Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Etablissement médical dit institut médico-pédagogique Saint-André

Dossier IA68005522 réalisé en 1999

Fiche

Œuvres contenues

Appellations institut médico-pédagogique Saint-André
Parties constituantes non étudiées ferme, cimetière
Dénominations établissement médical
Aire d'étude et canton Cernay
Adresse Commune : Cernay
Lieu-dit : Ochsenfeldgut
Adresse : C.D. 34
Cadastre : 1988 72, 77

En 1867, l'abbé Georges Schnell achète la ferme basse de l'Ochsenfeld et des terres pauvres. Il y installe un orphelinat confié aux soeurs de la Croix. En 1891, l'orphelinat est agrandi et transformé en Asile pour enfants "" idiots "". Après une extension importante, un coup d'arrêt est donné par la guerre de 1914-18 qui laisse des ruines. La plupart des bâtiments sont reconstruits, dont le pavillon principal et la chapelle (en 1925) entre 1920 et 1929. En 1940 l'institut est évacué, les locaux affectés après l'armistice aux troupes d'occupation SS qui y installent un camp d'entraînement et y projettent un camp de concentration. En 1945, les bâtiments sont à nouveau en ruines. En 1948, le pavillon central avec le clocher et la chapelle sont réédifiés sous la direction de l'architecte Boemlé. L'ensemble actuellement visible révèle les nombreuses modifications liées à la modernisation de l'institut.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Principale : 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Boemlé, architecte,

Le domaine comprend les bâtiments de l'I.M.P. proprement dit, ensemble de pavillons disposés entre les pavillons d'entrée et le bâtiment de l'administration incluant la chapelle et le clocher. En bordure du domaine se situe, dans l'angle sud-ouest, la ferme, dont les premiers bâtiments remontent au 19e siècle.

(c) Inventaire général - Jordan Benoît