Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fonderie Strasbourgeoise en Fer et Métaux H. Motz (ou Fonderie du Rhin Motz), puis Fonderie Mécanique Holl et Decocq, puis Fonderie et Ateliers du Rhin J. Spiertz et Cie, puis Spiertz SA

Dossier IA67012033 réalisé en 1992

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • magasin industriel
    • chaufferie
    • cheminée d'usine
    • transformateur
    • voie ferrée
    • bureau
    • vestiaire d'usine
    • corps de garde
    • logement
    • garage
    • stationnement
Appellations Fonderie Strasbourgeoise en Fer et Métaux, puis Fonderie du Rhin, puis Spiertz et Cie
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, magasin industriel, chaufferie, cheminée d'usine, transformateur, voie ferrée, bureau, vestiaire d'usine, corps de garde, logement, garage, stationnement
Dénominations fonderie, usine de construction mécanique
Aire d'étude et canton Strasbourg - Strasbourg centre
Adresse Commune : Strasbourg
Lieu-dit : Meinau
Adresse : 79 rue de la Plaine-des-Bouchers
Cadastre : 1981 : ER/32.N : 147ET, 152ET, 278A, 280/1, 86, 62

En 1921, la Fonderie Strasbourgeoise en Fer et Métaux est l'une des premières usines installées dans la nouvelle zone industrielle créée Plaine des Bouchers. Elle devient Fonderie du Rhin dès 1922 puis Fonderie et Atelier du Rhin J. Spiertz et Cie en 1929. La construction de nouveaux ateliers est attestée en 1930, 1941, 1946 et 1956, cette dernière extension ayant aussi donné lieu à la construction de nouveaux bureaux, de vestiaires d'usine et d'une cantine. En 1960, la fonderie Spiertz et Cie, spécialisée dans la fabrication de presses hydrauliques, s'étend encore en s'implantant 86 rue de la Plaine des Bouchers. Elle agrandit ses bureaux en 1966 (par surélévation du bâtiment) et construit, en 1968, un nouvel atelier haut de 23 m pour le montage des presses. Après fusion avec la société de construction mécanique Schuller, les activités de l'usine Spiertz-Muller se sont repliées sur une partie du site ancien, abandonnant l'activité de fonderie et laissant désaffectés les plus grands ateliers de fabrication implantés de part et d'autre de la rue de la Plaine des Bouchers avec leurs annexes (chaufferie, magasins et entrepôts industriels). Le grand bâtiment de bureaux abritant autrefois la direction de la fonderie Spiertz est également désaffectée.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1921, daté par source
1930
1941
1943
1946
1956
1960
1968

Ce site est accessible par un embranchement ferroviaire. Présence d'une aire de chargement.

Murs brique
pan de fer
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
États conservations remanié, désaffecté, menacé
(c) Inventaire général - Buchheit Chip