Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chevalement du puits Rodolphe 2

Dossier IA68000839 réalisé en 2003

Fiche

Appellations puits Rodolphe 2
Dénominations chevalement
Aire d'étude et canton Ensisheim
Adresse Commune : Pulversheim
Lieu-dit : sans toponyme
Adresse : C.D. 430b
Cadastre : 2002 28 92

Le chevalement en béton du puits Rodolphe 2 a été fourni en 1927-1928 par l'entreprise Zublin-Perrière. L'intégration de la structure dans la recette, non prévue par le projet initial, fut proposée par l'entrepreneur et adoptée par la direction des mines de Kali Sainte-Thérèse, qui l'appliqua également au puits Ungersheim 1 (disparu).

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1927, daté par source ; daté par travaux historiques
1928
Auteur(s) Auteur : Zublin-Perrière, entrepreneur, attribution par source

Ce chevalement en béton, identique à celui du puits Ungersheim 1 (1930) aujourd'hui disparu, est intégré à la recette du puits Rodolphe 2. Il est haut d'environ 40 m et son palier supporte 2 molettes parallèles. Le faux-carré est en acier et la structure portant les molettes de déviation en béton et béton armé. Il a été mis hors service en 1976, après l'arrêt du puits. Ses caractéristiques morphologiques répondent au type "" anglais "" (4 bigues et un faux-carré indépendant).

Murs acier
béton
béton armé

L'intégration du chevalement dans la recette constitue une disposition peu courante. On ne la trouvait que dans la concession Kali Sainte-Thérèse (nord du gisement) et à deux endroits : au puits Ungersheim 1 (commune d'Ungersheim, puits disparu) et au puits Rodolphe 2. Les deux installations étaient contemporaines.

Statut de la propriété propriété d'une association
(c) Inventaire général - Buchheit Chip