Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lotissement des rues de Gambsheim et de la Robertsau

Dossier IA67016040 réalisé en 2008

Fiche

Précision dénomination aménagement urbain
Dénominations lotissement
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Adresse Commune : Schiltigheim
Lieu-dit : quartier du centre ville
Adresse : 1a, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15 rue de Gambsheim , 1, 5 rue des Tilleuls , 1 à 14 rue de la Robertsau
Cadastre : 1990:02:00

Lotissement aménagé sur une ancienne parcelle agricole (propriété Grohe) au seuil du 20e siècle et achevé dans les deux décennies suivantes. Les rues de Gambsheim et de la Robertsau reçoivent leurs noms en 1905. Les voies semblent avoir été intégrées à la voirie communale autour de 1914, date au delà de laquelle il n'est plus fait état de demande de reprise par la commune.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Lotissement ayant conservé la mémoire de l'ancien parcellaire agricole, orienté est-ouest. Desservi longitudinalement par deux voies de desserte la rue de Gambsheim (qui le longe au nord) et la rue de la Robertsau (qui le traverse), bordé sur son côté est par la rue des Tilleuls et traversé en son milieu par une ruelle sans nom. Les parcelles, de dimensions modestes, sont disposées en bordure des voies. Les parties bâties, qui occupent la moitié au moins de la superficie des parcelles (à l'exception du No 1A, rue de Gambsheim), sont alignées en limite des rues. Les espaces libres sont rejetés en fond de parcelle. Le bâti est constitué de maisons, majoritairement à un étage carré. Pour une part importante d'entres elles, il s'agit de maisons jumelles vraisemblablement plurifamiliales (No 3 et 5, 13 et 15, rue de Gambsheim, No 1et 3, 2 et 4, 6 et 8, 12 et 14 rue de la Roberstau). Des dépendances anciennes (remises ?) ont été conservées, certaines présentent du pan de bois (voir, entre autres le No 10A)

Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré, 2 étages carrés

Lotissement présentant une grande unité typologique et historique, reflet vraisemblable de son rapide aménagement. L'unité de l'ensemble est confortée par une grande continuité de gabarit et d'alignement. A l'exception de quelques édifices (No 7 et 11A, rue de la Roberstau, notamment) l'ensemble n'a pas été trop remanié, conférant ainsi au lotissement, en dépit de sa modestie, un intérêt certain pour la connaissance de l'histoire de l'urbanisation de la commune.

(c) Inventaire général - Pottecher Marie