Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Maison d’industriel dite Villa Lang

Le décor sculpté de la maison de l'industriel Lang à Sélestat

Dossier IM67046102 réalisé en 2018

La rédaction de ce dossier intervient dans le cadre d'une opération d'urgence menée en mai et juillet 2018 sous la conduite de Frank Schwarz, chercheur, en raison de la cessation d'activité en octobre 2017 de l'usine Albany (anciennement Martel Catala & Cie) dont dépend la villa, et de projets de vente du site. La campagne de photos professionnelles a été assurée par Frédéric Harster, la rédaction du dossier par Jérôme Raimbault, chercheur.

Dénominations demi-relief
Aire d'étude et canton Bas-Rhin - Sélestat
Adresse Commune : Sélestat
Adresse : 2 rue du Général-Patch
Cadastre : 2017 18 18k

Le décor sculpté ornant l'élévation antérieure de la villa de Joseph Louis Lang a été mis en place lors de la construction de celle-ci (1872). L'atelier qui l'a conçu n'est pas connu.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle

La travée médiane en saillie de l'élévation antérieure de la villa est décorée de cinq demi-reliefs figurés sculptés dans un grès gris-rose, qui sont répartis sur trois niveaux : un demi-relief orne la clé du linteau en arc segmentaire de la porte d'entrée au rez-de-chaussée, un autre le linteau en arc segmentaire de la porte du balcon au premier étage, deux autres prennent place dans les chapiteaux des pilastres qui encadrent la porte du balcon (et qui supportent un fronton brisé à volutes), le dernier occupe le fronton cintré coiffant la fenêtre de la lucarne du comble brisé. Ces demi-reliefs sont accompagnés de différents motifs végétaux en relief.

Matériaux grès, décor dans la masse, décor en demi-relief
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies représentation humaine, nouveau-né, femme, vieillard, tête
représentation animalière, lion
ornementation, acanthe, fleur, fruit
allégorie, âge de la vie
Précision représentations

Rez-de-chaussée : tête de femme portant la coiffe alsacienne à noeud (allégorie de la jeunesse), cheveux lâchés, se dégageant sur une coquille (clé de la porte) ; deux rosettes (linteau de la porte).

Premier étage : tête de femme portant une couronne architecturée de créneaux et merlons, portant un collier de perles et se dégageant sur un écu à cuirs (linteau de la porte du balcon) ; deux rosettes (linteau de la porte du balcon) ; tête de nouveau-né criant (allégorie de l'enfance) et portant un bonnet (chapiteau du pilastre gauche) ; tête de femme âgée édentée (allégorie de la vieillesse) et portant un bonnet (chapiteau du pilastre droit) ; feuilles (angles des chapiteaux) ; guirlande de fruits et deux rosettes (fronton brisé).

Lucarne du comble : tête de lion entre des feuilles d'acanthe (fronton) ; feuilles (ailerons et clé) ; pot à feu (amortissement).

États conservations bon état
oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Le nez de la figure féminine allégorique à la clé de la porte du balcon au premier étage a été refait.

Statut de la propriété propriété d'une société privée
(c) Région Grand Est – Inventaire général - Raimbault Jérôme - Schwarz Frank