Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Abbaye Sainte-Richarde

Dossier IA00115010 réalisé en 1978

Fiche

Œuvres contenues

Genre de chanoinesses
Vocables Saint-Pierre-Saint-Paul
Appellations Abbaye Sainte Richarde
Destinations église paroissiale, hôpital, maison
Parties constituantes non étudiées église, logis abbatial, crypte, logement, écurie, puits, cloître
Dénominations abbaye
Aire d'étude et canton Barr
Adresse Commune : Andlau
Adresse : cour de l' Abbaye
Cadastre : 1965 4 127

Vers 880, Richarde, épouse de l'empereur Charles III le gros, fonda une abbaye de femmes qui subsista jusqu'à la Révolution ; elle était formée de chanoinesses séculières et d'une abbesse, princesse d'Empire, qui seule prononçait ses voeux ; l'église primitive élevée au 9e siècle fut reconstruite par le pape Léon IX, il en subsiste les soubassements du choeur, la crypte, le mur ouest de la nef et des vestiges dans le transept ; le massif occidental fut reconstruit vers le milieu du 12e siècle ; la croisée du transept et le choeur actuel furent rebâtis vers 1170 ; le bras nord fut reconstruit en grande partie vers 1445 avec les tourelles d'escalier donnant accès aux tribunes ; entre 1698 et 1703, la nef fut reconstruite ainsi que les sacristies et les parties hautes du transept et du choeur, daté 1700 sur une clé de voûte de la nef ; l'étage du massif occidental fut restauré et reçut en 1704 un clocher qui fut complété en 1732 par un niveau octogonal avec toit à l'impériale et lanternon ; le logis abbatial fut reconstruit en 1759, inscription commémorative sur la charpente ; la maison du portier fut reconstruite en 1727, inscription sur une chaîne d'angle ; la maison du syndic est datée de 1608 ; le vieux bâtiment fut élevé de 1573 à 1583 par Hans Thoman Uhlberger, daté par source, il n'en subsiste que des vestiges ; la maison des hôtes fut reconstruite en 1702, date peinte sur la voûte du rez-de-chaussée mais conservé 2 inscriptions de 1573 et 1583 de l'ancien bâtiment ; la maison dite Schreinerhaus, raccourcie au 20e siècle, conserve des arcatures romanes de l'ancienne salle capitulaire ; la maison des capucins fut peut-être reconstruite en 1731, date sur pierre trouvée dans le jardin ; la gloriette du jardin de l'abbaye fut construite en 1765, sources ; à la Révolution, l'église de l'abbaye, dédiée aux saints Pierre et Paul, devint paroissiale ; les bâtiments conventuels, vendus furent divisés et remaniés ; le logis abbatial abrite la maison de retraite Stoltz Grimm ; le puits, de l'ancien cloître, daté de 1513 a été déplacé rue Deharbe.

Période(s) Principale : 4e quart 9e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 11e siècle
Principale : milieu 12e siècle
Principale : 3e quart 12e siècle
Principale : limite 17e siècle 18e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 2e quart 15e siècle
Dates 1513, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
1573
1583
1608
1700
1702
1727
1759
Auteur(s) Auteur : Uhlberger Hans Thoman, architecte, attribution par source
Murs grès
granite
enduit partiel
moyen appareil
Toit tuile plate
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux, 2 étages carrés
Couvrements voûte d'ogives
voûte d'arêtes
voûte en berceau
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit à l'impériale
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre
escalier en vis sans jour : escalier en vis sans jour
en maçonnerie : en maçonnerie
escalier dans-oeuvre
escalier tournant à retours : escalier tournant à retours
en maçonnerie : en maçonnerie
en charpente : en charpente
Techniques sculpture
ferronnerie
décor stuqué
Statut de la propriété propriété publique
propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1862
inscrit MH partiellement, 1935/05/25
inscrit MH, 1936/06/04
Précisions sur la protection

1862 : église classée ; 1935 : logis abbatial inscrit partiellement ; 1936 : Schreinerhaus, 15 cour de l' abbaye, inscrit en totalité

(c) Inventaire général - Meyer Jean-Philippe - Parent Brigitte