Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cité ouvrière Graffenwald (cité de mineurs)

Dossier IA68004742 réalisé en 1998

Fiche

Précision dénomination cité de mineurs
Appellations cité Graffenwald
Parties constituantes non étudiées cantine, établissement médical
Dénominations cité ouvrière
Aire d'étude et canton Cernay
Adresse Commune : Wittelsheim
Cadastre : 1987 39, 40, 41, 42, 43, 44

Cité construite entre 1926 et 1930 par les Mines Domaniales de Potasse d'Alsace. Les galeries des mines creusées sous les maisons ont provoqué fissures et effondrements ; de nombreuses maisons ont dû être restaurées. Les maisons plurifamiliales (2 logements) de la rue Papin et de la rue Frédéric Sauvage datent des années 1950. La gare a été transformée en habitation.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle

La cité s'étend sur une surface de 45, 2 ha ; elle a été conçue selon des principes hygiénistes basés sur la circulation de l'air, de la lumière et de l'espace. Les quelques 450 logements de la cité Graffenwald se répartissent essentiellement en maisons jumelées surélevées. On reconnaît 5 types de maisons d'employés et 5 types de maisons d'ouvriers ; près des deux tiers des logements se répartissent assez équitablement entre les trois types ouvriers B, C et E. Plus d'un tiers des logements (types ouvriers D et E) présente une seconde entrée côté jardin. Les élévations sont ajourées de façon variée pour éviter la monotonie. L'arc en plein-cintre, a été utilisé comme symbole de bon accueil. Les faux pans de bois, rehaussés de couleurs vives, rappellent l'architecture locale. Parmi les stuctures publiques figurent notamment une cantine, un pavillon de santé, une école primaire identique au modèle édifié peu avant à Staffelfelden et une école maternelle contemporaine de l'église.

Typologies arc en plein-cintre
(c) Inventaire général - Wehr Marie-Hélène - Jordan Benoît