Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Instruments scientifiques du laboratoire de Pierre Weiss

Dossier IM67018012 réalisé en 2007
Dénominations instrument scientifique
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : 3, 5 rue de l' Université

Lorsque Pierre Weiss arrive à Strasbourg en 1919, il constitue un laboratoire composé de différentes sections. La première est dédiée au ferromagnétisme et est dirigée par Weiss et son chef de travaux R.Forrer. Elle est outillée pour la mesure des aimantations en fonction du champ et de la température depuis l´hydrogène liquide jusqu´aux points de Curie les plus élevés ; pour le repérage des points de Curie ; la mesure des chaleurs spécifiques vraies ; le relevé des cycles au magnétomètre à diverses températures etc. C'est dans cette section du laboratoire de Pierre Weiss que travaillent deux chercheurs qui vont acquérir une renommée internationale. Louis Néel, futur Prix Nobel de Physique en 1970, est recruté en tant qu'assistant à partir de 1928. Il y mène une exploration des nouveaux aspects du ferromagnétisme auprès de Weiss jusqu'à l'évacuation de Strasbourg en 1939. Charles Sadron, le créateur du Centre de recherche sur les macromolécules, y soutient quant à lui sa thèse sur les moments ferromagnétiques des métaux. La seconde section porte sur le diamagnétisme et paramagnétisme. Dirigée par Gabriel Foëx, elle est consacrée à l´étude du diamagnétisme et du paramagnétisme en fonction de la température et de la détermination précise des moments atomiques. Indépendamment de ces deux sections, Héloïse Ollivier dirige un laboratoire de magnéto-optique pour l´étude de la polarisation rotatoire magnétique à diverses températures. De son côté, Gustave Ribaud, à l´instigation de Pierre Weiss, étudie la pyrométrie et plus particulièrement les fours à induction à haute fréquence permettant de fondre dans le vide les métaux les plus réfractaires ; il met ainsi au point le pyromètre de Ribaud, aidant à la préparation des alliages destinés aux mesures magnétiques ainsi qu´au repérage des températures nécessitées par ces mesures. Enfin Edmond Bauer dispense des cours de physique théorique à l´ensemble des chercheurs.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Aepinus Franz
Franz Aepinus

Franz Aepinus (1724-1802) est un physicien et mathématicien allemand connu pour ses recherches, théoriques et expérimentales, en électricité et magnétisme. Son principal travail, Tentamen Theoriae Electricitatis et Magnetismi, publié à Saint-Pétersbourg en 1759, fut la première tentative d'appliquer systématiquement les raisonnements mathématiques à ces sujets.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Il s'agit d'un ensemble d´appareils utilisés dans le laboratoire de Pierre Weiss dans l´entre-deux-guerres. Il comporte plus précisément des appareils probablement utilisés par le directeur du laboratoire lui-même (cercles à calcul, électroaimant) ou employés par ses proches collaborateurs (pyromètre de Ribaud notamment).

Catégories physique
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public de l'Etat

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives de l´Institut de Physique 1 IPS 14-15 Personnel de l´Institut de physique dépendant du CNRS. Contractuels, chercheurs, techniciens : dossiers individuels, fiches de notations individuelles, rapports des directeurs de l´institut concernant le personnel, rapports d´activité des chercheurs 1945-1988 1 IPS 16 Titres et travaux. Roger CERF, Henri DANAN, Gabriel FOËX, Robert FORRER, Serge NIKITINE, Nicolas PERAKIS, Alice SERRES, Pierre WEISS, Jules WUCHER : notices, listes des publications. 1926-1982 1 IPS 17 Titres et travaux, thèses : rapports de Gabriel FOËX et Charles SADRON. 1947-1957 1 IPS 30-32 Cours de Licence s.d., 1940, 1952 (?), 1952 30 Professeur Gabriel FOËX : principe Doppler-Fizeau, expérience de Michelson-Morley, relativité restreinte, thermodynamique des radiations, expérience de Millikan, le spectre de l´hydrogène, les rayons X, radioactivité, 107 feuillets manuscrits.s.d. 31 Professeur Gabriel FOËX : thermodynamique, 185 feuillets manuscrits 1940 32 Professeur Gabriel FOËX : électrostatique, 90 feuillets manuscrits (1952). Magnétisme, 314 feuillets manuscrits (1952 ?). 1IPS 39 Budget. Comptes financiers de l´exercice 1967 : pièces justificatives 1967-1968 Instruments techniques et de recherches 1IPS 40-41 Documentations, Factures 1941-1969.

Bibliographie
  • [Exposition, Strasbourg, 1998]. Objets de Sciences, 55 objets à découvrir. Catalogue d'exposition de l'AMUSS, Association pour les musées des sciences de Strasbourg. Strasbourg, 1999, 61 p.

  • CRAWFORD, Elisabeth et OFF-NATHAN Josiane (dir.). La science sous influence. L'université de Strasbourg enjeu des conflits franco-allemands 1872-1945. Université Louis Pasteur et La Nuée Bleue / DNA. Strasbourg. 2005.

    p. 197-204
  • WEISS, Pierre et FORËX, Gabriel. Le magnétisme, Paris, 1941.

  • WEISS, Pierre. Sur les champs magnétiques obtenus avec un électro-aimant muni de pièces polaires en ferrocobalt. Comptes-rendus de l'Académie des Sciences, t.156. Paris, 1913.

  • WEISS, Pierre. Recherches sur l'aimantation de la magnétite cristallisée et de quelques alliages de fer et d'antimoine. Thèse : Sciences Physiques : Paris : 1896.

  • WEISS, Pierre. Sur un nouveau cercle à calculs. Comptes-rendus de l'Académie des Sciences, t.131. Paris, 1900.

Périodiques
  • FOËX, G. L'oeuvre scientifique de Pierre Weiss. Annales de la Physique, tome 20, n° Mars-Avril 1945.

  • FOËX, Gabriel, FORRER, Robert. Sur un appareil sensible pour la mesure précise des coefficients d'aimantation à diverses températures. Journal de Physique. Radium 7. Paris, 1926.

  • WEISS, Pierre. L'hypothèse du champ moléculaire. Annales de la Physique, 10ème série, t. XVII, février 1932.

(c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - Issenmann Delphine