Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle de la Burnkirch, ancienne église Saint-Martin

Dossier IA68005325 réalisé en 2000

Fiche

Vocables Saint-Martin
Appellations chapelle de la Burnkirch
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Altkirch
Adresse Commune : Illfurth
Lieu-dit : Burnkirchfeld
Cadastre : 1974 02

Le site est occupé dès le 7e siècle (selon les fouilles archéologiques menées en 1980 par M. Roger Schweitzer), mais la première mention d'une chapelle ne date que de 1301. Elle est église paroissiale jusqu'en 1742, date de la construction d'une nouvelle nef à l'église au centre du village. A partir de 1373, la chapelle prend sa structure actuelle : une tour-choeur précédée d'une nef à l'ouest, dont l'accès se fait par une porte ouverte dans le gouttereau sud. Un escalier est construit dans la nef en raison du coteau. L'église subit des dégâts en 1444 et 1633. Au 18e siècle, la nef est agrandie d'une travée. En 1862, une importante restauration est menée dans l'église alors à l'abandon : 6 nouvelles baies sont percées, l'entrée latérale est murée et une nouvelle porte, sur le pignon ouest, est percée, également desservie par un escalier intérieur. Elle est restaurée en 1979. Elle est entourée du cimetière d'Illfurth, utilisé depuis le Moyen Age. La porte de l'ancienne sacristie remonte au 16e siècle. Il subsiste une custode murale gothique (mur nord) qui porte la date de 1455 et des peintures murales du 15e siècle sur les murs du choeur, sur la voûte de la croisée d'ogives et l'intrados de l'arc triomphal, des fragments sur les murs nord et sud de la nef.

Période(s) Principale : 14e siècle
Principale : 18e siècle

La chapelle est composée d'une nef unique à 3 travées et d'un choeur carré à l'est, au-dessus duquel s'élève un clocher à 3 niveaux couvert d'un toit en bâtière. La tour-choeur est percée au rez-de-chaussée de fenêtres gothiques, au 2e niveau de fentes d'éclairage au 3e niveau qui correspond au beffroi de fenêtres géminées gothiques et de fentes d'éclairage sur le pignon. A l'intérieur, la nef, plafonnée, abrite un enfeu dans le mur nord. Le choeur carré, désaxé, est couvert d'une voûte sur croisée d'ogives retombant sur des culots en forme de visages ou de pointes de diamants, la clef de voûte circulaire étant sculptée d'une fleur de lys.

Murs grès
enduit partiel
moellon
Étages 1 vaisseau
Typologies chevet plat
États conservations restauré
Statut de la propriété propriété d'une association cultuelle (?)
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1958/12/31
(c) Inventaire général - Jordan Benoît - Mengus Sylvie - Bardout Michèle