Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Instrument de mesure électromagnétique ; instrument de mesure de forces électromotrices (galvanomètre à aiguille plongeante)

Dossier IM67017569 réalisé en 2006

Fiche

Voir

Dénominations instrument de mesure électromagnétique, instrument de mesure de forces électromotrices
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : 11 rue de l' Université

Le courant électrique dont on veut mesurer l´intensité traverse la bobine : il crée un champ magnétique qui attire l´aiguille verticale vers le bas. Celle-ci plonge dans l´âme de la bobine, et s´enfonce plus ou moins en fonction de l´intensité du courant. Cette intensité est lue par la position du disque-index en ivoire sur l´échelle graduée. La bobine est constituée de 3 bobinages. Le tableau manuscrit collé sous le socle donne, en fonction de la position de la cheville, la résistance du circuit concerné en ohms, et la plage correspondante d´intensité du courant à utiliser sur l´échelle graduée, en milliampères, centiampères et déciampères.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Lieu de provenance Édifice ou site : Alsace, Bas-Rhin, Strasbourg, Faculté de médecine, Institut de physiologie
Auteur(s) Auteur : Aepinus Franz
Franz Aepinus

Franz Aepinus (1724-1802) est un physicien et mathématicien allemand connu pour ses recherches, théoriques et expérimentales, en électricité et magnétisme. Son principal travail, Tentamen Theoriae Electricitatis et Magnetismi, publié à Saint-Pétersbourg en 1759, fut la première tentative d'appliquer systématiquement les raisonnements mathématiques à ces sujets.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Un socle en bois tourné porte sur 3 vis de réglage à ressort de rappel, un cylindre gainé d´étoffe bleue contenant une bobine électrique, surmonté d´une colonne en verre terminée par une monture en laiton avec 2 vis de réglage et une vis de blocage. A cette monture est suspendu un équipage mobile verticalement, constitué d´un ressort à boudin très fin, d´un disque en ivoire (?) formant index de lecture et d´une aiguille à repriser en acier. Sur le bas de la colonne en verre sont collées 2 bandes de papier gradué. En dessous, une vis de serrage permet de bloquer l´aiguille lorsqu´elle a été attirée par la bobine. Sur le socle, 4 pièces en laiton arquées montées sur une matière isolante, portent 2 bornes et une cheville interchangeable dans 4 positions. L´appareil est posé sur un portoir en bois de résineux et à préhensions en chêne. Il est protégé par une cloche parallélépipédique en vitres collées par des bandes de papier bleu rehaussé de bandes gaufrées et dorées.

Catégories physique
Matériaux bois
acajou
chêne
laiton
verre
acier
ivoire, ?
papier
cire
Précision dimensions

h = 34,5 ; d = 16. Aiguille à repriser : h = 7 ; cloche en verre h = 39,5 ; la = 18 ; pr = 17,5 ; portoir h = 7 ; la = 23 ; pr = 18.

Inscriptions & marques numéro d'inventaire, manuscrit, sur l'oeuvre
numéro de série, gravé, sur l'oeuvre
graduations, imprimé, sur l'oeuvre
inscription technique, gravé, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Ancien numéro d´inventaire, manuscrit en rouge sur la cloche et sur le socle de l´appareil, à l´encre sur 3 étiquettes collées sur le portoir, sur la cloche et sur l´appareil : 533. ; numéro de série, gravé à la base de la colonne en verre et sur la bague en laiton à la base de la colonne : 59 ; graduations, imprimées sur 2 bandes de papier : irrégulières de 0 à 15, chiffrées de 5 en 5 ; inscription technique, estampillée sur le socle : 1 / 2 / 0 / 3, gravée manuellement : 1215 / 121,5 / 12,15.

Acquis par l´AMUSS en 1987.

Statut de la propriété propriété d'une association
c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - AMUSS - Durupt Annabelle - Rieb Jean-Pierre