Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Sainte-Foy

Dossier IA00124586 réalisé en 1993

Fiche

Œuvres contenues

Genre de bénédictins, de jésuites, d'officiers
Vocables Saint-Sépulcre, Sainte-Foy
Appellations dite Eglise Paroissiale Sainte-Foy, dit Collège de Jésuites, Caserne dite le Pavillon
Destinations école
Parties constituantes non étudiées crypte, cour, bâtiment conventuel
Dénominations église, prieuré, collège, caserne
Aire d'étude et canton Sélestat - Sélestat
Adresse Commune : Sélestat
Adresse : place du Marché Vert
Cadastre : 1986 1 125, 126

Eglise primitive, dédiée au Saint-Sépulcre, construite vers 1087, vestiges en sous-sol, remplois sculptés ; prieuré de bénédictins fondé en 1094 dépendant de l'abbaye de Conques, église actuelle dédiée à sainte Foy, reconstruite dans la 2e moitié du 12e siècle, probablement entre 1160 et 1180 ; en 1615 église et prieuré sont affectés aux jésuites, qui surhaussent la tour nord, ajoutent en 1616 1617 des tribunes réalisées par le sculpteur Stéphane Exstel, en 1742 1745 une école, et remplacent les bâtiments du prieuré en 1688 et de 1753 à 1757, c'est le frère Jean Anderjoch, menuisier qui fut chargé de la reconstruction, il utilisa où s'inspira, peut-être, des plans de l'architecte Gallay ; après le départ des jésuites en 1765, les bâtiments furent cédés à la ville pour loger les officiers, en 1769 ils furent complétés, d'après les plans de l'architecte Gouget, par de nouveaux bâtiments appelés le pavillon ; après 1874 les bâtiments furent affectés à l'enseignement et à la cure ; en 1882 l'extrémité nord de l'aile ouest fut détruite, entre 1889 et 1893 l'église fut restaurée par l'architecte Charles Winkler : la tour nord fut rabaissée, la tour sud reçut 1 niveau supplémentaire, adjonction de flèches rhomboïdales et pignon néo-roman, dans la nef suppression des tribunes, nouveau toit sur le vaisseau central et sur les bas-côtés, adjonction de sculptures néo-romanes à l'intérieur et à l'extérieur par Emile Sichler et P. Gachon, remplacement et déplacement au musée de Sélestat, de chapiteaux des tours et des 2 lions du porche.

Période(s) Principale : 4e quart 11e siècle , (détruit)
Principale : 2e moitié 12e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 17e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Exstel Stéphane, sculpteur, attribution par travaux historiques
Auteur : Anderjoch, menuisier, maître de l'oeuvre, attribution par travaux historiques
Auteur : Gouget, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Winkler Charles, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Sichler Emile, sculpteur, attribution par travaux historiques
Auteur : Gachon P., sculpteur, attribution par travaux historiques

Eglise à 2 tours en façade couronnées de flèches en grès. Les longs pans et les croupes ont une couverture en tuile, l'abside et les absidioles en ardoise ; Les voûtes en berceau se situent dans les travées latérales du porche, à l'étage du massif, dans le vestibule de la crypte. Les voûtes d'arêtes se situent dans les bas-côtés de la nef, les chapelles nord et sud, la chapelle du Saint-Sépulcre. Les voûtes d'ogives couvrent le vaisseau central, la travée centrale du porche, le transept, la travée droite du choeur, le cul-de-four, l'abside et les absidioles. Le collège et le pavillon comportent un sous-sol avec voûte d'arêtes ; maçonnerie enduite, en grès et brique ?, tuiles plates, bâtiments du collège avec sous-sol et 1 étage carré, bâtiments du pavillon à 2 étages carrés.

Murs grès
granite
grès
brique
enduit
pierre de taille
moyen appareil
grand appareil
Toit tuile plate, grès en couverture, ardoise
Plans plan en croix latine, plan régulier en U
Étages 3 vaisseaux, sous-sol, 2 étages carrés
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau
voûte d'ogives
cul-de-four
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures flèche rhomboïdale
flèche polygonale
toit à longs pans
croupe ronde
croupe
Escaliers
escalier en vis sans jour
en maçonnerie
escalier tournant à retours avec jour
en charpente
escalier tournant à retours sans jour
en charpente
Typologies massif-antérieur, tour porche, église halle, tribune, tour de croisée, crypte, transept
États conservations restauré
Techniques sculpture
sculpture
vitrail
Représentations sujet profane armoiries ornement géométrique ornement végétal
Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables tour
Protections classé MH, 1862
(c) Inventaire général - Parent Brigitte