Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hangar industriel de stockage de sel brut du puits Amélie 2

Dossier IA68000848 réalisé en 2003

Fiche

Précision dénomination hangar de stockage de sel brut
Appellations puits Amélie 2
Dénominations hangar industriel
Aire d'étude et canton Cernay
Adresse Commune : Wittelsheim
Lieu-dit : sans toponyme
Adresse : R.D. 191
Cadastre : 2003 32 236

Le hangar à sel brut du puits Amélie 2 a été établi en 1912 ou 1913 par la Gewerkschaft Deutsche Kaliwerke (société concessionnaire et exploitante). L'extension dont il fut l'objet, en 1929-1930, a depuis disparu et la section existante correspond à son emprise initiale. Après l'arrêt de l'extraction du puits Amélie 2, en 1950, le hangar à sel fut utilisé pour le stockage de matériel minier (câbles, tapis et rouleaux de bandes transporteuses).

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Gewerschaft Deutsche Kaliwerke, auteur commanditaire,

De plan rectangulaire (60 m sur 26 m), le hangar à sel est construit en béton (soubassement et mur pignon nord) et en bois (structure, charpente et toiture). La toiture de planches, à deux pans et lanterneau aveugle, est toujours en place mais elle est aujourd'hui recouverte de plaques ondulées en de fibro-ciment. Le lanterneau aveugle signale l'emplacement d'un transporteur mécanique. Le mur pignon sud, point de jonction de l'ancien hangar en place et de son extension aujourd'hui disparue, est en tôle nervurée.

Murs bois
béton
essentage de ciment amiante
enduit
essentage de tôle
pan de bois
béton armé
Toit ciment amianté en couverture
Étages 1 vaisseau
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à deux pans
lanterneau
États conservations menacé

Chaque puits d'extraction du bassin potassique alsacien possédait un hangar industriel pour le stockage du sel brut, mais en 2003 deux seulement avaient conservé un hangar à sel antérieur à la Première Guerre mondiale : le puits Marie-Louise de Staffelfelden (détruit après inventaire) et le puits Amélie 2 de Wittelsheim. Sachant que ces hangars à l'architecture très spécifique ne se rencontrent que dans les bassins d'exploitation de la potasse et que le bassin potassique alsacien était unique en France, le petit hangar à sel brut du puits Amélie peut être regardé comme sans équivalent en France. Il constitue un spécimen particulièrement représentatif d'une activité aujourd'hui révolue. Par sa situation (au débouché du puits), ses dimensions (réduites), sa morphologie (parfaitement adaptée au stockage du sel) et ses caractéristiques (matériaux et mise en ouvre), il est le dernier témoin de ce que furent les hangars à sel brut des mines de potasse d'Alsace au tout début de leur exploitation.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public de l'Etat
(c) Inventaire général - Buchheit Chip