Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Brasserie d'Adelshoffen

Dossier IA67013879 réalisé en 2007

Fiche

Précision dénomination site industriel
Appellations Brasserie d'Adelshoffen, Brasserie dite Strassburger Münsterbrau, Brasserie dite Grandes Brasseries Alsaciennes
Parties constituantes non étudiées atelier, magasin de commerce, hangar industriel, bureau, vestiaire, laboratoire, puits
Dénominations brasserie
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Adresse Commune : Schiltigheim
Lieu-dit : quartier du centre ville
Adresse : 87 route de Bischwiller
Cadastre : 1808 Cbis ; 1912 37 164 ; 1990 37 164 214 217 303

La partie est de la grande parcelle sur laquelle fut édifiée la brasserie est déjà bâtie entre 1760 et 1808. Il s'agit alors de l'un des deux seules cas à l'ouest de l'actuelle route de Bischwiller. Les parcelles n°80 (bâtie) et la n°81 (verger) du cadastre de 1808, appartiennent en 1817 au marchand de vins en gros Chrétien Hiller. Un plan du camp et du blocus de 1815 montre à nouveau ces deux parcelles bâties, ainsi que trois autres qui le furent entre temps. La parcelle n°80, parfaitement visible dessus, présente cette fois un bâtiment qui correspond partiellement à celui qui est encore conservé de nos jours. La parcelle n°81 (à gauche) est partiellement occupée aujourd'hui par le Jardin de la Résistance. Ce bâtiment correspond en partie à celui qui est appelé Villa Weber. Un cartouche est gravé dans l'un des poteaux est porte les noms des commanditaires, Christian Hiller et son épouse Anne Marie Lobstein ainsi que la date d'édification 1815. D'après des travaux historiques, une huilerie y aurait été installée au courant de la première moitié du 19e siècle. La brasserie fut fondée en 1862 par la famille Ehrhardt. Il s'agit de la seule brasserie de type industrielle de Schiltigheim, qui ne fut pas d'origine strasbourgeoise. Elle connut un développement rapide, avec après la Guerre de 1870, l'achat des Brasseries de la Meuse à Bar-le-Duc en 1887 afin de contourner la législation douanière et de conserver la clientèle française. En 1883, le capital fut augmenté et elle passa sous le contrôle de la Brasserie du Hahnenbrau, ce qui entraîna un changement de raison sociale Strassburger Münsterbrau A. G. Elle fut mise sous séquestre après 1918 et rachetée par la Brasserie du Pêcheur. Elle ferma ses portes le 31 août 2000. La ville acheta le terrain en 2002, et l'ensemble des édifices, à l'exception d'un seul, celui appelé Villa Weber, fut rasé en 2008. Deux caves furent conservées, l'une se trouvant sous l'ancienne huilerie et l'autre une ancienne cave de fermentation. La production était de 100 000 hl en 1910.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1815
1862
1896
1903
Auteur(s) Personnalité : Hiller Chrétien, commanditaire
Personnalité : Lobstein Anne Marie, commanditaire
Personnalité : Ehrhardt, famille, commanditaire
Murs grès
bois
enduit
enduit partiel
maçonnerie
pan de bois
Énergies énergie thermique
énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
achetée
États conservations détruit

Seule brasserie de type industrielle créée à Schiltigheim. Vestiges d'une activité artisanale.

(c) Inventaire général - Haegel Olivier
Olivier Haegel

Chercheur à l'Inventaire Général du patrimoine culturel; site de Strasbourg, depuis de longues années.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Buchheit Chip