Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Dossier IA67009190 réalisé en 2000

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Jean-Baptiste
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Hochfelden
Adresse Commune : Saessolsheim
Adresse : rue Principale
Cadastre : 1993 01

L'église Saint-Jean-Baptiste, d'origine très ancienne, a conservé la tour-porche romane qui peut être datée du milieu du 12e siècle ; le décor sculpté en relief au rez-de-chaussée et sur le dernier niveau la rapproche de l'abbatiale de Murbach et de la cathédrale de Worms. La nef a été reconstruite en 1753 (date gravée sur un arc du mur nord, partiellement caché par un porche moderne) ; les rampants du toit de l'ancienne nef sont visibles sur le mur est de la tour. Le dernier niveau de la tour fut sans doute reconstruit après un incendie survenu au 18e siècle : la mise en oeuvre des moellons, cachés sous l'enduit, est beaucoup plus irrégulière que celle des niveaux inférieurs. On aurait alors remployé les parties en grès appareillé des baies et le décor sculpté. En 1936, la nef fut allongée de deux travées vers l'est, couverte d'une voûte en berceau à pénétrations (remplaçant un plafond à médaillons peints), le choeur fut reconstruit et couvert d'une voûte d'arêtes à plusieurs voûtains rayonnants. Ces travaux furent effectués par l'architecte Paul Ernest Zigan, de Saverne et l'entrepreneur Bock, de Saessolsheim. Une nouvelle tribune d'orgue fut élevée lors de la mise en place du nouvel orgue en 1995.

Période(s) Principale : milieu 12e siècle , (?)
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1753
1936
Auteur(s) Auteur : Zigan Paul Ernest, architecte,
Auteur : Bock, entrepreneur,

Tour-porche avec soubassement en grès taillé mouluré, murs en moellons assisés, avec chaînes d'angle harpées irrégulières. Porte dans le mur nord (transformée en fenêtre) rectangulaire, au linteau mouluré, surmonté d'un tympan en plein-cintre, dont l'arc est orné de trois têtes humaines en haut-relief (celle du sommet a été bûchée). Les murs sont percés à chaque niveau de jours étroits sans chambranles ; le dernier niveau est percé de baies jumelées à une colonnette centrale, avec tailloir. Sur l'angle nord-est, à la base du niveau, tête d'animal saillante (chèvre ?). Sur la face nord, entre les deux baies, trumeau appareillé sculpté d'un tronc portant des branches courbes avec une feuille à l'extrémité. Au-dessus, une tête grotesque, à la bouche ouverte. Sur la face est, un tailloir est sculpté de damiers. A l'intérieur, le rez-de-chaussée de la tour est voûté en berceau (transversalement à l'axe de l'édifice). Escalier en bois moderne vers la tribune. Vers la nef, une porte à piédroits assisés, couverte d'un tympan en plein-cintre (recoupé au sommet), sculpté de deux rosaces et d'une frise. Largeur du tympan = 164 cm. Dans le mur nord, une ouverture ébrasée jusqu'au sol, murée dans sa partie inférieure. Nef : trois fenêtres en plein-cintre, puis vers l'est une chaîne d'angle sous le crépi et deux fenêtres semblables. Contre le mur, un avant-corps s'élevant à mi-hauteur, couvert en terrasse. Au nord, porche hors-oeuvre (20e siècle) cachant partiellement un arc en plein-cintre sur piédroit et imposte saillante, gravé deux fois de la date 1753. Dans la troisième travée, porte rectangulaire, chanfreinée. Choeur à deux pans coupés ; fenêtres dans les murs droits, un oculus dans le pan axial. A l'intérieur, nef voûtée en berceau, tribune sur colonnes de grès (date 1995 sur l'une d'elles). Arc triomphal maçonné, choeur couvert d'une voûte à arêtes multiples.

Murs grès
enduit
moellon
maçonnerie
Étages 1 vaisseau
Typologies tour porche, chaîne d'angle harpée, baie en plein-cintre, colonne, tympan
Techniques sculpture
Précision représentations

Têtes humaines et animales ; motifs géométriques.

Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1996/04/10
Précisions sur la protection

Clocher inscrit en totalité.

(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur au Service de l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel de la Région Grand Est.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.