Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Abattoir et bureau de jaugeage (détruits)

Dossier IA67018023 réalisé en 2007

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • écurie
    • maison
    • château d'eau
    • chambre froide
    • cheminée d'usine
Parties constituantes non étudiées écurie, maison, château d'eau, chambre froide, cheminée d'usine
Dénominations abattoir
Aire d'étude et canton Schiltigheim - Schiltigheim
Adresse Commune : Schiltigheim
Lieu-dit : quartier des Rives de l'Aar
Adresse : rue de la Glacière , avenue Pierre-Mendès-France
Cadastre : 1990 8 135 136

L'abattoir communal a été construit en 1906-1907 d'après les plans des architectes strasbourgeois Jacques Albert Brion et Eugène Haug (plans datés 1904 et 1905). Celui-ci comprenait cinq bâtiments principaux avec une halle d'abattage, un bâtiment de chambres frigorifiques installées par Quiri et un château d'eau contigu, une boyauderie, une écurie et une maison de gardien. Le bureau de jaugeage communal a été construit sur la même parcelle en 1912-1913. Une chambre frigorifique pour la conservation des oeufs a été installée à l'abattoir en 1917. Jugé déficitaire par la commune (1317 tonnes de viande produites en 1965, 1265 tonnes en 1966, environ 1350 tonnes en 1967), sa fermeture a été programmée par la commune au 1er juillet 1968. Il a été démoli la même année au profit de la construction de trois immeubles d'habitation. L'ouverture des nouveaux abattoirs de la Communauté Urbaine de Strasbourg-Cronenbourg durant l'été 1968 a coïncidé avec la fermeture définitive de l'abattoir communal.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1906, daté par source
Auteur(s) Auteur : Brion Jacques Albert, architecte, attribution par source
Auteur : Haug Eugène,
Eugène Haug

Architecte strasbourgeois associé à Albert Brion jusqu'en 1910. Membre du Verein Strassburger Architekten à partir de 1908. Il fut également l'auteur des Grands moulins de Pantin (93), de Corbeil-Essonne (91) et d'Illkirch-Graffenstaden (67).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Un plan de masse et de situation de 1905 montre les cinq bâtiments projetés de l'abattoir et leur emprise dans le parcellaire tels qu'ils ont réalisés l'abattoir était bordé à l'ouest par la tonnellerie mécanique Fruhinsholz, et à l'est par les ateliers municipaux ; plus à l'est, bordant le canal de la Marne au Rhin, la fabrique de pierre artificielle R. Heusch. L'abattoir était composé de cinq bâtiments originaux en maçonnerie enduite une étable, une halle d'abattage avec chambres frigorifiques et un château d'eau de plan carré hors oeuvre, une boyauderie séparée, un bâtiment de décantation et une maison de gardien. Une cheminée en brique isolée complétait l'ensemble, à proximité de la halle d'abattage. Un bâtiment rectangulaire postérieur donnant sur la rue du Canal était le bureau de jaugeage des tonneaux. Celui-ci était en maçonnerie enduite, en rez-de-chaussée surélevé, percé de cinq baies en briques en arc segmentaire, bordé de part et d'autre par un petit hall à structure légère en bois.

Murs enduit
maçonnerie
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
États conservations détruit

L'abattoir a été construit par la commune pour son propre usage, mais il a eu une dimension communautaire avant l'ouverture des abattoirs de la CUS avant 1968.

(c) Inventaire général - Paillard Elisabeth
Elisabeth Paillard (1966 - )

Chercheur à l'Inventaire Général du Patrimoine culturel, Région Alsace, puis Région Grand Est, site de Strasbourg depuis 2004.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Haegel Olivier
Olivier Haegel

Chercheur à l'Inventaire Général du patrimoine culturel; site de Strasbourg, depuis de longues années.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.