Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Instrument de mesure des forces, des poids et des pressions ; instrument d'enregistrement (instrument de mesure et d'enregistrement de la pression artérielle) dit sphygmographe de Vierordt

Dossier IM67017468 réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • instrument de préparation
Dénominations instrument de mesure des forces, des poids et des pressions, instrument d'enregistrement
Appellations sphygmographe de Vierordt
Parties constituantes non étudiées instrument de préparation
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : 11 rue de l' Université

Le portique de mesure est placé au dessus d´un appareil de contention dans lequel est immobilisé le bras d´un homme. Dans son commentaire pour le 25e congrès international de Physiologie de Münich du 26-31 juillet 1971, le Dr. Helmuth Müller-Mohnssen note "Cet appareil mis en démonstration pour la première fois par K. v. Vierordt en 1853 devant la Société de Sciences Naturelles de Tübingen et appelé sphygmographe, est cité par Rothschuh comme étant le tout premier enregistreur de pouls. Cet appareil, critiqué à maintes reprises par les collègues contemporains, ne connut pas une grande diffusion (Hermann'sches Handb., Fick, Franck), mais stimula fortement l'évolution des enregistreurs de pouls ultérieurs. Parmi les nouvelles constructions en concurrences, c'est finalement le sphygmographe de Marey qui devient le plus connu." (fiche D1). Cet instrument était probablement utilisé avec le kymographe de Keinath.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Lieu de provenance Édifice ou site : Alsace, Bas-Rhin, Strasbourg, Faculté de médecine, Institut de physiologie
Lieu d'exécution Édifice ou site : Allemagne, Bade-Wurtemberg, Tübingen
Auteur(s) Auteur : Keinath, fabricant

Un portique en fer à montants triangulaires repose sur 4 vis calantes. La traverse horizontale porte en dessous 2 étriers en laiton. Chacun porte entre 2 vis à crapaudine l´axe de pivotement de 2 longs fléaux. Ces 2 fléaux superposés et parallèles sont reliés à leur extrémité extérieures au portique, par un petit cadre de pivotement muni en dessous d´un porte stylet. Le fléau inférieur porte une cupule fixe, une cupule mobile destinées à recevoir des poids, et 2 curseurs mobiles le long d´une échelle graduée. Le zéro de l´échelle est au point de pivotement du fléau et le point terminal se trouve à 30 cm de distance au niveau du porte stylet. Du côté du porte stylet est fixé à la base du portique une potence en laiton limitant l'amplitude des fléaux. En face de cette potence, le portique est muni d´un fil à plomb dont la masse passe dans un anneau de centrage. Le sphygmographe est accompagné d´un appareil de contention de l´avant-bras (voir lien). Les deux appareils reposent sur un portoir en peuplier à préhensions en chêne. Ils étaient recouverts d´une cloche de protection parallélépipédique constituée de vitres collées aux angles par du papier bleu rehaussé de bandes gaufrées dorées.

Catégories médecine
Matériaux fer
laiton
peuplier
chêne
Précision dimensions

h = 24,5 ; la = 68 ; pr = 21. Portoir : h = 7 ; la = 84,5 ; pr = 29,5 . Cloche de protection d'après les fragments : h = 25 ; la = 73 ; pr = 25.

Inscriptions & marques numéro d'inventaire, manuscrit, sur l'oeuvre
numéro de série, gravé, sur l'oeuvre
inscription concernant le fabricant, gravé, sur l'oeuvre
inscription concernant le lieu d'exécution, gravé, sur l'oeuvre
inscription technique, gravé, manuscrit, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Numéro de l´inventaire Charles Marx, manuscrit au feutre rouge aux 2 extrémités sur la traverse horizontale : PM 91 a ; numéro d'inventaire ancien, à l´encre sur une étiquette sur le portoir, manuscrit en rouge et à l´encre sur une étiquette sur un fragment de vitre de la cloche : 123.. ; graduations, gravées sur l´échelle : de 0 à 100 mm, graduée à l´unité, chiffrée de 10 en 10, l´échelle continue en graduation centimétrique muette sur 20 cm ; inscription concernant le fabricant et le lieu d´exécution, gravée sur un étrier du portique : KEINATH IN TÜBINGEN ; inscription technique, gravée sur l´échelle : mil. ; numéro de série, gravé sur un étrier : N.6.

États conservations manque
Précision état de conservation

Il manque le stylet inscripteur et la masse du fil à plomb. Il ne subsiste que quelques fragments de la cloche de protection dont l´un porte le numéro d´inventaire ancien.

Acquis par l´AMUSS en 1987.

Statut de la propriété propriété d'une association

Références documentaires

Bibliographie
  • CYON, Elie de. Methodik der Physiologischen Experimente und Vivisectionen. Giessen, St. Petersburg : Carl Ricker, 1876.

    pp. 156-158
  • CYON, Elie de. Atlas zur Methodik der Physiologischen Experimente und Vivisectionen. Giessen : Carl Ricker, 1876.

    pl. XXIII, fig. 3
  • FICK, Adolf. Die Medizinische Physik. Braunschweig : Friedrich Biweg & Sohn, 1856.

    pp. 475-479
  • HERMANN, Ludimar. Handbuch der Physiologie Bd. 4 : Handbuch der Physiologie des Kreislaufs, der Athmung und der thierischen Waerme. Leipzig : F. C. W. Vogel, 1880.

    pp. 256-257
  • TIGERSTEDT, Robert. Handbuch der physiologischen Methodik, Zweiter Band, Zweite Hälfte. Leipzig : S. Hirzel, 1913.

    pp. 72-76
  • VIERORDT, Karl von. Die Lehre vom Arterienpuls in gesunden und kranken Zuständen : gegründet auf eine neue Methode der bildlichen Darstellung des menschlichen Pulses. Braunschweig : Vieweg und sohn, 1855.

    pp. 21-42
c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - AMUSS - Durupt Annabelle - Rieb Jean-Pierre