Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Instrument d'enregistrement (enregistreur phonographique de type Edison)

Dossier IM67017418 réalisé en 2006

Fiche

Voir

Dénominations instrument d'enregistrement
Aire d'étude et canton Strasbourg
Adresse Commune : Strasbourg
Adresse : 11 rue de l' Université

Le phonographe présenté ici est un modèle perfectionné par Edison, où la feuille de papier est remplacée par une feuille d'étain. L'enregistrement du son est assuré par un dispositif comprenant une feuille de mica transmettant sa vibration à une aiguille qui grave la feuille d'étain fixée sur le cylindre qui se déplace en tournant. La restitution du son se fait par le même système : l'aiguille vibre dans le sillon gravé, et fait vibrer de la même manière le diaphragme de mica qui restitue les sons de façon audible. L'utilisation de la feuille d'étain présente l'avantage de permettre un son plus fort, et une conservation améliorée par rapport à la feuille de papier. Cet instrument est une fabrication locale réalisée entre la fin des années 1870 et le début des années 1880, d´après les informations de Jean-Paul Agnard.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Lieu de provenance Édifice ou site : Alsace, Bas-Rhin, Strasbourg, Faculté de médecine, Institut de physiologie
Auteur(s) Auteur : Aepinus Franz
Franz Aepinus

Franz Aepinus (1724-1802) est un physicien et mathématicien allemand connu pour ses recherches, théoriques et expérimentales, en électricité et magnétisme. Son principal travail, Tentamen Theoriae Electricitatis et Magnetismi, publié à Saint-Pétersbourg en 1759, fut la première tentative d'appliquer systématiquement les raisonnements mathématiques à ces sujets.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Socle en acajou plaqué et verni, à fond en résineux, avec tiroir en peuplier à bouton tourné contenant 2 feuilles d´étain et une préparation microscopique. La préparation microscopique est composée d´une lame de feuille d´étain gravée montée dans du baume du canada entre lame et lamelle. Sur le socle, un arbre en acier fileté à l´extrémité libre porte au milieu un cylindre enregistreur creux en laiton coulé recouvert d´un sillon hélicoïdal à extrémités ajourées de 6 rayons. L´arbre est porté par 2 paliers en bronze coulé à verrouillage. Sur l´un des paliers se trouve un taraudage débrayable à ressort de blocage. A l´autre extrémité se trouve un volant en fonte avec un maneton et une gorge d´entrainement. Une tête d´enregistrement mobile sur un support, composée d´un pavillon acoustique noir en métal et d´une lame en celluloïd (?), est maintenue en contact au centre du cylindre par une aiguille d´enregistrement et de lecture. Elle pivote autour de 2 vis à pointeau avec contre écrou moleté. Toutes les vis en acier de l´appareil sont bleuies.

Matériaux peuplier, ?
acajou
laiton
acier
métal
celluloïd, ?
étain
cire
Précision dimensions

h = 30 ; la = 83 ; pr = 31. Feuilles d´étain : 21 x 37 cm ; épaisseur 0,04 mm ; arbre : d = 2,2 ; la = 78 ; extrémité libre de l'arbre : la = 24 ; cylindre enregistreur : d = 11,5 ; la = 21.

Inscriptions & marques numéro d'inventaire, manuscrit, sur l'oeuvre
inscription technique, manuscrit, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Ancien numéro d´inventaire, manuscrit à l'encre noire sous divers parties de l´appareil (cylindre, tête de lecture, support, étiquette) : n°524 ; numéro de l´inventaire Charles Marx, manuscrit au feutre noir sous l´appareil : PM 17 ; inscription technique, au crayon sous l´appareil : 4.

Acquis par l´AMUSS en 1987.

Statut de la propriété propriété d'une association
c) Région Alsace, Service de l'inventaire du patrimoine - Université de Strasbourg, Jardin des Sciences - AMUSS - Durupt Annabelle - Rieb Jean-Pierre