Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lotissement de la rue de Rosheim

Dossier IA67015049 réalisé en 2007

Fiche

Dénominations lotissement
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Adresse Commune : Schiltigheim
Lieu-dit : quartier du centre ville
Adresse : 1 à 25 rue de Rosheim , 38 rue des Malteries , 31 route de Bischwiller
Cadastre : 1990:31:00

Le lotissement de la rue de Rosheim est effectué dans les premières années du 20e siècle par Emile Voglet, entrepreneur et menuisier à Schiltigheim. Il prend place sur un terrain qui, selon un témoignage oral, était initialement occupé par un verger. Son tracé reprend en partie les prescriptions du Baufluchtplan approuvé par la commune en 1903 à l'exception du débouché de la rue de Benfeld dans la rue de Rosheim qui ne sera jamais réalisé. En 1905, la nouvelle voie prend le nom de Rosheimerstrasse (rue de Rosheim) et l'année suivante, Voglet entame des démarches auprès de la commune pour que celle-ci en prenne possession. Elle ne le fera qu'en 1938. Engagé dès sa création (les plans de la maison No 4 sont datés de 1903 tandis que les immeubles n° 7 et 9 portent la date de 1905) le lotissement de la rue se fait pour l'essentiel dans les deux premières décennies du 20e siècle. Emile Voglet lui-même y installe sa résidence au No 1 à l'angle de la rue et de la route de Bischwiller. La rue est entièrement lotie dès le milieu du siècle.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Voglet Emile, entrepreneur,

Le lotissement est desservi par une rue unique reliant la route de Bischwiller à la rue des Malteries et présente un tissu urbain fermé. Les édifices (immeubles de rapport et maisons) sont pour l'essentiel alignés en bordure de voie ou en léger retrait, rejetant ainsi les espaces non bâtis en fond de parcelle (exception faite des édifices 13 et 15 de la rue dont les espaces libres, latéraux, correspondent au tracé de l'ancienne section de la rue de Benfeld).

Malgré la variété de la typologique du bâti , le lotissement de la rue de Rosheim présente une grande cohérence historique et une certaine unité stylistique. Les édifices plus tardifs respectent dans leur gabarit et leur alignement l'unité de l'ensemble. Certains édifices présentent un intérêt architectural notable.

(c) Inventaire général - Pottecher Marie