Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Instrument de mesure des angles de réfraction : réfractomètre d'Abbe

Dossier IM67045733 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations instrument de mesure des angles de réfraction
Aire d'étude et canton Strasbourg - Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg

La société Carl ZEISS est le lieu d’origine du réfractomètre d’Abbe. Ernst Abbe travaille déjà dans la société ZEISS quand il publie son traité sur les nouveaux appareils d’optique en 1874. Dans celui-ci, il décrit les instruments qu’il a imaginés pour mesurer les indices de réfraction en utilisant des prismes.

C’est au sein de l’entreprise ZEISS qu’il développa le tout premier réfractomètre en 1869 pour déterminer l’indice de réfraction des fluides. Initialement, Carl Zeiss a produit cet instrument à usage interne, et pour les clients particuliers. Ce ne fut qu'après 1881 que le réfractomètre Abbe a été proposé dans les catalogues de microscope, mais sans illustrations. C'est en 1893 que l'appreil figura pour la première fois dans le catalogue de Carl Zeiss, à la suite de la formation d'un nouveau département des instruments optiques sous la direction du Dr C. Pulfrich. Par la suite, l’appareil subit des modifications de design et on y ajouta de nouveaux accessoires. Le réfractomètre d’Abbe présent dans les collections de l’Institut de chimie, avec son socle rond, correspond au modèle fabriqué entre 1911 et 1926.

Employé pour vérifier la pureté d’une substance ou pour déterminer la proportion dans laquelle deux substances connues sont mélangées (ex : concentration en sucre d’un liquide)

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1911, daté par source
1926, daté par source
Lieu d'exécution Édifice ou site : Jena, Allemagne
Auteur(s) Auteur : Carl Zeiss

L’instrument est constitué d’une lunette verticale réglable en hauteur grâce à une molette. Au centre se trouvent deux prismes renfermant le liquide que l’on veut étudier et sont eux-mêmes reliés à un vernier qu’une alidade au sommet de l’appareil permet d’actionner. Le système de prisme est en fonte et boulonné à la base par trois vis, a coté de celles-ci on trouve une clé pour ajuster les prismes. Un miroir dont on peut régler l’inclinaison est fixé sur le socle

Catégories chimie
Matériaux métal, peint
fonte de fer
Précision dimensions

l=13,5 ; la=11,5 ; h=29,5

Inscriptions & marques numéro de série, gravé
inscription concernant le fabricant, gravé
inscription concernant le lieu d'exécution, gravé
graduations, gravé
numéro d'inventaire, peint
Précision inscriptions

Numéro de série gravé sur l'instrument : Nr. 12110 ; inscription concernant le fabricant gravée sur l'instrument : Carl Zeiss ; inscription concernant le lieu d'exécution gravée sur l'instrument : Jena ; graduations gravées sur le vernier : au 1/10e d'unité affiche toutes les unités ; graduations gravées sur l'instrument : à l'unité de 0 à 60 dans les deux sens et affiché toutes les dizaines ; numéro d'inventaire peint à la main sur la boite : XD70

États conservations bon état
Statut de la propriété propriété d'un établissement public de l'Etat
propriété d'une association

Références documentaires

Bibliographie
  • P. Culmann. Nouveaux réfractomètres. J. Phys. Theor. Appl., 1901, 10 (1), pp.691-704.<10.1051/jphystap:0190100100069101>.<jpa-00240569> [Accès internet 08/07 : https://hal.inria.fr/file/index/docid/240569/filename/ajp-jphystap_1901_10_691_1.pdf]

  • The chemical refractometer. Robert A. Paselk Scientific Instrument Museum (Humboldt State University - Department of Chemistry) [disponible sur http://www.humboldt.edu/scimus/RefracExhibit/ChemRefrac.htm (vu le 10/02/2014)].

(c) Inventaire général - Davoigneau Fabre
Fabre Davoigneau

stage Master 2 Patrimoines, musées, et multimédia - Université de Poitiers. (Jardin des sciences Mai - Septembre 2015)

Inventaire de la collection de l'Ecole de Chimie conservé par l'AMUSS.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.