Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Gare de triage de Strasbourg-Hausbergen (section de Schiltigheim)

Dossier IA67018111 réalisé en 2007

Fiche

Précision dénomination aménagement urbain
Appellations gare de triage de Strasbourg
Parties constituantes non étudiées aiguillage, château d'eau, voie ferrée, transformateur, foyer, atelier
Dénominations gare
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Adresse Commune : Schiltigheim
Lieu-dit : quartier de Schiltigheim Ouest
Adresse : rue de Saint-Junien
Cadastre : 1990 62
Précisions oeuvre située en partie sur les communes Bischheim, Hoenheim, Souffelweyersheim, Niederhausbergen, Mundolsheim

La gare de triage et le dépôt de locomotives à marchandises de Strasbourg-Hausbergen ont été aménagés par l'administration impériale allemande des chemins de fer (Eisenbahnverwaltung) entre 1904 et 1906, afin de désengorger la gare centrale de Strasbourg, saturée en permanence. Le triage a été implanté à l'ouest de la voie ferrée Strasbourg - Paris mise en service dès 1852, sur de vastes terrains agricoles situés au nord de l'agglomération strasbourgeoise au lieu-dit Hausbergen, commun à trois communes riveraines. Sur la commune de Schiltigheim est situé le faisceau sud du triage de Hausbergen, qui en comporte deux autres plus au nord, implantés sur les communes limitrophes de Bischheim, Hoenheim, Souffelweyersheim, Niederhausbergen et Mundolsheim. Le triage a été bombardé sévèrement en 1944 et le poste de commande d'aiguillage de Hausbergen 1 ainsi que le pont métallique d'origine de la route de Hausbergen ont été détruits sur la commune de Schiltigheim. En 1970, le château d'eau, une maison et un un atelier adjacents ont été rasés à l'Est du triage pour laisser place à l'autoroute A4 (Paris - Strasbourg). La gare de triage de Strasbourg-Hausbergen est en sommeil depuis 2007.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1906, daté par travaux historiques

La section de Schiltigheim comprend aujourd'hui le faisceau d'attente sud du triage de Hausbergen avec 9 voies ferrées, le poste de commande d'aiguillage de Hausbergen 1, un foyer et deux transformateurs électriques, une ancienne grue hydraulique, les voies ferrées des lignes Paris Strasbourg (actuellement LGV Est) et Strasbourg - Wissembourg - Landau - Mannheim à l'Est, sur une superficie approximative de 20 hectares. Une voie de raccordement relie le triage sud à l'ancienne gare de marchandises de Bischheim-Schiltigheim dont subsistent des vestiges. Au sud et au sud-Est, deux voies de raccordement relient le triage sud à la gare de marchandises de Strasbourg - Cronenbourg et à la voie ferrée Strasbourg - Lauterbourg.

Énergies énergie électrique

Partie sud de l'ancienne gare de triage de l'agglomération strasbourgeoise, étalée sur 6 communes de l'agglomération. Les trois faisceaux du triage sont étirés du nord au sud sur les communes de Mundolsheim, Souffelweyersheim, Hoenheim, Bischheim et Schiltigheim. Dans le cadre d'une enquête thématique, seront étudiés dans le dossier de la gare de triage de Hausbergen le bâtiment remarquable Elsass-Lothringen (EL) de style régionaliste appelé ""gare de Hausbergen"" et les trois anciennes rotondes ferroviaires sur la commune de Souffelweyersheim, le château d'eau (EL) de Hoenheim, et les ponts métalliques contreventés du triage (EL), dont 2 sur 4 subsistent en 2009.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public régional
(c) Inventaire général - Paillard Elisabeth
Elisabeth Paillard (1966 - )

Chercheur à l'Inventaire Général du Patrimoine culturel, Région Alsace, puis Région Grand Est, site de Strasbourg depuis 2004.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.