Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Instrument de préparation (diapason entretenu par aspiration d´air selon Ewald, avec interrupteur de Kronecker)

Dossier IM67017464 réalisé en 2006

Fiche

Voir

Dénominations instrument de préparation
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : 11 rue de l' Université

Les vibrations du diapason sont entretenues par la capsule supérieure reliée à une trompe à vide. La pointe portée par la branche inférieure du diapason est en contact de la surface du mercure, et constitue un contact électrique intermittent. Le niveau du mercure formant ce contact dans la tubulure en U, est réglé par la vis à cylindre verticale. Pour maintenir le contact électrique propre, un courant d´eau et d´alcool circule dans la tubulure horizontale. De petite gouttes de mercure sont entraînées, puis récupérées dans la cuve parallélépipédique. Ce montage produit des impulsions électriques à la fréquence de 100 Herz, constituant un courant d´excitation pouvant être appliqué à un nerf ou un muscle. L´inventaire du professeur Charles Marx mentionne le numéro d´inventaire PM 69 mais il ne figure pas sur l´objet. Julius Richard Ewald, devenu physiologiste à Strasbourg en 1900 est qualifié par Ch. Marx de "bricoleur impénitent et technicien très adroit qui expérimentait avec passion".

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Lieu de provenance Édifice ou site : Alsace, Bas-Rhin, Strasbourg, Faculté de médecine, Institut de physiologie
Auteur(s) Auteur : J. Rich. Ewald, inventeur
Auteur : Karl Hugo Kronecker, inventeur

Un socle rectangulaire en chêne porte une plaque en fer et un bloc de fixation en fonte portant une borne électrique. Sur le bloc de fixation est maintenu horizontalement un diapason muni de curseurs de réglage. La branche supérieure du diapason porte un petit piston vertical pénétrant dans une chambre cylindrique en laiton. Celle-ci, portée par 2 colonnettes, est fermée en haut par une capsule à vis vitrée, et présente 2 conduits latéraux à tétons dont l´un est muni d´un robinet. La branche inférieure du diapason est munie d´une pointe de contact pénétrant dans une pièce en verre à 3 branches. L´une des branches horizontales, en forme de siphon ouvrant par un entonnoir, est placée sous un robinet de remplissage en laiton, fixé sur une colonnette réglable en hauteur. L´autre branche horizontale est un trop plein se déversant dans une cuve parallélépipédique portant un tuyau à tétine. La branche verticale est reliée par un raccord rodé à un réservoir en U. Celui-ci est maintenu par une colonne en laiton réglable en hauteur, munie d´une borne électrique, et portant une longue vis de réglage verticale dont l´extrémité cylindrique en acier plonge dans le réservoir. Les vis en acier de l´appareil sont bleuies.

Catégories acoustique
Matériaux chêne
acier
fonte de fer
laiton
verre
Précision dimensions

h = 15 ; la = 35,5 ; pr = 14

Inscriptions & marques numéro d'inventaire, manuscrit, sur l'oeuvre
inscription technique, gravé, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Ancien numéro d´inventaire, manuscrit en rouge sur la plaque en fer : 407. ; inscription technique, étalonnage en Hz gravé manuellement sur la plaque en fer : 100,5.

Précision état de conservation

La branche en U du réservoir est brisée.

Acquis par l´AMUSS en 1987.

Statut de la propriété propriété d'une association

Références documentaires

Bibliographie
  • CYON, Elie de. Atlas zur Methodik der Physiologischen Experimente und Vivisectionen. Giessen : Carl Ricker, 1876.

    pl. XXXIX, fig.2
  • CYON, Elie de. Methodik der Physiologischen Experimente und Vivisectionen. Giessen, St. Petersburg : Carl Ricker, 1876.

    p. 328
  • EWALD, J.R..Stimmgabel mit Luftantrieb und Quecksilberspülcontact besonderer Construction. In Katalog zur medicinisch-wissenschaltlichen Ausstellung für den X. internationalen medicinischen Congress. Berlin : 1890.

    5. 1)
  • HERAN, Jacques, MANTZ, Jean-Marie. Histoire de la médecine à Strasbourg. Strasbourg : Ed. La Nuée Bleue, 1997.

    p. 389-390
  • JONAS, Stéphane et al. Strasbourg, capitale du Reichsland Alsace-Lorraine et sa nouvelle université, 1871-1918. Oberlin, Strasbourg, 1995.

    p. 220
  • LEGEE, Georgette. La physiologie allemande à Strasbourg 1872-1914. Ses rapports avec la physiologie française. Histoire et nature, t.28/29, 1987-1988, pp. 68-89.

  • TIGERSTEDT, Robert. Handbuch der physiologischen Methodik. Leipzig : Hirzel, 1911.

    I, 4, p.15
c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - AMUSS - Durupt Annabelle - Rieb Jean-Pierre