Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Entrepôt commercial Albert Kugel, puis usine d’articles en matière plastique Celluloïd

Dossier IA67080362 réalisé en 2018

Fiche

La rédaction de ce dossier intervient dans le cadre d'une opération d'urgence menée par Frank Schwarz en septembre 2018 à la demande de l'architecte des bâtiments de France appelé à se prononcer sur une éventuelle démolition de l'édifice pour la réalisation d'une opération immobilière. La campagne de prises de vues est assurée par Frédéric Harster.

Appellations Albert Kugel, Celluloïd
Destinations usine d'articles en matière plastique
Parties constituantes non étudiées écurie
Dénominations entrepôt commercial, usine d'articles en matière plastique
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 67 - Sélestat
Adresse Commune : Sélestat
Adresse : 03 A rue des Vosges
Cadastre : 2018 18 321, 322

En 1906, Albert Kugel décide de faire ériger, à proximité immédiate de la gare de Sélestat, un entrepôt commercial pour son commerce de gros de denrées coloniales et son activité de torréfaction de café. Il fait appel à l’architecte des travaux communaux Gustave Weigend établi à Barr (Bas-Rhin) qui en livre les plans au mois de mai de la même année. L’édifice, s’inspirant pour ses décors de la Sécession viennoise, associe surfaces d’entreposage et écurie pour les chevaux avec fenil à l’étage. En 1910, Albert Kugel se fait construire une villa (étudiée, IA67080363) sur le terrain qui jouxte l’entrepôt au sud. Après la Première Guerre mondiale, les Ets A. Kugel semblent se spécialiser dans le commerce de vin en gros. En 1922, ils agrandissent leur entrepôt par la construction d’une adjonction couverte pour partie d’une toiture métallique qui vient flanquer la construction originelle, au nord. L’activité de commerce de gros se poursuit jusqu’au début des années 1960. L’entrepôt commercial est alors investi par la société Celluloïd qui exploite une usine d’articles en matière plastique établie rue de Marckolsheim à Sélestat (étudiée, IA67077981). Elle y pratique de l’entreposage mais également de la fabrication de peignes et de brosses jusqu’au milieu des années 1990. Depuis lors, les locaux sont désaffectés. Rachetés en 2006 par des investisseurs, ils ont fait l’objet d’un projet de transformation en logements avec rehaussement de la partie entreposage et démolition de l’aile nord accueillant l’écurie surmontée du fenil. Ce programme n’a pas été mené à bien malgré l’obtention des autorisations nécessaires. Au moment de l'enquête conduite en 2018 par l'Inventaire général, le bâtiment fait l’objet de nouvelles réflexions qui envisagent sa démolition complète.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1906, daté par source
1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : Weigend Gustave
Auteur : Kugel Albert,
Albert Kugel

Commerçant de gros de denrées coloniales établi à Sélestat (Bas-Rhin) dans la première moitié du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, attribution par source

L’entrepôt commercial, édifié en moellons de grès enduits sur un soubassement en appareil de grès à bossage rustique, comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré. Il est ajouré de baies rectangulaires avec linteaux et appuis saillants au rez-de-chaussée, en arc segmentaire en briques à l’étage. L’ensemble se compose de deux corps de bâtiment reliés par un corps de passage à deux travées ouvrant par une porte avec jambages harpés en grès à bossage rustique irrégulier. Sa porte à deux battants est en tôle rivetée.

Au sud, se déploient les surfaces d’entreposage, orientées nord-sud, comportant sept travées d’ouvertures sur rue et coiffées d’un toit en appentis avec revêtement bitumeux en couverture. Les élévations sont couronnées d’un acrotère chaperonné de dalles de grès. Les deux travées latérales forment une légère saillie sur rue et sont sommées, en toiture, de massifs en briques enduites coiffés de chapiteaux en grès sculptés de motifs géométriques. L’élévation orientale est flanquée de quais de chargement protégés par un auvent avec charpente métallique. Le soutènement intérieur est assuré au rez-de-chaussée et à l’étage par une rangée médiane de six poteaux circulaires en fonte supportant des poutrelles métalliques profilées en I et au sous-sol par une rangée médiane de six piliers en grès de section carrée sur lesquels reposent deux poutrelles métalliques. Les planchers sont en bois et l’escalier interne d’accès au sous-sol, en grès. Un monte-charge, postérieur à la construction, occupe l’angle nord-est des magasins tandis que des bureaux sont aménagés dans la partie sud du rez-de-chaussée.

Au nord, l’écurie, coiffée d’un toit à longs pans avec tuiles en écaille, est orientée est-ouest. Son élévation postérieure est en pan-de-bois avec remplissage en maçonnerie enduite. Le fenil, à l’étage, est d’un grand développement et est ajouré, en pignon sur rue, d’une baie en triplet avec système d’aération à claire-voie. Au sein de l’écurie, une rangée médiane de poteaux circulaires en fonte soutient une dalle en béton et profilés métalliques. L’écurie est flanquée au nord d’une extension en rez-de-chaussée pour partie couverte en tôles ondulées.

Murs grès maçonnerie enduit
pan de bois
Toit bitume, tuile en écaille
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvertures appentis
toit à longs pans
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété d'une personne morale
(c) Région Grand Est – Inventaire général - Schwarz Frank