Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lotissement de la rue de Barr

Dossier IA67015081 inclus dans Centre ville réalisé en 2007

Fiche

Précision dénomination aménagement urbain
Parties constituantes non étudiées immeuble, maison
Dénominations lotissement
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Adresse Commune : Schiltigheim
Lieu-dit : quartier du centre ville
Adresse : 1 à 28 rue de Barr , 2, 4, 14, 16, 18, 20 rue des Bosquets , 25 route de Bischwiller , 34, 36 rue des Malteries
Cadastre : 1990:28:00

Le lotissement de l'ancienne propriété Weill, alors vierge construction est engagé vers 1905. En 1905 une voie nouvellement créée, vraisemblablement par Gustave Glauss et l'architecte et entrepreneur Franz Scheyder, reçoit le nom de rue de Barr. Le lotissement de la rue se fait progressivement. De part et d'autre de la rue de Barr des maisons et des immeubles s'élèvent. Sur le côté nord, donnant sur la rue des Bosquets, Christian Glauss installe un atelier de menuiserie sur ses lots. Devenu en 1923 l'entreprise de fabrique de meuble Glauss, son emprise au sol croit jusqu'à occuper une part importante du lotissement (partie nord-est du lotissement). Dès 1913, des discussions sont engagées entre la municipalité et les aménageurs pour intégrer la rue de Barr à la voirie publique. La rue est reprise par la mairie en 1931. La rue des Bosquets, demeurée en partie du moins propriété de la fabrique Glauss, ne sera quant à elle reprise par la ville qu'en 1956.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1905, daté par source
Auteur(s) Auteur : Scheyder Franz, architecte, entrepreneur,
Personnalité : Glauss Gustav, propriétaire, attribution par source

Lotissement orienté est-ouest pris entre la route de Bischwiller à l'est et la rue des Malteries à l'ouest, traversé par une rue secondaire. Les parcelles sont de petites tailles, souvent presque entièrement occupées par les parties construites. Celles-ci sont implantées en bordure de voie.

Le lotissement de la rue de Barr, où se cotoient immeubles de rapport, maisons, commerces, atelier et petite industrie, offre un exemple intéressant de la diversité fonctionnelle du sol qui a prévalu à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle sur la commune de Schiltigheim. Il témoigne également de l'activité d'entrepreneur de Franz Scheyder, dont les réalisations architecturales à Schiltigheim et Strasbourg sont par ailleurs documentées.

(c) Inventaire général - Pottecher Marie