Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale et de pèlerinage Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Dossier IA67009140 réalisé en 2000

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénomination église de pèlerinage
Vocables Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Hochfelden
Adresse Commune : Hohatzenheim
Adresse : rue Notre-Dame
Cadastre : 1991 10

Cette église qui abrite un pèlerinage de la Vierge très ancien remonte certainement au 12e siècle, date à laquelle elle est citée comme propriété de l'abbaye de Neuwiller. Composée d'une nef plafonnée de trois vaisseaux séparés par des piliers carrés, d'un transept non saillant avec une tour de croisée, de deux absidioles et d'un choeur couvert d'un cul-de-four, elle peut être rattachée à des modèles tels que l'église de Murbach (frise d'arceaux sculptée de culots à têtes humaines), d'Andlau et de Balbronn (profil du socle extérieur) et située dans le 3e quart du 12e siècle. La Réforme fut introduite en 1546 et le catholicisme fut rétabli en 1687 ; une restauration fut effectuée en 1772 (une inscription au-dessus de la porte latérale nord rappelle ces faits). L'église fermée en 1799 fut rendue au culte en 1801. Une importante restauration a été menée en 1888 sous la direction de Charles Winkler qui restitua l'absidiole nord (auparavant occupée par une sacristie carrée) et construisit une sacristie dans le prolongement du bras nord du transept. Il fit également repercer des portes et ajouta des chambranles en grès aux fenêtres de la nef. A partir de 1909 l'église et le pèlerinage furent confiés aux franciscains. En 1915-1917, un porche en bois fut placé devant l'élévation occidentale par l'architecte de la cathédrale de Strasbourg Knauth (ou d'après une autre source, par Henri Salomon). Un porche a du exister précédemment car six corbeaux en grès sont visibles sur cette façade. En 1934 les murs intérieurs de l'église furent couverts de peintures monumentales représentant la Vie du Christ et de la Vierge. Une restauration en 1989 a redonné à l'église un aspect plus proche de son état d'origine (abaissement du toit du choeur). Inscription sur la dalle du bas-côté nord : Templum hoc antiquitate celeberrimum. Dei genetrici dedicatum ultra saeculum sub protestantium. Iugo gemens anno 1687 die 7 mo 8bris sub Ludovico XIV verocultui redditum et anno 1772 iterum renovatum fuit. / Dieses alte beruhmte Gotteshaus ware uber 100 Iahr in dem Luthertum 1687 den 7ter October unter Ludovico XIV der wahren Religion wider einverleibt und 1772 erneuert worden ammen.

Période(s) Principale : 3e quart 12e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Nef à un vaisseau central et deux bas-côtés plus bas, précédée d'un porche en bois. Chaînes d'angle droites. Sur les chaînes de part et d'autre de la porte d'entrée, traces d'aiguisement d'outils. Ouvertures en plein-cintre repercées au 19e siècle. Tour de croisée en briques (d'après les travaux historiques) flanquée de bras de transept non saillants. Fenêtres en plein-cintre, avec colonnettes centrales au dernier niveau de la tour. Absidioles sur les murs est ornées de lésènes et d'une frise d'arceaux en plein-cintre ; au sud, une fenêtre en arc brisé à deux formes et trilobe (murée), aucune ouverture au nord. Abside demi-circulaire avec lésènes et frise d'arceaux, ornées de têtes en relief. Socle appareillé avec ressauts au niveau des lésènes. Deux grandes fenêtres en plein-cintre (agrandies ?), deux petites fenêtres en plein-cintre, une fenêtre à deux formes en arc brisé, dans l'axe. A l'intérieur, nef plafonnée (19e siècle), bas-côtés à comble apparent ; tour de croisée et bras sud du transept voûtés d'arêtes. Abside et absidioles voûtées en cul-de-four. Arcades en plein-cintre retombant sur des piles carrées. A l'ouest, tribune d'orgue en bois au garde-corps ajouré d'arcs en plein-cintre. Dans le choeur, impostes de l'arc triomphal moulurées, arc en plein-cintre de l'abside avec culot en sifflet à la base. Sacristie dans le prolongement du bras nord du transept.

Murs grès
brique
enduit
moellon
Étages 3 vaisseaux
Typologies tour de croisée, baie en plein-cintre, baie en plein-cintre, arc brisé, arc triomphal, colonne, arcade, transept
États conservations restauré
Techniques sculpture
peinture
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1898/12/06
classé MH, 1930/02/16
(c) Inventaire général - Scheurer Marie-Philippe - Raimbault Jérôme
Jérôme Raimbault

Chercheur au Service de l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel de la Région Grand Est.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.