exécution Édifice ou site : Allemagne, Berlin
Auteur(s) Auteur : Merz, fabricant, (?)
Auteur : Repsold, fabricant
Auteur : Bamberg Carl, fabricant, (?)
Auteur : Krupp, fabricant

La monture altazimutale de l'instrument se compose de cylindres en fonte de 80 cm de diamètre superposés. Le premier, posé sur une dalle de béton, est réglable par 3 vis calantes. La lunette, de 13,6 cm d'ouverture et 150 cm de distance focale, placée de manière exvcentrée par rapport à l'axe de rotation vertical de la monture, est mobile autour d'un axe horizontal. L'altazimut comporte deux cercles de lecture en argent : un cercle vertical et un cercle horizontal. Ce dernier est gradué sur la face inférieure, afin d'éviter les problèmes de lecture dus au dépôt de poussière. Le cercle horizontal est muni de 4 microscopes de lecture et le cercle vertical de deux. La lunette est équipée d'un micromètre qui comprend deux chariots se déplaçant horizontalement et verticalement. Le chariot vertical est pourvu de 19 fils et l'horizontal de 11 fils. Les fils sont constitués de fils de cocon d'araignée fixés par collage sur un traçage très précis. La vis de déplacement du chariot est pourvue d'un tambour gradué en 100 divisions qui permet d'en mesurer le déplacement avec précision. Une lampe à pétrole pouvait être suspendue au-dessus de l´instrument. Elle permettait d´éclairer le champ de la lunette, les fils du micromètre, les divers microscopes et, grâce à un système de lentilles fixées dans la paroi de la lanterne, les mires nord et sud situées à 150 mètres. Ces dernières sont encore visibles dans le Jardin Botanique (cf notice Mérimée IA67007886). L'altazimut était placé à l'origine dans la coupole nord du bâtiment méridien, sur un pilier dont la fondation repose sur un lit de béton et se trouve isolé du reste du bâtiment. L´instrument était protégé par une coupole de 6 m de diamètre dont l'ouverture a été conçue afin de tenir compte de la position excentrée de la lunette par rapport au cylindre (les deux quarts de sphère de la coupole s'ouvrent par écartement).

Catégories astronomie
Matériaux fonte de fer
laiton
argent
bois
Précision dimensions

H = 180 ; la = 140. Cercles : d = 90 ; lunette : l = 150.

Inscriptions & marques inscription concernant le fabricant, gravé, sur l'oeuvre
inscription concernant le lieu d'exécution, gravé, sur l'oeuvre
graduations, gravé, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription gravée sur la lunette : KRUPP ESSEN FEB 1878 ; graduations sur les cercles en argent : de 2 minutes en 2 minutes sur 360°.

États conservations remontage
manque
Précision état de conservation

L'instrument est longtemps resté démonté. Il a été restauré et remonté en 2004 mais il manque des éléments.

Il existe un instrument du même type à l'observatoire de Lisbonne.

Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents figurés
  • WINTERHALTER, Albert G. The International Astrographic Congress and a Visit to certain European Observatories and other Institutions, report to the Superintendant, Washington Observations for 1885, Appendix I, Washington, Government printing office, 1889.

    p. 224-225
Bibliographie
  • AMBRONN (Dr. L.). Handbuch der astronomischen Instrumentenkunde [Manuel des instruments astronomiques]. - Berlin : Julius Springer, 1899. 2 vol., IX - VII - 1276 p. : 1185 ill. Sous-titre : Eine Beschreibung der bei astronomischen Beobachtungen benutzen Intrumente sowie Erläuterung der ihrem Bau, ihrer Anwendung und Aufstellung zu Grunde liegenden Principien / Dr L. Ambronn, Professor an der Universität und Observator an der königl. Sternwarte zu Göttingen Bib. Obs., Besançon : A05C 3.

    p. 856-866
  • ESCLANGON, Ernest. La nouvelle organisation de l'Observatoire de Strasbourg, Annales de l'Observatoire de Strasbourg, I, 1926.

    p. 8
  • PERROTIN, J. Visites à divers observatoires d´Europe. Notes de voyage par Joseph Perrotin, directeur de l´Observatoire de Nice, Paris, 1881.

    p. 7
  • REPSOLD, John A. Zur Geschichte der astronomischen Messwerkzeuge von Furbach bis Reichenbach, t1 : von 1450 bis 1830, Leipzig 1908 ; t2 : von 1830 bis um 1900, Leipzig 1914, (réédition Cologne : PNO, 2004).

  • SCHUR, W. Astronomischen Nachrichten, Bd.120.S.1.

    p. 1-32
(c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - Le Guet Tully Françoise - Turner Anthony - Davoigneau Jean - Issenmann Delphine