Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château fort de Froensbourg

Dossier IA67008584 réalisé en 1999

Fiche

Précision dénomination château semi-troglodytique
Appellations château de Froensbourg
Dénominations château fort
Aire d'étude et canton Wissembourg
Adresse Commune : Lembach
Lieu-dit : Froensbourg
Cadastre : 1961 33

Le château de Froensbourg est indirectement mentionné en 1235 (d'après A. Thon) . Il est attesté en 1269, par la mention des frères de Frundsperg. Le château aurait appartenu exclusivement aux Froensbourg jusque dans les années 40 du 14e siècle. Ces derniers avaient les mêmes armoiries que les Fleckenstein (d'une branche desquels ils étaient probablement issus) . Un peu avant le milieu du 14e siècle le château fut partagé entre les Froensbourg (qui en conservaient une moitié) , les Loewenstein et les Sickingen. Il fut assiégé et ruiné, en 1349, en raison des brigandages de Reinhard de Sickingen, mais était certainement restauré dès 1358 date à laquelle le château fut proposé en fief-oblat au comte palatin. La tour d'habitation sur le rocher sud, dit aussi petit château, appartenait vers la fin du 15e siècle aux Fleckenstein qui le firent restaurer ou reconstruire. Sa porte d'entrée est datée de 1481. Le grand château occupait toute l'étendue du rocher nord. Il comportait au niveau supérieur, un donjon du côté de l'attaque à l'extrémité nord avec logis en enfilade vers le sud. Aux niveaux intermédiaire et inférieur se situaient les communs et dépendances en pan de bois (dont subsistent les traces d'ancrages et les trous de boulin dans les rochers) complétés par des aménagements troglodytiques. Les basses cours étaient en contrebas à l'ouest et dans le fossé nord. Plusieurs escaliers taillés dans le rocher témoignent des partages du château. Celui-ci aurait été détruit par les Français en 1677 mais était probablement déjà abandonné à ce moment-là.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 4e quart 15e siècle
Dates 1481

Le château fort, érigé au nord-ouest de Lembach, est isolé sur un éperon en grès orienté nord-sud, séparé de la montagne par un important fossé. L'éperon, coupé en deux parties, comporte un rocher nord plus long et plus haut que le rocher sud auquel il est relié par une passerelle moderne, au niveau intermédiaire du rocher nord. Ce dernier comporte à la base, côté nord - ouest, une salle basse taillée dans le rocher qui communique par une étroite baie (de date indéterminée) avec un réduit cylindrique taillé dans le rocher et aboutissant au niveau intermédiaire. Il pourrait correspondre à un ancien puits-citerne. Au-dessus de la porte de la salle basse sont visibles les traces d'ancrage d'un pont-levis (?). Plus loin, vers le sud, se situe une avancée ouest avec porte d'accès, escalier tournant taillé dans le grès, traces de dépendances avec écurie (?) , puits dans un angle et vestiges d'escaliers dans le rocher. Au niveau intermédiaire, côté est (auquel on accède, après un escalier moderne, par une porte dont subsiste un montant appareillé) se trouvent deux salles superposées taillées dans le rocher ; vers le nord se situe la partie supérieure de l'ancien puits-citerne (?) , vers le sud une citerne carrée près de la passerelle moderne qui donne accès au petit rocher sud. Celui-ci est entièrement occupé par les vestiges de la tour d'habitation dont subsiste la porte en arc brisé, datée de 1481. Les vestiges du donjon nord et du logis en enfilade vers le sud, situés sur la terrasse supérieure du rocher nord sont inaccessibles.

Murs grès
Typologies donjon, porte en arc brisé
États conservations vestiges
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1898/12/06
classé MH, 1930/02/16
Précisions sur la protection

1930 : confirmation du classement dans le J. O.

(c) Inventaire général - Parent Brigitte - Fritsch Emmanuel
Emmanuel Fritsch

Chercheur au Service de l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel, Alsace.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.