Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA67009255 réalisé en 2000

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Nicolas
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Hochfelden
Adresse Commune : Wingersheim
Adresse : place du Général-de-Gaulle
Cadastre : 1930 03

La tour médiévale de l'église qui date probablement du 13e ou du 14e siècle a été conservée lors de la reconstruction de la nef et d'un nouveau choeur en 1768. La première nef, précédant celle détruite en 1768, était située à l'ouest de la tour-choeur, qui était alors orientée, ce qui ne fut plus le cas lors de la construction de la deuxième nef. On voit dans le mur ouest de la tour le premier arc triomphal, aujourd'hui muré et la porte donnant du comble de la nef vers la tour. Certains auteurs ont pensé que la tour et le mur du cimetière étaient fortifiés, mais aucune preuve ne vient étayer cette thèse. La décision de reconstruire une nef avait été prise en 1759, mais un procès qui opposa la communauté et le chapitre de Neuwiller, décimateur, fit reculer le début des travaux à 1767, après l'élaboration de plusieurs projets. Le projet retenu conservait l'ancienne tour-choeur, qui devenait la sacristie, et prévoyait la construction d'une nef, plus large et plus longue que la précédente et d'un choeur, ayant la même orientation que les précédents. Le projet dû à l'architecte et maçon de Haguenau, Nicolas Ginter (devis daté de 1764) entraînait la destruction de l'ancien ossuaire, et plus tard pour l'agrandissement du cimetière, de la maison commune et du corps de garde, situés au sud-ouest de l'église. L'église fut bénie en 1768 et consacrée en 1781. Marques de tâcheron sur les pierres taillées du choeur (E, H, F). Porte piétonne vers le cimetière, dans la rue de l'Eglise, datée 1772 (chambranle mouluré et linteau en arc segmentaire). Sacristie construite en 1839, remaniée en 1873 (remploi d'un fragment de piédroit daté 1724). Restauration de l'église en 1995.

Période(s) Principale : Milieu du Moyen Age
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : milieu 19e siècle
Dates 1768
Auteur(s) Auteur : Ginter Nicolas, architecte, maçon,

Ancienne tour-choeur située contre le mur sud du choeur, sans soubassement, avec chaînes d'angle à partir du 2e niveau (angle sud-est) et du 3e niveau (à l'ouest). Au rez-de-chaussée, porte de l'ancienne sacristie (détruite) au sud, arc en plein-cintre muré à l'ouest ; aux 2e et 3e niveaux, jours et fenêtre murée. A la base des pignons du toit en bâtière, corbeaux en grès, côtés est et ouest. Dans les pignons, baies en plein-cintre. A l'intérieur, rez-de-chaussée voûté d'arêtes. Ancien arc triomphal en plein-cintre, appareillé en grès, avec impostes moulurées. Nef précédée d'un parvis bordé d'un parapet en pierre taillée, auquel on accède par deux degrés. Elévation antérieure à l'est, avec chaînes d'angle appareillées, aux angles arrondis ; portail avec porte en plein-cintre, prise dans un encadrement à refends, flanqué de pilastres, avec entablement mouluré et fronton à volutes, percé d'un oculus. Pignon percé d'une fenêtre en plein-cintre. Elévations latérales percées de 4 travées de fenêtres en plein-cintre, choeur à pans coupés, aveugle, sauf un oculus au sommet du pan axial. A l'intérieur, tribune d'orgue sur poteaux de fonte, garde-corps plein en bois peint faux marbre. Arc triomphal en arc surbaissé, sommé d'un cartouche en stuc rocaille.

Murs grès
enduit
moellon
Étages 1 vaisseau
Typologies tour choeur, portail, porte en plein-cintre, baie en plein-cintre, arc triomphal en plein-cintre, arc surbaissé, chaîne d'angle
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1984/10/08
Précisions sur la protection

En totalité, ainsi que le mur de soutènement avec son parapet et son escalier situés rue dite Kirchgasse.

(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur au Service de l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel de la Région Grand Est.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.