Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chevalement du puits Amélie 1

Dossier IA68000826 réalisé en 2003

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
Appellations puits Amélie 1
Dénominations chevalement
Aire d'étude et canton Cernay
Adresse Commune : Wittelsheim
Lieu-dit : sans toponyme
Adresse : C.D. 19
Cadastre : 2003 26 125

Ce chevalement métallique a été édifié en 1952 par la firme Schneider-Heckel. Son renforcement en 1970 s'est accompagné d'un changement des molettes de déviation avec modification du poste de conduite.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1952, daté par source ; daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Vénot, fabricant,
Auteur : Etablissements Montalev, entrepreneur,

Haut de 75 m (59 m et 49 m pour les paliers des molettes de déviation), le chevalement du puits Amélie 1 domine de loin l'ensemble du carreau. Sa structure en poutrelles d'acier à âme pleine surmonte un faux-carré en fer. Les bigues sont orientées vers le bâtiment de la machine d'extraction, côté est. Les 4 molettes de déviation (2 par palier) présentent un diamètre de 5,50 m. La configuration statique adoptée, avec 2 bigues et faux-carré porteur, le range dans les chevalements de type "" allemand "".

Murs acier
fer

En 2003, trois puits du bassin potassique alsacien possédaient un chevalement de type "" allemand "" construit en poutrelles à âme pleine. Les deux autres équipaient le puits Berrwiller (détruit après inventaire) et le puits Théodore (protégé en 1995). En 2003, il existait 15 chevalements du même type en France.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public de l'Etat
(c) Inventaire général - Buchheit Chip